1. / Maladies
  2. / ORL
  3. / Grippe

Grippe : huit infos pour l'éviter !

Depuis la semaine dernière, la grippe touche toutes les régions de France métropolitaine. L'épidémie a déjà provoqué plus de 1 000 décès. Est-il possible d'y échapper ? Comment ? Le Dr Clémence Baudouin, médecin urgentiste, nous alerte.

Rédigé le

"Comment échapper à la grippe", chronique du Dr Clémence Baudoin, médecin urgentiste, du 7 février 2019

Il semblerait que la grippe soit cette année encore particulièrement contagieuse et virulente. Elle touche toutes les régions de France métropolitaine et arrive dans les DOM-TOM selon le bulletin hebdomadaire de Santé Publique France. Le nombre de consultations chez le médecin généraliste, SOS médecins et de passages aux urgences est en augmentation avec des cas graves et des hospitalisations.


Carte ©Santé publique France

 

  • La grippe en chiffres

  • Qu'est-ce que la grippe ?

La grippe est une infection virale, liée à un virus appelé "Influenza". Il en existe trois types. Ceux responsables des épidémies sont les virus de type A et B. Cette année, ce sont surtout les types A qui sont retrouvés.

Dans tous les cas, le virus de la grippe est très contagieux avec un tropisme respiratoire, c'est-à-dire qu'il aime particulièrement nos voies respiratoires. Il s'attache à leurs cellules et déclenche toute une cascade de réactions inflammatoires et de symptômes principalement respiratoires.

  • Grippe ou syndrome grippal ?

Les symptômes de la grippe ne sont pas très spécifiques. On parle de syndrome grippal mais aussi d'état grippal. Beaucoup de virus (VRS, adénovirus, rhinovirus...) circulent l'hiver et peuvent donner des symptômes assez similaires : de la fièvre, des signes respiratoires (rhinite, toux, mal de gorge), des signes généraux comme des courbatures, une fatigue, des maux de tête, et parfois d'autres signes variés comme des signes digestifs.

Le diagnostic n'est donc pas toujours certain. On dit au patient qu'il a un état grippal et que son tableau clinique est viral. Souvent néanmoins, la grippe a quelques particularités. Tout d'abord le contexte épidémique. Le début des symptômes est aussi souvent brutal, la fièvre élevée, supérieure à 39 degrés, la toux très intense et la fatigue vraiment importante : la grippe nous cloue au lit.

  • Combien de temps dure une grippe ?

Les symptômes durent généralement entre cinq et sept jours. Concernant la fièvre, il y a souvent une petite accalmie au milieu puis une recrudescence des symptômes après quelques jours. On parle de "V grippal".

Après une semaine, les symptômes s'en vont mais le rétablissement complet peut durer plusieurs semaines et il peut persister notamment une fatigue et une toux.

  • Peut-on soigner une grippe ?

Le traitement repose sur le traitement des symptômes de la grippe. On prescrit du paracétamol pour la fièvre et les douleurs, éventuellement un sirop anti-tussif si la toux est sèche et très invalidante. On donne au patient des conseils simples : se reposer, bien s'hydrater, privilégier une alimentation pleine de vitamines. Dans la grande majorité des cas, le patient n'aura rien de plus qu'une semaine de fièvre au lit...

  • Peut-on mourir de la grippe ?

La grippe est une maladie potentiellement grave mais les complications sont surtout à redouter chez les patients les plus fragiles. C'est le cas des personnes de plus de 65 ans, des patients présentant une maladie respiratoire chronique, une insuffisance cardiaque, un diabète ou un terrain immunodéprimé, des patients obèses et également des femmes enceintes.

Le risque principal est la surinfection bactérienne car le virus de la grippe provoque des lésions des voies aériennes qui favorisent la prolifération de certaines bactéries, surtout s'il y a des lésions pré-existantes ou si le patient présente un terrain à risque. Le patient peut alors présenter une toux plus grasse, des difficultés respiratoires, ou une altération de son état général beaucoup plus marquée qui peut l'empêcher de s'alimenter ou de prendre ses médicaments habituels. Une hospitalisation est alors indispensable. Cette année, l'épidémie a déjà fait plus de 1000 morts.

Il faut être très vigilant avec ces patients. Il est vivement recommandé de consulter rapidement dès le début des symptômes, de consulter à nouveau en cas d'aggravation. Pour ces patients, un traitement antiviral appelé Oseltamivir peut être envisagé en plus du traitement symptomatique. Son niveau de preuve en terme d'efficacité est faible mais s'il est prescrit tôt, dans les 48 heures du début des symptômes, il pourrait réduire l'intensité, la durée des symptômes et le risque de complications chez les patients à risque.

Il est également recommandé pour ces patients de se protéger de la contamination et d'être vaccinés chaque année.

  • Comment se protéger ?

La meilleure façon de se protéger de la grippe et de ses complications, c'est en premier lieu de se faire vacciner chaque année. La vaccination est absolument recommandée pour les populations à risque : les patients de plus de 65 ans, les insuffisants respiratoires et cardiaques, les personnes atteintes d'une pathologie chronique, les patients obèses et les femmes enceintes. L'entourage et les parents des enfants fragiles (prématurés, pathologies respiratoires...) doivent aussi le faire pour ne pas leur transmettre la grippe !

Le deuxième message de prévention essentiel concerne les mesures d'hygiène dites "Mesures barrières". Les virus d'hiver, dont celui de la grippe, se transmettent facilement par la toux, les éternuements, les postillons et la salive, par les contacts rapprochés quand on s'embrasse, par le contact direct des mains et d'objets contaminés comme un mouchoir ou une poignée de porte par exemple mais aussi par l'air, surtout lorsqu'une personne malade occupe une pièce fermée.

Pour information, le virus de la grippe survit :     

  • Cinq minutes sur la peau.
  • Quelques heures dans les sécrétions séchées.
  • Huit à douze heures sur les mouchoirs, vêtements, papiers, etc.
  • Plusieurs jours sur des surfaces inertes (poignées de porte, plans de travail, etc.).
     

Pour limiter la transmission du virus quand on est malade, il existe des gestes de protection très simples et très efficaces. Les campagnes de prévention l'illustrent de façon très claire. Pensez à apprendre ces gestes aux enfants !

  • Des gestes simples et efficaces pour limiter la transmission

- Se laver les mains régulièrement avec de l'eau et du savon ou utiliser une solution hydro-alcoolique.
- Se couvrir la bouche dès qu'on tousse, éternue (dans sa manche ou dans un mouchoir à usage unique) et transmettre ce réflexe aux enfants.
- Porter un masque et limiter les contacts.
- Se moucher dans des mouchoirs à usage unique et les jeter.
- Éviter de serrer les mains, d'embrasser, de partager ses effets personnels (couverts, verre, brosse à dents, serviette de toilette, etc.), éviter les lieux très fréquentés (centres commerciaux, transports en commun) et éviter si possible d'y emmener les nourrissons et les enfants.
- Penser à aérer son logement chaque jour pour en renouveler l'air.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus