Acné : quels sont les risques de l'isotrétinoïne ?

J'ai eu un traitement au Roaccutane® à 17 ans pour une acné sévère, existe-t-il un risque d'avoir un enfant mal formé ?L'isotrétinoïne est accusée de favoriser un état dépressif, voire suicidaire. Qu'en est-il vraiment ?

Rédigé le , mis à jour le

Acné : quels sont les risques de l'isotrétinoïne ?

Les réponses avec le Pr Pierre Wolkenstein, dermatologue :

"Que ce soit chez la femme ou chez l'homme le risque s'arrête après l'arrêt du traitement, deux mois après l'arrêt du traitement. Il n'y a donc aucun risque quelques années après d'avoir un souci. Par ailleurs, pour l'homme il n'y a aucun risque pour les spermatozoïdes.

"Le risque de dépression est probablement exceptionnel. Par ailleurs l'acné en soi provoque une dépression. Environ 15% des patients ont des symptômes très anxieux et très dépressifs à cause de l'acné. La prescription d'un médicament, c'est toujours le bénéfice et le risque. L'acné sévère donne des cicatrices, a un impact psycho-social important. Mieux vaut prévenir que guérir donc s'il y a une indication, il y a une indication et le suivi s'organise en conséquence."

En savoir plus

Dossier :

Questions/Réponses :

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24