1. / Se soigner
  2. / Recherche

Recherche : une couveuse intelligente pour les prémas

Comment trouver la bonne température dans les couveuses pour que les grands prématurés se développent dans les meilleures conditions possibles ? Cette question fait l'objet d'une étude lancée par des chercheurs de l'université de Picardie Jules Verne et le service de néonatologie du CHU d'Amiens. Pour mener à bien leur projet, les équipes font leur expérimentation sur des poupées plus vraies que natures.

Rédigé le , mis à jour le

Recherche : une couveuse intelligente pour les prémas

Pour limiter le risque d'hypothermie, les grands prématurés sont enveloppés dans un sac en polyéthylène qui les protège du froid. Des capteurs sont aussi placés dans la couveuse pour contrôler les variations de température après chaque soin. Une avancée technologique est en passe d'améliorer les futures couveuses indispensables à la survie des grands prématurés.

À quelques mètres du service de néonatologie du CHU d'Amiens, un laboratoire de l'université de Picardie utilise des poupées plus vraies que natures : 1,5 kilo, 30 semaines d'âge gestationnel, 35 centimètres… La poupée est reliée par des câbles à un logiciel informatique. "Notre idée est d'aider le personnel médical à trouver la température la mieux adaptée à un enfant avec ses données anthropomorphiques. Ensuite, l'intérêt de ce que l'on va proposer, c'est que si on modifie des éléments de condition de vie de l'enfant dans l'incubateur, on va apporter ces différentes possibilités de changement sur l'incubateur de manière à ce que le calcul de la température soit automatique", explique Stéphane Delanaud, ingénieur en techniques expérimentales à l'université de Picardie.

Les chercheurs de ce laboratoire ont étudié l'impact thermique de chaque soin en couveuse. Ces données ont permis de mettre au point un logiciel de calcul de température. Quelques degrés en moins ou en plus dans la couveuse, c'est éviter au nouveau-né d'être exposé à une hyper ou une hypothermie. Deux situations délétères pour les grands prématurés.

Pour rendre le logiciel de calcul de température plus performant, les chercheurs ont placé une caméra thermique sur les couveuses afin de mieux comprendre les déperditions d'énergie des prématurés. Après cinq ans d'observations et de calculs, le logiciel semble faire ses preuves.

Ce nouveau système sera intégré à des couveuses sur mesure, adaptées à chaque enfant prématuré. Une avancée qui leur permettra de prendre du poids signe d'un bon développement.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr