1. / Maladies
  2. / Prostate, reins, vessie
  3. / Incontinence urinaire

Rééducation du périnée : faut-il choisir une sage-femme ou un kiné ?

Y a-t-il une différence d'efficacité entre les méthodes des sages-femmes (imagerie mentale) et celles des kinés (sondes, feedback) ? Quelles solutions pour une jeune femme de 17 ans qui n'aime pas l'idée qu'une sonde de rééducation la pénètre ?

Rédigé le , mis à jour le

Rééducation du périnée : faut-il choisir une sage-femme ou un kiné ?

Les réponses avec le Dr Laurence Peyrat, urologue, et avec Sandrine Galliac Alanbari, kinésithérapeute :

"Tout dépend du professionnel qui est en face de vous. Certains kinés font mal la rééducation alors que des sages-femmes la font très bien. Quand on est très sensibilisé et bien formé sur la kinésithérapie périnéale, les kinés et les sages-femmes peuvent rendre service."

"Il s'agit d'une question de professionnalisme. En revanche, l'utilisation d'une seule technique, quelle qu'elle soit, est insuffisante. L'utilisation de toutes les techniques, et cela a été démontré, permet de meilleurs résultats. Aujourd'hui, on sait qu'il faut absolument réintroduire le périnée au sein de l'enceinte abdomino-diaphragmatique et ce sont les kinés qui le réalisent.

"Pour les jeunes femmes qui ne souhaitent pas avoir recours à une sonde de rééducation, on a la possibilité de travailler avec des électrodes autocollantes. Et aujourd'hui, comme on s'oriente vers tout ce qui est global, on peut travailler en posturologie."

Sponsorisé par Ligatus