1. / Sexo

Les sept actus sexo qui vous ont le plus enflammés en 2017

2017 a été intense sur le plan sexuel ! Nos journalistes vous ont réconciliés avec la vulve, informés sur la conduite à tenir en cas d'arrêt cardiaque durant les rapports, fait vibrer avec des études sur l'orgasme féminin ou encore rêver avec un potentiel traitement du désir. Sélection épicée… 

Rédigé le

Les sept actus sexo qui vous ont le plus enflammés en 2017
Les sept actus sexo qui vous ont le plus enflammés en 2017

La kisspeptine, une hormone pour stimuler le désir ? – février 2017

Crédit photo : Marek - Fotolia.com

Une hormone produite par le cerveau, répondant au doux nom de kisspeptine, aurait une action sur les comportements sexuels et la libido. Les chercheurs connaissaient déjà son action sur la reproduction mais ils ont cherché à savoir si l'hormone agissait sur le système limbique, une zone du cerveau qui régule les émotions.

Les résultats d'un essai randomisé contrôlé suggèreraient que la kisspeptine interviendrait dans le désir. De longues années de recherche confirmeront ou pas son intérêt dans la baisse de désir…

Orgasme féminin, un trio gagnant pour y accéder... – mars 2017

Les hommes ne savent pas toujours s'y prendre avec les femmes pour les emmener au 7ème ciel…. Une étude s'est penchée sur les différences entre hommes et femmes en matière d'orgasme et a noté une méconnaissance conséquente du plaisir féminin. Près d'un tiers de ces Messieurs pensaient que la pénétration était le meilleur moyen de faire jouir une femme (ce qui n'était le cas que pour un tiers des participantes à l'étude !). Le clitoris reste l'organe incontournable du plaisir…

Les chercheurs ont alors interrogé les femmes de l'étude, qu'elles soient hétéro ou homosexuelles sur ce qui fonctionnait le mieux, en complément de la pénétration. Le trio gagnant revenait aux baisers langoureux, au cunnilingus et à une stimulation manuelle du vagin…. Messieurs, à vous de jouer !

La vulve, cette mal-aimée – mars 2017

Si cet article ne relève pas de l'actualité scientifique, il mérite sa place dans ce florilège du fait de son succès ! La vulve a longtemps été négligée, dépréciée, dédaignée... Les médias et les films X promeuvent effectivement l'image d'une vulve "de Barbie", autrement dit sans rien qui dépasse et parfaitement épilée. Une image qui ne reflète absolument pas la diversité des vulves réelles…

Allodocteurs.fr a mis à l'honneur un projet photo original, où un photographe immortalise la vulve de plusieurs femmes et montre l'image à leurs partenaires. Leurs réactions aussi émouvantes que décomplexées et aimantes, ont réconcilié les femmes avec leur anatomie intime.

Plus de trouble de l'érection chez les consommateurs de X – mai 2017

© Gajus - Fotolia.com

">

© Gajus - Fotolia.com

Le porno, accusé de tous les maux sexuels ? Si les études montraient plutôt son association avec une baisse du désir et la masturbation compulsive, elles peinaient à retrouver un lien avec un trouble de l'érection.

Des chercheurs ont observé une augmentation de sa fréquence chez les hommes faisant l'amour devant un film X, en comparaison de ceux qui le faisaient sans en regarder. La fréquence s'élevait encore plus chez les hommes qui se masturbaient devant du porno.

L'Estime de soi sexuelle pour une sexualité plus épanouie – juillet 2017

L'estime de soi est un concept de psychologie incontournable dans le bonheur. Une de ses composantes est sexuelle et intervient dans l'épanouissement sous la couette. Les chercheurs la définissent comme une capacité à donner de la valeur ou à dévaluer sa sexualité. L'étude détaille les facteurs qui la stimulent à savoir une relation ouverte et épanouie ou la confiance en soi, mais aussi ceux qui l'altèrent comme l'absence d'éducation sexuelle, un partenaire non respectueux, une agression sexuelle.

La compréhension des facteurs en jeu offre la possibilité d'accroître son estime de soi sexuelle et d'être plus heureux(se) sous la couette !

Arrêt cardiaque durant l'acte sexuel : chaque minute compte – septembre 2017

Photo ©Fotolia - Psdesign1

Si l'orgasme est parfois qualifié de petite mort, l'activité sexuelle se termine parfois très mal. Une étude a montré que les hommes ayant eu un arrêt cardiaque durant un rapport sexuel étaient réanimés beaucoup plus tardivement que ceux dont l'arrêt était survenu dans d'autres circonstances.

Résultat, un taux de mortalité 4 fois plus élevé… Tout cela par honte d'appeler les secours en petite tenue, c'est cher payé !

Clitoris stimulé, Plaisir assuré – septembre 2017

Si de nombreuses études le rappellent, la stimulation du clitoris est le moyen le plus simple de s'offrir (ou d'offrir) du plaisir. Mais une question est rarement abordée : comment le caresser ? Une étude américaine s'est donc penchée sur cette épineuse, et pourtant fort plaisante, question.

72,6% des femmes avaient besoin de stimulations clitoridiennes pour jouir ou pour augmenter l'intensité de leur plaisir. Mouvements du haut vers le bas, caresses circulaires, directement sur le clitoris ou autour, cette étude donne de précieuses indications sur l'accès au plaisir féminin. Aux femmes comme aux hommes !

Sponsorisé par Ligatus

Voir aussi sur Allodocteurs.fr