1. / Maladies
  2. / Gynécologie
  3. / Endométriose

La fertilité est-elle toujours altérée en cas d'endométriose ?

La fertilité est-elle toujours altérée en cas d'endométriose ? Que doit-on conclure à l'annonce du diagnostic ?

Rédigé le

La fertilité est-elle toujours altérée en cas d'endométriose ?

Les réponses avec le Dr Isabella Chanavaz-Lacheray, gynécologue obstétricien :

"L'endométriose concerne une femme sur dix et heureusement qu'il n'y a pas une femme sur dix qui est infertile. Donc non, la fertilité n'est pas toujours altérée. D'ailleurs parfois, si une femme qui a des symptômes d'endométriose arrive facilement à être enceinte, on dira qu'elle n'a pas d'endométriose parce qu'elle est enceinte. Mais non, on peut avoir de l'endométriose et ne pas être infertile. Néanmoins, c'est un vrai facteur de risque par trois mécanismes. D'une part parce que dès le début de l'endométriose, c'est très inflammatoire dans le bas ventre, c'est très inflammatoire dans les trompes et du coup, ce n'est pas propice pour que l'ovule et le spermatozoïde se rencontrent. Rien que par ce mécanisme, cela peut faire baisser la fertilité.

"Le deuxième mécanisme est lié au fait que l'anatomie de l'appareil génital s'abîme, les trompes peuvent se boucher, quand l'ovule sort de l'ovaire il ne peut pas trouver sa voie vers la trompe… ce sont des phénomènes mécaniques. Le troisième mécanisme correspond à l'altération de la réserve ovarienne en particulier quand il y a des kystes d'endométriose parce que ces kystes envahissent l'ovaire et détruisent une partie du stock d'ovules et que la chirurgie quand elle est faite classiquement avec la plupart des techniques classiques, arrache un bout d'ovaire normal en même temps qu'on arrache le kyste. Donc à la fois la maladie fait du tort et la chirurgie fait du tort d'où l'intérêt avant cette chirurgie, si on en a la possibilité, d'essayer de congeler des ovules."

Sponsorisé par Ligatus