1. / Se soigner
  2. / Accidents
  3. / Accidents domestiques

Accidents domestiques : les seniors en première ligne

Chez soi, on ne se rend pas toujours compte des nombreux risques qui nous entourent. Chutes, brûlures, intoxications... on recense chaque année environ 11 millions d'accidents domestiques, dont quatre nécessitent d'aller aux Urgences. Parmi ces accidents domestiques, la chute est de loin le plus mortel, mais aussi celui qui touche le plus les seniors. Des seniors qui ne sont pas toujours conscients des risques.

Rédigé le , mis à jour le

Accidents domestiques : les seniors en première ligne
Accidents domestiques : les seniors en première ligne
Sommaire

Chutes des seniors : mieux vaut prévenir...

À Paris, l'hôpital Vaugirard-Gabriel Pallez propose aux personnes âgées victimes d'accidents domestiques de réaménager leur domicile.

Considérant leur logement suffisamment sécurisé et peut-être trop confiantes quant à leurs conditions physiques, les trois quarts des personnes âgées jugent qu'aménager leur foyer est inutile. Elles ne sont que 25% à avoir tenté de l'adapter. Certains hôpitaux le proposent aux personnes âgées victimes d'accidents domestiques, afin de les aider à préparer leur retour à domicile.

Pour adapter leur univers sans les bouleverser, une ergothérapeute vient chez elles faire un diagnostic personnalisé et leur propose des solutions pratiques. Avec 46% des chutes, la salle de bain est la zone la plus à risques de la maison, suivie du séjour, 18% des chutes et enfin la chambre, 17%.

Prévenir la perte de mobilité

Pour que les personnes âgées puissent continuer de vivre à leur domicile le plus longtemps possible, le CHU de Lyon a mis en place une consultation de prévention de la perte de mobilité. Objectif : cibler les patients à risque de chute pour leur proposer une prise en charge individuelle.

Tests de force et d'équilibre, prise de tension, échographie musculaire… Le patient est observé dans les moindres détails. "Il s'agit d'un examen complet pour rechercher des causes de perte de mobilité qui soient liées aux muscles, notamment une perte de la masse musculaire, une amyotrophie au niveau des quadriceps par exemple. Et on cherche aussi à éliminer d'autres pathologies", précise le Dr Axel Molin, médecin généraliste.

Cette consultation a été conçue pour les personnes qui risquent de rencontrer des problèmes d'autonomie comme l'explique le Dr Marc Bonnefoy, gériatre : "Cette consultation s'adresse à des personnes à risque de perte de mobilité. Il existe des paramètres simples tels qu'une vitesse de marche abaissée, une perte de poids, la difficulté à se lever d'un siège… Toutes ces personnes sont à risque accru de perte de mobilité".

Dans le cadre de cette consultation, les personnes âgées ont aussi rendez-vous avec une diététicienne afin de vérifier la prise de repas équilibrés et leurs apports en protéines qui permettent de maintenir et renouveler les muscles. Un programme alimentaire spécifique peut alors être mis en place pour renforcer les muscles et les os du patient.

Dernier point abordé lors de ces consultations : l'activité physique. Pour tenter de ralentir la perte de mobilité, le patient peut être amené à réaliser à domicile des exercices adaptés.

Les ateliers de prévention des chutes

Au cours des ateliers de prévention des chutes, les participants enchaînent une dizaine d'exercices. Le coach alterne exercices d'équilibre et de renforcement musculaire.

La Fédération Française Sports pour Tous organise partout en France des ateliers de prévention des chutes. Il s'agit d'un programme de douze séances qui allie des exercices physiques à des conseils pratiques.

Objectif des ateliers : aider les participants à préserver leur mobilité mais aussi leur redonner confiance. "Les personnes âgées vont avoir tendance à rester chez elles et ne plus du tout faire d'exercice en raison de l'appréhension qu'elles ont de chuter à l'extérieur. Et cela va entraîner une dégénérescence au niveau osseux, musculaire, au niveau de l'équilibre… L'objectif des exercices est donc de travailler l'équilibre, le renforcement musculaire et faire de la prévention par rapport aux chutes", explique Tony Robert, animateur sportif.

Les ateliers de prévention comportent douze séances. En plus des exercices pratiques, les participants bénéficient de conseils théoriques pour limiter les risques de chutes.

Plus de 70 ans : danger à la maison !

En 2010, la majorité des personnes âgées de plus de 70 ans estimait dans un sondage que le danger était plus fort à l'extérieur de leur domicile, qu'à l'intérieur. Et pourtant, c'est bel et bien à la maison que surviennent 81% des chutes des personnes âgées. Mais on peut sécuriser sa maison et éviter les risques inutiles...

La sécurité des seniors intéresse aussi les chercheurs et certaines entreprises qui souhaitent répondre à ce besoin et à ce marché. Il existe ainsi en France plusieurs projets d'étude qui visent à apporter une aide ou un soutien technique aux personnes âgées qui veulent rester à leur domicile le plus longtemps possible, sans courir le moindre risque.

Accidents de la main : ne jamais les négliger !

Mauvaise utilisation d'un outil ou d'un couteau en cuisine... À la maison, un accident de la main est vite arrivé. En cas de plaie de la main, n'hésitez pas à consulter car même superficielle, la plaie peut s'infecter.

Sponsorisé par Ligatus