1. / Se soigner
  2. / Traitements du cancer
  3. / Chimiothérapie

Comment ne pas perdre l'appétit durant une chimiothérapie

Pour les malades du cancer traités par chimiothérapie, manger n'est pas toujours un plaisir. Entre les nausées, les aphtes, la modification ou la perte du goût dus aux effets secondaires des traitements, nombre de patients se nourrissent moins bien pendant cette période douloureuse. Conséquence : un tiers d'entre eux perd du poids au cours de la chimiothérapie et certains souffrent même de dénutrition. Alors comment ne pas perdre l'appétit pendant une chimiothérapie ?

Rédigé le , mis à jour le

Comment ne pas perdre l'appétit durant une chimiothérapie
Comment ne pas perdre l'appétit durant une chimiothérapie
Sommaire

Quels sont les effets secondaires digestifs de la chimio ?

Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes expliquent les effets digestifs de la chimiothérapie.

En cas de perte de poids ou de dénutrition, les oncologues sont contraints de réduire la durée des cures de chimiothérapie et cela impacte aussi les chances de guérison pour le patient. Il est donc essentiel de trouver des solutions pour aider les malades à garder une bonne alimentation durant leurs traitements.

La chimiothérapie regroupe un large éventail de médicaments anti-cellules cancéreuses. Certains de ces médicaments sont administrés par voie orale, d'autres par voie veineuse, d'autres encore, directement dans la tumeur. La variété de ces médicaments s'est considérablement élargie, certains sont plus toxiques que d'autres.

On associe de plus en plus des traitements de soutien pour réduire les effets indésirables. Car même si la chimiothérapie s'attaque principalement aux cellules cancéreuses, elle peut aussi détruire des cellules saines. Notamment celles qui se divisent rapidement comme les cellules du tube digestif. On note souvent des nausées, des vomissements, des inflammations de la bouche sous forme de mucite ou d'aphtes, des diarrhées ou une constipation, sans oublier la perte d'appétit, du goût et de l'odorat.

Des effets temporaires et variables d'un malade à l'autre mais que l'on réduit grâce aux médicaments et aux conseils d'alimentation. Les menus et les apports nutritionnels doivent bien sûr être adaptés selon le cas.

Retrouver le plaisir de manger durant la chimio

Avec des recettes adaptées à la sensibilité de leurs papilles, les patients retrouvent le goût des aliments.

Pour lutter contre les effets secondaires des chimiothérapies, le centre de recherche en santé et alimentation de l'école polytechnique LaSalle de Beauvais propose des ateliers de nutrition pour aider les malades à retrouver le chemin de leur cuisine.

Au cours de ces ateliers de nutrition, les malades atteints de cancer apprennent à cuisiner des recettes spécialement étudiées pour atténuer les effets secondaires que provoquent les cures de chimiothérapie.

Les chercheurs en alimentation de cette école ont mis au point des recettes appropriées au vécu douloureux des patients. Le premier objectif est de leur redonner le goût de la nourriture. "Pour ces recettes, on va se baser sur deux, trois principes relativement simples : la fraîcheur, l'onctuosité, la rapidité… Il faut que les recettes apportent le plus de qualités nutritionnelles. On ne parle donc pas de régime dans ces ateliers", explique Cécile Foissy, ingénieur en alimentation et santé à l'Institut polytechnique LaSalle de Beauvais.

Rajouter des herbes ou des épices est très efficace pour lutter contre les nausées et redonner envie de manger. Et si les patients mangent correctement, ils supporteront d'autant mieux leurs traitements. Dans ces ateliers, les conseils sont avisés comme le confirme Philippe Pouillart, enseignant chercheur en alimentation et santé : "Nous ne travaillons pas seuls. Nous sommes accompagnés par le corps médical, les oncologues mais également les pharmaciens. Et c'est avec eux que nous validons des recettes, des suggestions, des utilisations d'épices, d'herbes aromatiques, de différentes cuissons… La médecine n'incluait pas suffisamment la priorité nutritionnelle".

C'est la raison pour laquelle des diététiciennes du centre hospitalier de Beauvais se forment à l'Institut polytechnique LaSalle pour découvrir des recettes et pouvoir ainsi donner des conseils culinaires aux malades. Cuisiner rapidement, fractionner ses repas, manger tout ce que l'on désire, réduire les odeurs mais aromatiser… sont les principes des recettes pour redonner envie de manger aux patients.

Des idées recettes pendant une chimiothérapie

Au menu : bouchées de boeuf façon yakitori et houmous à l'orientale.

L'atelier cuisine de Beauvais propose deux recettes : la première (bouchées de boeuf façon yakitori) pour lutter contre le goût métallique de la viande et une autre (houmous à l'orientale) facile à avaler quand on a des aphtes ou des gingivites durant une chimiothérapie.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr

Dossiers :

Questions/réponses :

Ailleurs sur le web