1. / Maladies
  2. / Peau
  3. / Verrues

Les verrues sont-elles toujours liées au papillomavirus ?

Les verrues sont-elles toujours liées au papillomavirus ?

Rédigé le , mis à jour le

Les verrues sont-elles toujours liées au papillomavirus ?

Les réponses avec le Dr Fabien Guibal, dermatologue :

"Oui, les verrues sont toujours liées à un papillomavirus. Pour appeler une excroissance de peau, verrue, il faut qu'elle soit due à un papillomavirus. Il en existe 120 différents. Et en fonction du type de papillomavirus, elles vont donner des localisations plus ou moins spécifiques. Par exemple, le 16 et le 18 sont ceux qui donnent les condylomes, donc les verrues génitales qui sont une maladie sexuellement transmissible et à l'origine du cancer du col de l'utérus. Il faut donc les dépister. Et dans la mesure où il s'agit d'une maladie sexuellement transmissible, il faut se poser la question de l'existence d'autres infections sexuellement transmissibles. Pour les personnes qui ont des condylomes ou qui ont eu des rapports sexuels avec des personnes qui avaient des condylomes, il y a un risque plus élevé chez ces personnes d'avoir une autre infection sexuellement transmissible : hépatite B, VIH, syphilis

"Les verrues sur les mains sont strictement bénignes et elles n'ont aucun lien avec d'autres types de verrues qui évoquent des choses plus sévères. Pour les enfants qui ont des verrues sur les organes génitaux, le premier réflexe est de savoir si ces enfants n'ont pas été victimes d'abus sexuels. Mais on s'est aperçu que dans une minorité de cas, les parents faisant la toilette de leurs enfants et parce qu'ils ont des virus sur les mains voire des verrues, peuvent transmettre le virus à des enfants dont le système immunitaire n'est pas encore complètement terminé. Et donc ce qui n'arriverait pas chez un adulte, arrive. Des verrues sur les organes génitaux chez les enfants ne veulent pas forcément dire abus sexuels."

Sponsorisé par Ligatus