1. / Se soigner
  2. / Médicaments

Recyclage des médicaments : un réflexe pour beaucoup de Français

Le grand ménage de printemps approche, l'occasion de faire le tri dans son armoire à pharmacie. Médicaments non utilisés ou périmés doivent être rapportés en pharmacie, pour qu'ils puissent être recyclés et détruits dans le respect de l'environnement. Les Français sont de plus en plus nombreux à adopter ce geste citoyen, qui permet aussi de prévenir les accidents domestiques.

Rédigé le

Recyclage des médicaments : un réflexe pour beaucoup de Français
Recyclage des médicaments : un réflexe pour beaucoup de Français

"Les médicaments sont utiles, ne les rendons pas nuisibles". Le slogan pour promouvoir le recyclage des médicaments, mené par le réseau Cyclamed, a porté ses fruits auprès du grand public. La collecte de médicaments non utilisés en pharmacie est en hausse pour 2014, de 1,7%. Un "bon résultat" selon Cyclamed, qui rappelle pourtant que le nombre de boîtes de médicaments dans les armoire à pharmacie des Français est en baisse. Au total, Cyclamed récupère 63% des médicaments non utilisés, soit 12.000 tonnes de gélules, et autres produits pharmaceutiques, par an !

Recyclage, mode d'emploi

Pour participer au recyclage des médicaments, il suffit de les mettre, avec l'emballage si possible, dans un sac, puis de les rapporter à son pharmacien qui fera le tri.

- Sont collectés : les boîtes entamées ou périmées contenant des gélules ou autre comprimés, les pommades, les crèmes, les suppositoires, les sirops, les ampoules, les patchs ou les aérosols.

- Ne sont pas collectés : les seringues ou aiguilles usagées, les produits vétérinaires, les boîtes vides ou encore les produits cosmétiques de parapharmacie.

Ce geste écolo et citoyen, qui s'inscrit dans une dynamique globale de tri des déchets, serait même en passe de devenir un réflexe pour bon nombre de familles. Selon un sondage BVA, 80% des Français déclarent rapporter leurs médicaments usagers à leur pharmacien. 69% le font même systématiquement.

Un geste écolo qui protège des accidents domestiques

Recycler ses médicaments usagers permet aux grossistes de détruire proprement ces produits, dans le respect de l'environnement. La chaleur dégagée par ces transformations est même réutilisée pour produire de l'énergie et de l'électricité. Rapporter ses boîtes au pharmacien évite également de rejeter ces produits chimiques dans la nature.

En effet, si peu d'études existent sur les conséquences à long terme de ces rejets sur la nature, des hypothèses émergent tout de même au sein de la communauté scientifique. Les hormones contenues dans les pilules contraceptives favoriseraient la féminisation de certains poissons de rivière. Quant aux antibiotiques, leur relâchement dans les eaux pourrait être responsable de l'augmentation de la résistance aux antibiotiques.

 

Animation sur le circuit de recyclage Cyclamed

 

Le recyclage est également un moyen d'éviter les accidents domestiques, comme la confusion médicamenteuse chez les personnes âgées, causée par l'accumulation de produits inutiles dans l'armoire à pharmacie. Se débarrasser des ses boîtes permet aussi de prévenir les ingestions accidentelles chez l'enfant, qui peuvent s'avérer graves dans certains cas. Les médicaments sont responsables d'une intoxication sur deux chez les enfants.

Contrairement à certaines idées reçues, ces médicaments collectés, qu'ils soient périmés ou non, ne sont jamais réutilisés sur des patients ou envoyés pour une seconde vie à l'étranger.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr