1. / Se soigner
  2. / Hygiène

Comment recycler les savons pour les plus démunis ?

Donner une seconde vie à des savons qui partaient à la poubelle, c'est la mission que s'est donnée l'association Unisoap. Elle récolte les savonnettes d'hôtels pour les transformer et les distribuer à des personnes dans le besoin.    

Rédigé le , mis à jour le

Comment recycler les savons pour les plus démunis ?

En période de pandémie, l’accès à l’hygiène est devenu encore plus essentiel pour se protéger des virus. Malheureusement, la précarité touche de plus en plus de personnes en France et pour certains, les produits de base comme le savon sont devenus trop coûteux.  

L’association Unisoap vient en aide aux personnes dans le besoin en leur offrant des savons recyclés. Pour trouver la matière première, la fondatrice de l’association a eu l’idée d’aller là où se trouvent des millions de savons presque neufs, dans les salles de bain des hôtels.  

150 établissements partenaires en France

Dans les hôtels c’est presque systématique, une fois les clients partis, le personnel retrouve des savonnettes quasi neuves. Xavière Celante, directrice de l’hôtel Mercure Lyon Plaza République explique que les clients ne séjournent très souvent qu'une ou deux nuits lors de leurs voyages. "Ces savons devraient malheureusement être destinés à la poubelle puisqu’ils ne peuvent évidemment pas être redonnés aux clients suivants".  

Dans cet hôtel, comme dans les 150 établissements partenaires en France, il n'est plus question de jeter les savons. Ils sont stockés puis récupérés par Pauline Grumel, fondatrice de l’association Unisoap, pour être recyclés et redistribués.

Six tonnes de savons en trois ans

L'association donne ainsi une seconde vie à des savons qui vont pouvoir reservir à des personnes dans le besoin.
En un peu plus de trois ans, l’association Unisoap, financée par le mécénat, a récolté plus de six tonnes de savons, partout en France. Une matière première acheminée jusqu’à un établissement médico-social dans lequel travaillent des jeunes en situation de handicap.

Une fois nettoyés, les savons sont broyés, mélangés selon une procédure stricte, puis remoulés pour donner un pain de savon tout neuf. Le savon Unisoap fini, a parcouru toutes ces étapes et va ensuite pouvoir être donné à des personnes dans le besoin. 

Distribution à des associations : les Restos du Coeur

Dans un centre des Restos du Coeur à l’ouest de la ville, des rendez-vous sont donnés à des personnes dans le besoin que la pandémie a rendu plus vulnérables.

Anne-Marie Neulat, bénévole aux Restos du Coeur explique que "les produits d’hygiène sont un plus donnés par rapport à l’aide alimentaire. Maintenant ces produits d’hygiène, avec la crise, sont devenus des produits essentiels. Pouvoir donner ces savons régulièrement et compter sur une association comme Unisoap pour nous, c'est très important."

Selon une étude Ifop, trois millions de français en situation de précarité sont contraints de faire l’impasse sur les produits d’hygiène de base comme le savon.  

Pauline Grumel, directrice d’Unisoap explique que la demande en produits d'hygiène est croissante... "On est extrêmement sollicités par des associations que ce soit des grosses ONG ou au niveau local, pour avoir nos savons. On espère pouvoir répondre à toutes les demandes".  

L'objectif cette année pour Unisoap est de produire jusqu’à 20 000 savons pour en faire bénéficier 40 000 personnes.  

Voir aussi sur Allodocteurs.fr