1. / Maladies
  2. / Gynécologie
  3. / Règles douloureuses

Comment prendre en charge la douleur liée à l'endométriose ?

Comment prendre en charge la douleur liée à l'endométriose ?

Rédigé le , mis à jour le

Comment prendre en charge la douleur liée à l'endométriose ?

Les réponses avec le Dr Isabella Chanavaz-Lacheray, chirurgien gynécologue obstétricien :

"Pour la prise en charge de la douleur liée à l'endométriose, si on part du principe que ce n'est pas normal d'avoir mal au ventre pendant ses règles, il s'agit de la première alerte que ce soit dans la famille ou que ce soit le médecin. Ensuite il faut penser à supprimer les règles. Ce n'est pas grave de ne pas avoir de règles du moment que l'on sait pourquoi on n'a pas de règles. Le plus simple est d'enchaîner les plaquettes de pilules et ce n'est pas un problème.

"Après plusieurs mois sans règles, une grande partie des douleurs ont disparu et notamment les douleurs de règles. Et comme ce n'est plus le feu dans le bas ventre, les choses s'atténuent et après certaines patientes peuvent se sentir très bien comme ça. Il y a des endométrioses stade 2, stade 3 qui sont très bien comme ça. Mais pour d'autres, cela ne suffit pas. Et dans ce cas il faudra envisager des chirurgies plus lourdes.

"Il y a des douleurs rebelles à tous ces traitements. Enchaîner les plaquettes de pilules, c'est très simple et pour de nombreuses femmes cela ne pose aucun problème. Mais pour d'autres femmes, ce traitement ne marche pas, on change de pilules, on change de traitement car d'autres traitements sont possibles comme les progestatifs. Les traitements qui mettent en ménopause artificielle sont efficaces, ils soulagent les patientes, mais ce sont des traitements dont on sait qu'il ne faut pas les prendre longtemps car ils mettent en ménopause avec tous les autres inconvénients de la ménopause : prise de poids, ostéoporose… Ce sont des médicaments à utiliser autour d'une intervention pour éviter les récidives immédiates, pour se donner un temps de cicatrisation. Mais on ne peut pas les utiliser tout le temps.

"L'idéal serait d'inventer un médicament qui supprime les règles, qu'il n'ait pas tous les effets secondaires indésirables et idéalement pour celles qui veulent avoir un enfant, qu'il ne soit pas contraceptif. Mais pour le moment, cela n'est pas à l'ordre du jour."

En savoir plus

Dossier :

Questions/Réponses :

Sponsorisé par Ligatus