1. / Sexo
  2. / Homme
  3. / Prostate

De la vapeur d'eau pour traiter l'adénome de la prostate

Une nouvelle technique utilisant la vapeur d'eau est actuellement en cours d’évaluation pour traiter l'adénome de la prostate.

Rédigé le

De la vapeur d'eau pour traiter l'adénome de la prostate

La chirurgie ouverte, le laser ou encore la radiofréquence sont les techniques actuellement utilisées pour traiter l'adénome de la prostate. Mais une nouvelle technique utilisant de la vapeur d'eau est en cours d'évaluation en France. Une idée étonnante mais très intéressante.

À lire aussi : Adénome de la prostate : fréquent mais bénin

Les patients choisis pour tester ce dispositif doivent remplir des conditions précises liées à la taille de leur prostate, à la gêne occasionnée par l'adénome ou encore à l'âge.

Le traitement agit comme une cuisson à la vapeur. Sous l'action de l'eau, l'adénome se rétracte puis au fil des mois, les vaisseaux qui irriguent la prostate, se nécrosent. La prostate n'est donc plus alimentée, son volume diminue et l'urètre est libéré. 

Le geste est délicat car le chirurgien doit faire attention à ne pas endommager les fonctions érectiles du patient. C'est d'ailleurs tout l'intérêt de la vapeur d'eau. Dans certains pays étrangers comme la Suède, utilisant déjà cette technique, 95% des patients opérés ont pu préserver une éjaculation normale.

L'intervention dure une dizaine de minutes, trois fois moins que pour une résection au laser : "En termes d'efficacité, aujourd'hui nous n'avons pas encore comparé cette technologie à vapeur d'eau par rapport au laser. Donc on ne peut pas dire honnêtement si cette technique fait aussi bien que le laser. On ne peut pas les mettre sur le même plan d'efficacité chirurgicale", confie le Dr Marc Galiano, chirurgien urologue.

Si cette technique est largement utilisée aux Etats-Unis par exemple, elle est pour le moment en cours d'évaluation en France.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus