1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Poliomyélite

Après cinq ans d'absence, la polio réapparaît en Europe

Alors qu'on la croyait éradiquée en Europe depuis 2010, deux nouveaux cas de polio ont été confirmés en Ukraine. Une couverture vaccinale insuffisante est mise en cause.

Rédigé le

Après cinq ans d'absence, la polio réapparaît en Europe
Deux cas de poliomyélite ont été confirmés en Ukraine.

Deux cas de polio chez des enfants en bas âge ont été confirmés en Ukraine d'après un communiqué publié par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Jusqu'ici, aucun cas de polio n'avait été répertorié en Europe depuis 2010, et en Ukraine depuis 1996.

Qu'est-ce que la poliomyélite ?

- La poliomyélite est une maladie provoquée par le poliovirus qui touche principalement les enfants de moins de 5 ans. Il envahit dans 1 à 2% des cas le système nerveux central et peut alors provoquer une paralysie irréversible (des jambes en général) en quelques heures. Dans 5 à 10% des cas de paralysie, les malades décèdent lorsque les muscles respiratoires sont touchés.

- Très contagieuse, la maladie se transmet par contact interhumain (par voie respiratoire ou oro-fécale) ou via un vecteur commun tel que de l'eau ou des aliments contaminés.

- Il n'existe pas de traitement contre cette maladie, la meilleure solution pour prévenir l'infection reste donc la vaccination antipoliomyélitique. Administré à plusieurs reprises en respectant le calendrier vaccinal, le vaccin protège l'enfant à vie.

La maladie s'est déclarée entre fin juin et début juillet chez deux enfants, l'un de 4 ans et l'autre de 10 mois, dans la région de la Transcarpatie (Sud-Ouest de l'Ukraine). Bien que cette région soit frontalière de la Roumanie, de la Hongrie, de la Slovaquie et de la Pologne, l'OMS juge le risque de contamination en Europe faible.

En 2010, ce sont 14 cas de polio qui avaient été enregistrés en Russie, certains dans la partie européenne du pays, à l'ouest de l'Oural, d'autres dans la partie asiatique du pays. Ils étaient liés à une épidémie au Tadjikistan, ancienne république soviétique d'Asie centrale voisine de la Russie, mais aussi de l'Afghanistan où la polio sévit toujours.

L'Ukraine rencontre des problèmes de vaccination depuis 2008

L'Ukraine a été particulièrement exposée au risque d'apparition du virus faute de vaccination appropriée, a souligné l'association spécialisée dans la lutte contre la maladie Polio global éradication initiative, ajoutant que seulement 50% des enfants avaient été vaccinés en 2014 contre cette maladie hautement contagieuse.

Le vice-ministre ukrainien de la Santé a reconnu que le risque de contagion restait donc élevé pour les enfants et les adultes, étant donné que le virus avait connu "de nombreuses mutations alors que le niveau d'immunisation est bas". Il a également mis en cause "le manque chronique de financements" ainsi que les campagnes anti-vaccination menées en Ukraine depuis 2008. 

Cependant, des vaccins contre la polio devraient être acheminés dans les jours qui viennent dans les régions ukrainiennes. :"600.000 doses de vaccins seront livrés d'ici la semaine prochaine", a déclaré Alexander Kvitashvili, le ministre ukrainien de la santé. De quoi couvrir les besoins jusqu'a la fin de l'année selon lui.

Une éradication totale difficile

Depuis le lancement en 1988 de l'Initiative mondiale d'éradication de la poliomyélite le nombre de cas de poliomyélite a diminué de 99% selon l'OMS. Jusqu'à la réapparition du virus en Somalie et en Syrie en 2013, seuls 223 cas avaient ainsi été rapportés en 2012 contre 350.000 en 1988. En France, grâce à une bonne couverture vaccinale, le dernier cas autochtone remonte à 1989, et le dernier cas importé à 1995. Tous deux concernaient des adultes.

Bien qu'ils étaient plus de 125 en 1988, trois pays d’endémie ont été recensés par l'OMS en 2014 (Afghanistan, Nigeria et Pakistan).

Selon l'OMS, l'échec de l'éradication de la poliomyélite dans les derniers foyers d'infections, directement lié à une faible couverture vaccinale, "pourrait aboutir à ce que le nombre des nouveaux cas revienne, d’ici 10 ans, à 200.000 par an".

Avec AFP

Sponsorisé par Ligatus