1. / Maladies
  2. / ORL
  3. / Angine

Angine virale ou bactérienne ? Les tests rapides en pharmacie bientôt remboursés

Les tests de dépistage des angines bactériennes réalisés en pharmacie en une dizaine de minutes reviennent en pharmacie. Ils seront pris en charge à 70% par la sécurité sociale dès cet été.

Rédigé le

Angine virale ou bactérienne ? Les tests rapides en pharmacie bientôt remboursés
Image d'illustration. Crédits Photo : © Kitja Kitja / Shutterstock  

Angine bactérienne ou virale ? Selon la réponse à cette question, votre traitement sera différent. Un test rapide d’orientation diagnostique (TROD) réalisé en pharmacie permet de le savoir et d’orienter, dans le cas d’une angine bactérienne, vers un traitement antibiotique.

Ce test mis à l’arrêt depuis mars 2020 à cause de la crise sanitaire du covid, fait son retour en officine. Et bonne nouvelle : à compter du 1er juillet 2021, il sera remboursé à 70% par l’Assurance maladie.

A lire aussi : Angine : traquer son origine pour mieux la soigner

Coton-tige dans la gorge

En pratique, votre pharmacien pourra vous proposer un TROD si vous souffrez d’un mal de gorge pour six euros, pris en charge à 70%.

Le prélèvement se fait dans la gorge, au moyen d’un long coton-tige, et les résultats apparaissent en cinq à 10 minutes.

Antidouleurs ou antibiotiques

Deux issues sont alors possible :

  • Le test est négatif. Cela signifie qu’il s’agit d’une angine virale. Pas besoin d’antibiotiques, donc, qui ne sont efficaces que contre les bactéries. Les utiliser contre un virus est non seulement inutile mais favorise en plus l’émergence de bactéries résistantes aux antibiotiques. Le pharmacien pourra vous conseiller des traitements pour calmer la douleur.
  • Le test est positif. Cela signifie que l’angine est due à une bactérie, le streptocoque de groupe A. Le pharmacien vous redirigera vers un médecin pour qu’il vous prescrive des antibiotiques.

Ordonnance "conditionnelle" après l’été

Car pour le moment, les médecins ne peuvent pas adresser leurs patients aux pharmaciens avec une ordonnance "conditionnelle", qui autoriserait la délivrance d’antibiotiques en cas de résultat positif.

Mais cette option pourrait être possible "après l’été", a déjà annoncé Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF).

Voir aussi sur Allodocteurs.fr