1. / Sexo

Pas de complexes sous la couette !

Les complexes se glissent parfois sous la couette au détriment de la sexualité. Quel est leur retentissement et comment les surmonter ? 

Rédigé le , mis à jour le

Pas de complexes sous la couette !
Crédit photo : Photographee.eu - Fotolia.com
Sommaire

Le complexe, nocif pour le plaisir

Seins qui tombent, hanches trop rondes ou sexe qui ne plaît pas, nous avons tous une partie de notre corps que nous aimons moins. Cela devient un complexe quand la préoccupation perturbe de façon excessive et provoque une souffrance. Certaines focaliseront sur leur poids et enchaîneront de vains régimes, d'autres sur leurs seins ou sur leur vulve, et elles limiteront leurs rencontres sexuelles et/ou sentimentales. Si les femmes sont souvent concernées, les hommes ne sont plus en reste et se plaignent de poignées d'amour alourdissant leur silhouette, d'abdos inexistants ou d'un pénis qu'ils estiment trop petit.

Un impact sur les relations et la sexualité

Le complexe parasite les relations avec les autres : il entraîne une confiance en soi plus faible et une estime de soi altérée, deux paramètres primordiaux pour des relations épanouies et une sexualité décomplexée. Sous la couette, comment se laisser aller au désir et a fortiori au plaisir lorsque toutes les pensées sont focalisées sur le présumé "défaut" ? L'abandon et le lâcher-prise sont très difficiles lorsque le repli sur soi et l'angoisse priment. Certain(e)s refuseront de faire l'amour en pleine lumière ou certaines positions exposant davantage leurs fesses ou leur cellulite. Ces rituels rassurent mais ils empêchent la spontanéité du rapport. D'autres se priveront de sexualité de peur d'une remarque blessante sur leur sexe ou leur corps. Dans les deux sexes, le recours à la chirurgie esthétique n'est pas rare pour se sentir mieux dans son corps. Mais avant d'en arriver à cette solution radicale (et coûteuse), des alternatives existent !

Apprivoiser son corps et son complexe

Excellente nouvelle, la situation n'est pas désespérée ! Il est possible à tout âge d'évoluer et de dépasser son complexe, à condition de s'en donner les moyens.

La thérapie, une amie anti-complexe

Consulter un psychothérapeute est primordial lorsque les complexes sont très importants et provoquent une véritable souffrance. Les thérapies comportementales et cognitives ont fait la preuve de leur efficacité. Elles permettent de démonter le complexe, de le comprendre, de le relativiser et au final de le surmonter…

Changez de perspective et relativisez. Privilégiez ce que vous préférez en vous et à chaque fois que vous pensez à ce qui ne vous plaît pas, recentrez-vous sur ce que vous aimez, votre poitrine épanouie, vos longues jambes, vos yeux de biche,… Arrêtez de focaliser sur votre complexe dans le miroir mais regardez-vous dans votre ensemble.

Développez votre sensualité. C'est un ressort important de la vie sexuelle, que le complexe éloigne terriblement. Elle est à développer en dehors du rapport sexuel, grâce aux massages, à un bain sensuel, à l'application quotidienne d'un lait sur le corps, en portant une jolie lingerie ou des vêtements que l'on aime, en prenant soin de soi,… Ces gestes anodins, pratiqués quotidiennement familiarisent avec son corps.

Faites de votre corps un allié. Il vous offre tellement de plaisirs, qu'ils soient culinaires, intellectuels, physiques ou sexuels ! Le sport permet de se sentir mieux dans son organisme : pratiqué suffisamment longtemps, il provoque la production d'endorphines, les hormones du bien-être. Il galbe aussi la silhouette et associé à une alimentation équilibrée, permet de s'affiner en cas de surpoids complexant et donc de se réconcilier un peu avec son image. La pratique de la sophrologie ou de la méditation en pleine conscience aide aussi à vivre pleinement l'instant présent, à se centrer sur la respiration et les sensations mais aussi à prendre du recul par rapport à ses émotions. Caressez-vous : ce sera la preuve physique que ce corps que vous n'aimez pas, est votre meilleur ami ! Votre corps sera inondé d'endorphines et le bien-être ressenti vous fera planer...

Centrez-vous sur vos sensations. Durant l'étreinte, se concentrer pleinement sur ce que l'on ressent physiquement aide à vivre le moment présent : la respiration qui s'accélère, les mains qui caressent notre peau, l'odeur excitante du partenaire, la vue de son corps,… A chaque fois que le complexe surgit dans les pensées, il convient de se ramener aux sens physiques pour se reconnecter à son corps et revenir pleinement à l'étreinte.

Optez pour des astuces qui vous font progresser dans l'acceptation. Lorsque la lumière exacerbe les complexes, une lumière tamisée offrira un éclairage plus flatteur et moins cru. Un bandeau sur les yeux du partenaire permettra de se familiariser progressivement à la lumière, sans craindre le regard de celui qui partage son lit. Contrairement aux idées reçues, dévoiler la chair plutôt que la cacher est aussi une parade lorsque l'on a des kilos en trop (une jolie lingerie met les formes davantage en valeur qu'une culotte enveloppante). En cas de seins tombants, pourquoi ne pas opter pour un joli soutien-gorge et le garder durant le rapport si le complexe est prononcé ? Les compliments du partenaire sont aussi un bon moyen de se rassurer...

 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus