1. / Sexo
  2. / IST
  3. / Herpès

Herpès et grossesse ne font pas bon ménage

L'herpès est un virus très contagieux qui peut se transmettre de la mère à l'enfant au moment de l'accouchement avec des conséquences graves pour le nourrisson. C'est la raison pour laquelle la question est toujours évoquée dès la consultation des trois mois.

Rédigé le , mis à jour le

Herpès et grossesse ne font pas bon ménage

Les poussées d'herpès génital surtout pendant la grossesse peuvent se déclencher sans prévenir et sont plus fréquentes, mais généralement sans conséquence. Si la poussée intervient pendant la grossesse, les risques sont limités. En revanche, si la poussée intervient pendant la période d'accouchement, cela peut être à risque pour le bébé. Et si la femme est en travail, l'accouchement par les voies naturelles est impossible. Pour protéger le bébé, une césarienne sera alors réalisée. Car en passant dans la sphère génitale, le nourrisson peut être contaminé ce qui peut déclencher de fortes réactions car à ce stade, il a peu d'anticorps pour se défendre.

Mais si la maman est contaminée pour la première fois pendant la grossesse, les conséquences sont plus graves pour le bébé. "Les formes les plus graves sont les transmissions au nourrisson lors d'une primo-infection herpétique, c'est-à-dire lorsque la femme va rencontrer pour la première fois ce virus au moment de la naissance de l'enfant. Cette situation est exceptionnelle mais le nouveau-né n'a aucune défense contre ce virus et il risque de développer une maladie herpétique qui ne sera pas uniquement cutanée, mais également viscérale voire des encéphalites et des séquelles neurologiques", explique le Dr Delphine Lemercier gynécologue-obstétricienne.

Pour éviter une primo-infection durant la grossesse, il faut s'assurer que le partenaire n'est pas porteur du virus. Dans le cas contraire, la femme enceinte devra prendre des précautions et avoir des rapports sexuels protégés.

En savoir plus sur l'herpès

Sponsorisé par Ligatus