1. / Se soigner
  2. / Greffes, don d'organes
  3. / Greffe de coeur

Première implantation en France d'un coeur artificiel total chez l'homme

Pour la première fois, un coeur artificiel bioprothétique a été implanté chez l'homme dans le cadre d'un essai clinique de faisabilité. La société française Carmat, qui a conçu et développé le projet de ce cœur artificiel total, mis au point par le chirurgien Alain Carpentier, avait reçu l'autorisation de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm), le 24 septembre 2013, pour tester la bioprothèse sur quatre patients en insuffisance cardiaque terminale. L'intervention a été réalisée le 18 décembre 2013 par l'équipe de l'Hôpital européen Georges-Pompidou, à Paris.

Rédigé le , mis à jour le

Première implantation en France d'un coeur artificiel total chez l'homme
Première implantation en France d'un coeur artificiel total chez l'homme

 Cette première implantation s'est déroulée de façon satisfaisante, la prothèse assurant automatiquement une circulation normale à un débit physiologique. Le patient est actuellement sous surveillance en réanimation, réveillé et dialoguant avec sa famille.

"Nous nous réjouissons de cette première implantation, mais il serait bien entendu prématuré d'en tirer des conclusions car il s'agit d'une seule implantation et d'un délai post-chirurgical encore très court", selon Marcello Conviti, directeur général de Carmat.

Avec ce coeur artificiel total, une bioprothèse entièrement implantable proche du coeur humain, Carmat propose de répondre, à terme, à un enjeu de santé publique majeur lié aux maladies cardiovasculaires, première cause de mortalité dans le monde : l'insuffisance cardiaque. En effet, plus de 20 millions de patients sont concernés par cette maladie en Europe et aux États-Unis à ce jour. Grâce à la poursuite du développement de son cœur artificiel total, Carmat a pour ambition de pallier le manque notoire de greffons dont sont victimes des dizaines de milliers de personnes souffrant d'insuffisance cardiaque avancée.

Ce projet est le fruit du rapprochement de deux expertises uniques au monde : l'expertise médicale du Professeur Carpentier, mondialement reconnu notamment pour l'invention des valves cardiaques Carpentier-Edwards® les plus implantées au monde, et l'expertise technologique d'EADS, leader mondial de l'aéronautique.

Par sa taille, le choix des matériaux de structure et ses fonctions physiologiques inédites, le cœur artificiel total Carmat immite le fonctionnement du cœur humain et s'adapte à l'effort. A terme, et sous réserve de la réussite des essais cliniques à effectuer, il pourrait sauver chaque année la vie de dizaines de milliers de patients en insuffisance cardiaque chronique terminale, tout en leur assurant une absence de risque de rejet et une qualité de vie sans équivalent, selon Carmat.

LIRE AUSSI

Sponsorisé par Ligatus