Souriez, vous êtes cernés !

Le regard fatigué, l’air de ne pas avoir assez dormi… si vous ressentez ces sensations face au miroir alors, comme beaucoup de personnes, vous avez des cernes ! Creusés, bleutés ou gonflés, il en existe plusieurs sortes. Par conséquent, plusieurs solutions peuvent être envisagées.

Rédigé le , mis à jour le

Souriez, vous êtes cernés !
Sommaire

Comment apparaissent les cernes ?

Marina Carrère d’Encausse et Michel Cymes expliquent la formation des cernes.

Le cerne est délimité en haut par la paupière inférieure, et en bas par la pommette. C'est une zone très mobile et très sollicitée, chaque fois que l'on pleure, que l'on sourit, ou que l'on plisse les yeux.

La peau de cette zone possède trois couches : épiderme, derme et hypoderme. Mais en réalité, elle est quatre fois plus fine qu'une peau dite "standard". La peau mesure en moyenne 2 millimètres d'épaisseur alors que la peau au niveau des cernes mesure seulement 0,5 milimètre. La couche de l'épiderme et le tissu sous-cutané sont plus fins que la peau du reste du corps. Autre particularité, il s'agit d'une zone très vascularisée. Or, avec une peau aussi fine, les vaisseaux peuvent apparaître en transparence. C'est souvent ce qui explique cette impression de cernes bleutés. Mais il n'y a pas que la fatalité pour expliquer les cernes bleutés. Les cernes bleutés sont en effet accentués par tout ce qui est mauvais pour la peau : le tabac, l'alcool, et bien sûr le manque de sommeil… tout cela fait ressortir les capillaires. Dans la même famille des cernes "colorés", on peut aussi avoir des cernes pigmentés. La peau du tour de l'œil est sombre. Leur origine est souvent ethnique, familiale, héréditaire. 

Pour évoquer les autres types de cernes, il faut aller voir sous la peau de l'oeil. Sous le derme, on trouve une sorte de coussinet, mélange de muscle, de graisse, de nerfs, de vaisseaux : c'est le tissu sous-cutané. En-dessous, on trouve l'os de la face. Imaginez que le derme et l'os constituent une housse de couette. Au milieu, c'est la couette dont le volume varierait au cours de la journée. Quand on se réveille, le sang est concentré au niveau du visage, c'est pourquoi nous avons les yeux gonflés le matin.

Au cours de la journée, ce gonflement diminue. Ces variations de volume distendent progressivement la peau. Les tissus sous-cutanés descendent sur la joue, un peu comme si notre couette descendait de sa housse… cela donne des cernes creux. Sous l'œil, on a tous une sorte de poche de graisse, comme un sac qui aide l'œil à glisser dans l'orbite. Ces poches sont plus ou moins volumineuses, et avec le temps, elles avancent vers l'avant pour devenir bombées. La lumière venant du haut, accentue l'ombre portée de la poche. C'est ce qu'on appelle des cernes ombrés.

Cernes : les remèdes de grand-mères à la rescousse

Thé, café, concombre, citron... Céline Naissant dévoile quelques astuces pour atténuer les cernes.

Il est toujours possible de camoufler les cernes avec du maquillage. Dans le milieu du mannequinat, l'application sous l'œil d'une crème anti-hémorroïdes permettrait de les atténuer… Mais il existe aussi une multitude de recettes de grand-mères pour lutter contre les cernes. Céline Naissant fait le tri dans ces remèdes naturels pour dévoiler ses meilleures astuces à base d'ingrédients naturels pas chers.

Livre :

  • Mes secrets de beauté au naturel
    Céline Naissant
    Ed. Vigot

Le traitement des cernes en médecine esthétique

L'acide hyaluronique étant un produit résorbable, son action n'est pas définitive. Une injection doit donc avoir lieu tous les ans.

Certains chirurgiens esthétiques proposent différentes interventions pour traiter les cernes. Pour les cernes colorés, certains proposent des séances de laser. Attention, pour les pigmentations héréditaires, il n'y a rien à faire, la pigmentation étant trop profonde pour être traitée. Le laser peut en revanche, être indiqué pour atténuer les petites rougeurs dues aux vaisseaux capillaires, ou à réduire les ridules. En brûlant la couche superficielle de la peau, on entraîne une régénération de la peau.

Pour les cernes creux, une méthode de comblement existe grâce à une injection sous l'œil d'acide hyaluronique, un produit résorbable. Une injection d'acide hyaluronique coûte entre 250 et 500 euros alors que le laser coûte plus cher, entre 800 et 1 000 euros pour traiter les ridules. Et comme il s'agit d'interventions esthétiques, elles ne sont remboursées par la Sécurité sociale.

Des précautions sont à prendre lors de ces interventions. La région du cerne étant très vascularisée, ces traitements sont extrêmement délicats. Mieux vaut donc aller voir un spécialiste de cette zone pour éviter les ratés.

En savoir plus

Dossiers :

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24