1. / Maladies
  2. / Gynécologie
  3. / Endométriose

Ch@t : Endométriose : quand faut-il opérer ?

Ch@t du 12 septembre 2011 : Avec le Dr Eric Sauvanet, gynécologue-obstétricien et le Dr Jérôme Loriau, chirurgien digestif.

Rédigé le , mis à jour le

Ch@t : Endométriose : quand faut-il opérer ?
Ch@t : Endométriose : quand faut-il opérer ?
Sommaire

Les réponses du Dr Eric Sauvanet, gynécologue-obstétricien

  • Des sites web attaquent les traitements hormonaux donnés avant une cœlioscopie, comment étant responsable de problèmes sur l'embryon... Y a t-il eu de réelles études?

Aucune donnée scientifique ne confirme cette affirmation.    

  • Une  endométriose digestive avec ablation du sigmoïde peut elle revenir ?

Elle revient d'autant moins qu'un traitement hormonal sans règles est instauré.    

  • Le gouvernement, ou les fac de médecines ont-ils été sensibilisés à cette maladie ? Je ne comprends pas ce manque d'écoute des gynécologues...

Oui, la sensibilisation est en train de se faire. 

  • Le médecin généraliste dit que c'est normal d'avoir mal au ventre pendant les règles.

Les douleurs physiologiques sont celles des deux premiers jours et qui ne vous empêchent pas de travailler.  

Seules les douleurs au fond peuvent éventuellement évoquer l'endométriose.    

  • A chaque fois que j'ai mes règles, j'ai la diarrhée. Est-ce que c'est un signe d'endométriose ?

Non.  

  • Le risque de récidive est-il majoré si on reprend des traitements de stimulation pour une FIV ?

Oui, le risque est modérément augmenté. Mais si la grossesse survient, l'endométriose doit régresser.    

  • A quel endroit peut-on trouver un bon spécialiste de l'endométriose ? Est-ce mieux de consulter en CHR ?

Rapprochez vous des associations de patientes comme Endo-France.   

  • Un régime alimentaire peut-il atténuer cette maladie ?

Peu-être le curcuma ?    

  • Est-il possible d'avoir une endométriose après un curetage et toujours pas de règles ? Cela fait deux mois que j'ai eu le curetage.

Non, cela n'a rien à voir.  

  • Après un rapport, je saigne et j'ai très mal au ventre. Est-ce dû à mon adénomyome ?

Possiblement. Mais consultez car il peut y avoir d'autres causes.   

  • Ma sœur de 20 ans est atteinte d'endométriose. Elle s'est faite opérer il y à bientôt 2 mois. Son endométriose récidive et son chirurgien lui a dit que les cellules endométriales étaient logées trop profond dans les tissus avoisinants... Une autre opération pourrait-elle venir à bout de cette endométriose ?

C'est probablement une endométriose profonde. Tout n'a pas pu être retiré...que votre sœur s'adresse a des centres spécialisés.    

  • Après une troisième grossesse, faudrait-il opérer ma fille qui a une endométriose très prononcée ?

Le choix de décider une opération repose toujours sur la lourdeur des signes ressentis et contre lesquels on veut lutter .

  • J'ai 22 ans et demi, mon gynécologue m'a appris que j'ai les ovaires micropolykystiques.  J'ai de très fortes douleurs tous les jours dans tout le ventre, des douleurs pendant les rapports parfois et souvent une sensation de brûlure après, des bouffées de chaleurs, des envies de vomir… De plus, j'ai parfois des règles irrégulières et des douleurs atroces pendant les règles. Est-ce que je pourrais être atteinte d'endométriose?

C'est possible.    

  • Je viens de subir une hystérectomie (il y a 3 semaines) et j'ai aussi de l'endométriose sévère puisque c'était bien collé au niveau du rectum, je souffre encore beaucoup du bas ventre. Est-ce normal ?

Oui. Revoyez votre gynécologue pour un traitement hormonal.    

  • L'endométriose disparait-elle à la ménopause ?

Oui.  

  • Un terrain d'hyperoestrogénie relative peut-il causer une  endométriose ?

Oui. 

  • Certains produits alimentaires sont t-ils à proscrire lorsque l'on souffre d'endométriose ?

Non rien n'est prouvé à ce sujet.   

  • J'ai été opérée lundi dernier par cœlioscopie, je suis 2 mois sous Meliane®, pour être au repos et après mon ami et moi nous nous posons la question suivante sachant que le dossier d'IAC (insemination artificielle avec sperme du conjoint) est fait. Essayons nous 2 ou 3 mois naturellement ou faisons nous une IAC tout de suite ?

La majorité des grossesses surviennent dans les douze mois

  • Le flux important des règles est-il indicateur d'endométriose ?

Non ce n'est pas un signe.

  • Peut-on développer une endométriose après une grossesse ?

Si elle existait avant, elle peut récidiver à distance.

  • Après avoir été opérée et ménopausée, au bout de combien de temps la maladie revient ?

Le traitement hormonal en continu diminue le risque de récidive.

  • Après l'ablation du sigmoïde, le retour à la normal au niveau intestin et transit (avec un régime spécifique suivi) peut mettre combien de temps en principe ?

Jusqu'a six mois.

  • Pourrait-on avoir une liste de médecin spécialiste de l'endométriose, car beaucoup de gynécologue ne savent pas traiter cette maladie et sont encore ignorant à ce sujet ?

 Interrogez les sites d’associations de patientes comme Endo-France.

  • Je me suis faite opérer en octobre 2010 et j'ai eu de la chance de tomber enceinte naturellement en janvier 2011. Dois-je prévoir une consultation après la naissance ?

Très certainement.

  • Je suis sous Androcure® depuis 5 ans, y a t il autre chose à faire contre cette endométriose stade V ?

Si vous n'avez pas de douleurs, continuez.

  • Une ménopause artificielle fait elle prendre du poids ?

Oui, 4 a 5 kg

  • Lorsque l'on ne supporte aucun traitement hormonal et que l'on refuse de vous opérer sous peine de gros risque de complications, que doit-on faire ? (J'ai été opéré 5 fois en 5 ans).

Interrogez votre gynécologue sur le stérilet hormonal

  •  Quel lien entre endométriose et cancer de l'endomètre ?

A priori aucun. 

  • Ma mère souffre d'une endométriose. J'ai moi même toujours eu des règles douloureuses, après ma grossesse les douleurs avaient disparu, mais depuis quelques années progressivement elles reviennent, est-ce un signe ?

Ca peut l'évoquer.

L'échographie et l'IRM par un radiologue connaissant la maladie. 

  • Une simple endométriose peut-elle évoluer vers une forme plus grave avec le temps ? (stade v au pire )

Oui, d'où la nécessité d'une surveillance. 

  • Une endométriose peut-elle gêner la croissance de l'utérus pendant une grossesse ?

Non. 

  • Comment établir un diagnostic quand l'échographie de montre rien ?

IRM et dosage du CA 125. 

  • Quel est le moyen de contraception le plus efficace contre l'endométriose ? Est ce que la pilule Jasmine® a prouvé son efficacité ?

Toutes les pilules sont efficaces mais elles sont variables selon les patientes.

  • Je suis sous Enanton® depuis 4 mois, mais ce n'est pas la première fois et je m'inquiète pour les effets à long terme sur ma santé générale ?

Effectivement, il faudrait ne pas dépasser 2 ou 3 injections et prendre le relais avec un traitement hormonal.

  • J'ai des règles très abondantes et très longues est ce dû à l'endométriose ?

A priori non. 

  • Une hysteroscopie peut-elle poser le diagnostic ?

Non

  •  Un myome sous muqueux avec règles abondantes et douloureuses peut-il avoir un lien avec l'endométriose?

Non.

  • Comment peut-on surveiller l'évolution de l'endométriose ? Simple examen clinique ou IRM ?

Surtout l'examen clinique.

Le nombre d'embryon obtenus est souvent moindre, mais pas le nombre de grossesses à terme. 

  • Vous dites que le traitement hormonal en continue diminue le risque de récidive,  j'ai été sous ménopause artificielle un an et souhaite des enfants comment faire ? De plus la maladie récidive de plus belle !

Un traitement par progestérone en deuxième partie de cycle peut vous aider.

  • Pendant combien de temps peut-on prendre un traitement hormonal genre Décapéptyl® (j'ai déjà fait 15 mois) ?

Cela me parait bien assez.

  • Dois-je me faire opérer d une endométriose pariétale suite à une césarienne ? Le traitement symptomatique type Antadys® peut-il suffire jusqu'à la ménopause ?

L'Antadys® ne suffit pas. C'est l'intervention si la pilule est inefficace. 

  • Malgré un traitement hormonal pour ne pas être réglée,  je les ai quand même, que faire ?

Changer de traitement hormonal ou stérilet type Mirena®.

L'hyperoestrogenie.

  • Le Lutényl® est-il efficace dans le traitement de l'endométriose et sans risque sur la santé à long terme ?

 Il est efficace et il n'y a pas de risques décrits à long terme.

  • J'ai été opérée il y a 5 mois d'une endométriose sévère et je n'ai plus de douleurs genre contractions, mais j'ai beaucoup de douleurs au rectum comme des pics très douloureux et comme des glaires dans mes selles et parfois une constipation à la fin de mon cycle.  Je vais énormément au toilettes et j'ai toujours envie d'y aller. Dois-je voir un gastroentérologue ou mon chirurgien ?

Revoyez plutôt le chirurgien digestif.

  • Après de multiples cœlioscopies est-il préférable d'avoir des séances de kiné pour casser les adhérences et si oui pourquoi n'est-ce pas prescrit systématiquement ?

Pas d'intérêt à la kiné.

  • Les traitements type GonalF® ou Menopur® peuvent-ils augmenter l'endométriose ?

Pas vraiment car ils sont prescrits sur une courte période.

  • L'endométriose peut-elle être découverte lors d'une coloscopie pour ASC-US?

Non.

  • L'endométriose peut-elle se développer sur une plaque d'éventration, posée à la suite d'une résection d'un nodule d'endométriose pariétale ?

Si une plaque a été posée, c'est que l'exérèse était importante. Pas de risque à priori.

  • Je prends Colprone® pendant 20jrs/mois depuis 11 ans pour endométriose décelée avec coelio en 2000, je n'ai pas encore d'enfant mais désire en avoir bientôt, y a t il un risque d'infertilité, j'ai 39ans.

Colprone® ne donne pas d'infertilité. Votre âge inciterait à vous tourner rapidement vers une FIV si vous n'arriviez pas à tomber enceinte assez rapidement..  

  • L'endométriose a-t-elle une incidence sur l'abondance des règles ?

Oui, s'il s'agit d'une adenomyose.  

  • Une réimplantation d'embryon est-elle possible si l'on souffre d'adénomiose ?

Oui, c'est possible mais il existe un risque de fausse couche plus important.

  • Faut-t-il impérativement opérer une endométriose sévère avec atteinte du cul de sac de douglas et du rectum alors que ma compagne par chance ne souffre d'aucune douleur ?

Non, aucune indication.

  • Est ce que le risque de fausse couche est plus important lors d'une FIV sur une femme opérée ou non d'endométriose ?

Pas d'étude concluante...  

  • A 39 ans et après une opération en janvier pour endométriose,  j'ai eu une grossesse naturelle et 2 fiv qui ont échoué, l'endométriose est responsable de la non tenue de l'embryon ?

Non.  

  • Que pensez-vous d'une adenomyose et d'un stérilet en cuivre ?

Ce n'est pas une bonne idée. Plutôt le Mirena®.  

  • Après hystérectomie avec conservation d'un ovaire peut-on encore avoir de l'endométriose qui n'a pas été totalement enlevée lors de l'hystérectomie ?

C'est possible.  

  • Avez vous un avis sur le traitement Visanne® pour lutter contre l'endométriose ?

Selon les études c'est un très bon traitement contre les douleurs. En attente de commercialisation en France...  

  • Une endometriose peut elle s'implanter à distance (poumon, foie...) et quels en sont les symptômes ?

C'est très rare mais c'est possible. Les symptômes surviennent toujours pendant les règles.  

  • Je voudrais savoir s il y a une avancée dans la recherche sur un traitement préventif ?

Pas de traitement préventif. Les polluant sont en cours d'étude pour leur possible implication.  

  • Quel est le pourcentage de récidives d'1 nodule diaphragmatique ? Foie et poumon ? Ce qui est très  douloureux.

10 % par an après la chirurgie si pas de traitement hormonal.  

  • J'ai 24 ans et de l'endométriose depuis mes 18 ans. Nos essais d'enfants ont échoué. J'ai suivi plusieurs cures d'Enantone® + Surgestone®. Mon ovaire droit et ma trompe sont collés ensembles. Pensez vous que nous devons nous tourner rapidement vers une assistance à la procréation ?

Cela dépend de l'ensemble de votre bilan de stérilité.  

  • Pourquoi la recherche avance si peu sur cette maladie ?

Les facteurs invoqués sont multiples et les axes de recherche également, ce qui explique la longueur des résultats des études.  

  • Les polluants type dioxine seraient incriminés dans l'apparition de l'endométriose, est-ce vrai ?

Pas de conclusion formelle pour l'instant.

  •  L'endométriose donne-t-elle des douleurs pendant l'ovulation ?

Non, l'endométriose ne donne pas de douleurs ovulatoires .

  • Quelles sont les perturbations biologiques d'une endométriose ?

Syndrome inflammatoire. Pas de troubles de l'ovulation.

A priori non.  

  •  J'ai 39 ans. Opérée en mars 2011 pour kyste ovarien et endométriose stade III (adhérences au niveau du colon) décelée au bloc. En traitement depuis avril, je commence les FIV en novembre. Quel est le pourcentage de réussite ? (Spermogrammes de mon mari normaux) Ayant tellement souffert physiquement, dois-je appréhender la ponction ovarienne sous anesthésie locale ?

20 % de chances de réussite par cycle...  

 

Les réponses du Dr Jérôme Loriau, chirurgien digestif

  • Existe-t-il des centres de suivi psychologiques dédiés ?

En fait la plupart des équipes spécialisées dans cette pathologie proposent une prise en charge globale incluant si nécessaire des psychologues.

  • J’ai une endométriose, j'ai remarqué que j’ai des pertes de sang dans les selles, que dois-je faire ?

Il peut s'agir d'un signe témoignant de la présence d'endométriose à proximité du tube digestif sans que cela soit un élément de gravité. Le mieux est de consulter pour pouvoir réaliser les examens nécessaires.

Il peut en effet s'agir d'un signe qui doit faire rechercher la présence d'endométriose dans le petit bassin.

  • Je suis atteinte d’endométriose, je dois faire une coelioscopie prochainement, est-ce qu’il existe un rapport avec un kyste au foie qu’on m’a découvert en début d’année ?

Cela dépend de la description de ce "kyste" dont vous parlez mais à priori non.

  • Une endométriose peut-elle passer inaperçue lors d’une IRM pelvienne ? J’ai 24 ans, des douleurs de règles très importantes ainsi que des douleurs lors des rapports sexuels et plus rarement des douleurs lors des selles. J’ai passé une IRM qui n’a rien révélé de particulier.

Comme pour toute pathologie certains signes peuvent être plus difficiles à déceler même avec des examens performants. Vous pourriez montrer les résultats de cette IRM à un praticien radiologue particulièrement investi dans la prise en charge de l'endométriose.

  • Est-ce que l'endométriose est obligatoirement décelée par échographie ?

Non parfois d'autres examens peuvent être nécessaires pour déceler les lésions les plus complexes. IRM, scanner, échoendoscopie.

  • J’ai été opérée d'une endométriose il y a 2 ans bientôt et depuis je n'ai plus de sensation urinaire, j’entends par là que je ne ressens plus l’envie d’uriner, je dois me forcer à heures régulières. Mon problème ne trouve pas de solution malgré tous les spécialistes que j’ai pu rencontrer.

Les lésions d'endométriose peuvent se trouver à proximité de nerf qui commande la vessie. Dans certains cas l'ablation des nodules d'endométriose conduit à traumatiser ces nerfs et à occasionner ces troubles urinaires. Néanmoins la majorité de ces troubles régressent avec le temps. Une petite proportion de patientes garde des troubles prolongés voire définitifs.

  • Après une 3ème grossesse, faudra-t-il opérer ma fille qui a une endométriose très prononcée ?

Le choix de décider une opération repose toujours sur la lourdeur des signes ressentis et contre lesquels on veut lutter.

Avez vous simplement consulté votre gynécologue pour avoir son avis ?

  • Certains produits alimentaires sont-ils à proscrire lorsqu’on souffre d’endométriose ?

Non rien n'est prouvé à ce sujet.

  • Le flux important de règles est-il indicateur d’endométriose ?

Non ce n'est pas un signe.

  • J’ai de l'endométriose de stade 4 depuis 2004, j'ai eu recours à 2 FIV qui n'ont pas évoluées. Par contre je suis tombée enceinte à 3 reprises naturellement. Une grossesse molaire en 2008, une grossesse en 2009 mais seulement il y avait bien un embryon mais le coeur s’est arrêté et une troisième grossesse cette année qui s'est terminée par une fausse couche. Pensez-vous que tout est lié à l'endométriose ?

Savez-vous pour quelles raisons il ne vous a pas été proposé d'intervention ?

  • J’ai aujourd’hui 53 ans, à 42 ans j’ai du subir une hystérectomie et ovariectomie droit après un parcours d’endométriose très long. Dès mes 27 ans l’endométriose a été vue. J’ai malgré tout supporté un parcours 15 inséminations, 4 fiv et 2 opérations chirurgicales. Pourquoi avoir autant traumatisé mon corps par un mauvais parcours de soins, une stérilité et pour finir une amputation ?

Le regroupement des prises en charge et les groupes multidisciplinaires sont sans doute une piste pour améliorer les prises en charge.

  • Je viens de subir une deuxième césarienne. J’ai une adénomyose et le gynécologue qui vient de me césariser a eu des difficultés à m'ouvrir en disant que j'avais les tissus qui adhéraient beaucoup. Est-ce que cela est lié à la maladie ?

Les interventions successives peuvent créer des adhérences et ceci sans aucune autre maladie. Rassurez vous donc cela n'a sans doute rien à voir.

  • J’ai 33 ans j’ai été opéré d'une endométriose + kyste par césarienne en mars 2011, je voulais savoir quand je pourrais essayer d’avoir un enfant ?

Cela dépend de l'étendue des lésions qui vous ont été enlevées. Les lésions étaient elles étendues ?

  • Vos patientes vous ont-elles témoigner d’un mieux grâce à une médecine douce ou régime alimentaire même si vous n’y croyez pas, pouvez-vous dire si vous avez eu des témoignages en ce sens ?

Outre les lésions objectives vues par les examens, l'endométriose est multifactorielle et encore en partie incomprise aujourd'hui. Autour de la prise en charge classique tout ce qui peut être associé et concours à améliorer la qualité de vie de la patiente a forcément sa place.

  • Les médecines douces ont elles une action sur une endométriose pariétale ?

Cela dépend de la gêne ressentie et de la taille des lésions. Pourquoi pas mais il faut évaluer si d'autres options classiques ne seraient pas aussi voire plus efficaces.

  • Je dois être opérée bientôt d'un nodule entre le côlon et cul-de-sac de Douglas, quelles suites (sexuelles, urinaires...) si on m’enlève comme prévu un morceau de côlon et vagin (sachant que je n’ai plus qu’un rein).

Il est INDISPENSABLE que vous vous ayez cette discussion avec votre chirurgien. Surtout si l'opération a lieu bientôt. Ne vous lancez pas dans l'inconnu.

  • Je cherche un spécialiste proche de chez moi, je suis du département 06, je cherche mais ne trouve personne dans le sud de la France, ou puis-je trouver cela ?

Vous pourriez contacter une association de patientes comme l'association Endo-France.

  • Déjà opérée il y a 2 ans d’endométriose stade 4 avec atteinte au rectum, puis récidive 2 mois après pensez-vous qu’il faut réopérer ?

Question difficile pour un ch@t ! Cela demande une étude approfondie de votre dossier. Qu'en ont dit vos médecins ? Pourquoi parlez vous de récidive ?

  • Après ablation d'un nodule d'endométriose sur segment 7 du foie, brèche au poumon, drain thoracique, la cicatrisation dure combien de temps car j'ai toujours des douleurs lorsque j’inspire, réalisation le 29 août. Ma plus grande peur c'est que tout n'ai pas été enlevé puisqu'on me remet sous triptoréline alors que j'aimerais avoir enfin 1 bébé !

Vous venez d'être opérée ? Il vous faut encore un peu de patience. Compter au moins un mois de convalescence. Un traitement hormonal est habituel après l'opération pas d'inquiétude. Pour envisager une grossesse il est capital d'en parler avec vos médecins bien en amont.

  • Après 4 coelio, dont la dernière était en juin, 2 fiv qui n'ont pas abouties, 3 fausses couches dont la dernière était en mars. Dois-je avoir peur de réessayer de tomber enceinte et de refaire une fausse couche. Je suis sous triptoréline jusqu’ au 16 septembre et mon désir est d’avoir une grossesse normale jusqu’au bout. Qu’en pensez-vous je peux ou non ? J’ai tellement peur de refaire une fausse couche.

Quelles étaient les lésions décrites au cours de vos opérations ? De quel stade a t'on parlé ?

Habituellement c'est plutôt l'inverse. Les études montrent que les patientes porteuses d'endométriose sont plutôt longilignes.

  • J’ai subi 3 traitements sous triptoréline, à la suite de quoi la pose d'un stérilet à la progestérone, depuis la douleurs se situeraient sur le psoas jusqu’au sacrum d’après mon médecin, peut-elle s’accrocher dans cette région ?

Il peut y avoir des lésions à cet endroit. Cela dépend de ce que disent les bilans radiologiques.

  • Après hystérectomie avec conservation d’un ovaire peut-on encore avoir de l’endométriose qui n’a pas été totalement enlevé lors de l’hystérectomie ?

C'est possible.

  • Avez-vous un avis sur le traitement dienogest pour lutter contre l'endométriose ?

Selon les études c'est un très bon traitement contre les douleurs. En attente de commercialisation en France...

  • Après 2 injections de triptoréline 11.25 en vue d'une intervention l'endométriose mesurant 69*49*38 mm, basée sur l'ovaire gauche et charnière colon/rectum, n'a pas diminué et mon chirurgien souhaite de nouveau me faire une injection de triptoréline 11.25 avant intervention pour essayer de nouveau une diminution de la masse. Qu’en pensez vous ?

Le but du traitement hormonal n'est pas forcement de les faire diminuer mais aussi et surtout de les rendre moins inflammatoires et donc moins hémorragiques pendant l'opération.

  • Souffrant de douleurs depuis bientôt 2 ans, opérée 3 fois (2 pour infection des trompes et à la dernière pour un kyste ou on m'a découvert de l'endométriose stade 2), depuis ma dernière opération qui date que de fin mai, et étant sous triptoréline depuis 5 mois, j’ai toujours des douleurs, que me conseillez-vous de faire ? J’ai tout eu, traitement, médicament, opération etc.

En général les traitements hormonaux permettent d'améliorer les douleurs. Si ce n'est pas le cas il faut savoir réfléchir si besoin à d'autres pistes

En savoir plus

L’endométriose est une affection gynécologique fréquente et complexe. Concernant près d’une femme sur dix, elle se manifeste par de violentes douleurs pelviennes, des règles abondantes et peut même entraîner une infertilité. On estime que 10 à 15 % des femmes en âge de procréer et près de la moitié des femmes infertiles en sont atteintes. Non seulement elle perturbe le bien-être physique mais en plus elle peut avoir des conséquences psychologiques et peser sérieusement sur la relation avec le partenaire. L’un des problèmes tient au fait qu’une endométriose peut se manifester par des symptômes très divers qui expliquent certainement le fait qu'elle n’est souvent découverte qu’au bout de plusieurs années. Malgré ses répercussions, cette maladie gynécologique est souvent sous-estimée !

 

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Dossier :

Questions/Réponses :

* Les réponses avec le Pr. Patrick Madelenat, chirurgien gynécologue

  • Pourquoi l'endométriose fait-elle autant souffrir ?
    Voir la réponse en vidéo*
     
  • Le plus dur avec l'endométriose, c'est de trouver un médecin capable de faire le bon diagnostic et de proposer le bon traitement…
    Voir la réponse en vidéo*
     
  • Est-il vrai que l'endométriose nécessite une intervention tous les sept ans en moyenne ?
    Faut-il se résigner à passer par l'ablation de l'utérus et des ovaires pour en finir avec l'endométriose ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Peut-on transmettre l'endométriose à sa fille ? Y a-t-il des moyens de prévention ?
    Voir la réponse en vidéo*

Dans le forum :

Ailleurs sur le web :

Sponsorisé par Ligatus