1. / Se soigner
  2. / Affaires, justice
  3. / Mediator

Mediator : des dossiers d'indemnisation pourraient être réexaminés

Grâce à de nouvelles données scientifiques, des victimes du Mediator qui avaient vu leur dossier rejeté par la justice, pourraient enfin être indemnisées. 

Rédigé le , mis à jour le

Mediator : des dossiers d'indemnisation pourraient être réexaminés

Le Mediator, commercialisé jusqu'en 2009 par les laboratoires Servier, provoque de graves effets secondaires cardiaques comme des valvulopathies. Il aurait causé la mort de 500 à 2.000 victimes en France. Cet écart dans les estimations montre toute la difficulté d'établir un lien entre la prise du médicament et le préjudice médical.

Lors de l'expertise, certains dossiers d'indemnisation ont été rejetés car les examens médicaux ne permettaient pas d'évaluer l'ampleur du handicap. Avec un électrocardiogramme par exemple, certaines valvulopathies peuvent paraitre anodines. Mais avec une échographie d'effort, plusieurs victimes ont pu prouver que leur atteinte était plus importante que celle constatée au repos.  

Des articles scientifiques ont également montré que des valvulopathies liées au Mediator avaient été confondues avec des valvulopathies d'origine rhumatismale, conséquence d'une angine mal soignée.

Grâce à ces nouvelles données scientifiques, les experts de l'Office d'indemnisation des accidents médicaux vont pouvoir ressortir certains dossiers rejetés. Actuellement, la loi ne prévoit pas de réexaminer les dossiers en question. Pour permettre leur réouverture, un amendement au code de la Santé publique doit être déposé dans les prochains mois.

VOIR AUSSI :

 

Sponsorisé par Ligatus