1. / Maladies
  2. / Gynécologie
  3. / Absence de règles

Une vie sans règles : un choix personnel, pas d'inconvénient médical

Malades, gonflées et transpirantes... Tel est le tableau de l'injustice mensuelle auquel de nombreuses femmes sont confrontées. Pourtant de nouveaux moyens de contraception permettent de se débarrasser des règles pour des années. Une idée qui fait encore peur à beaucoup de Françaises. Alors peut-on se passer des règles ? Est-il dangereux de supprimer artificiellement les règles ? Explications.

Rédigé le , mis à jour le

Une vie sans règles : un choix personnel, pas d'inconvénient médical

Les règles gâchent la vie de nombreuses femmes. Alors pour mettre fin à cette contrainte, certaines femmes font le choix d'arrêter les règles. Si les femmes veulent avoir une contraception qui n'entraîne plus de règles, le Dr Alain Tamborini, gynécologue, conseille "la pilule exclusivement progestative, à prendre tous les jours sans œstrogènes alors que la pilule normale employée par cinq millions femmes en France est une pilule oestroprogestative".

D'autres contraceptions peuvent aussi être utilisées dans cette optique : le stérilet hormonal ou encore l'implant contraceptif introduit dans le bras. Dans la majorité des cas, les règles seront arrêtées pendant environ trois ans. Selon le Dr Tamborini, "il n'y a pas d'inconvénient médical à être en situation d'aménorrhée, d'absence de règles avec une contraception hormonale".

Malgré cette affirmation, beaucoup de femmes sont encore réticentes à l'idée de ne plus avoir de règles chaque mois. Car ces saignements féminins véhiculent de nombreuses croyances. "Les règles ne représentent pas du tout un nettoyage du corps, un nettoyage du sang", explique le Dr Marie-Laure Brival, gynécologue-obstétricienne, "elles représentent simplement l'évacuation de ce qui a été préparé pour recevoir un œuf qui va donner un embryon, puis un enfant par la suite". Seulement sous pilule, plus d'ovulation, il n'y a donc rien à évacuer. Les règles ne sont alors pas utiles.

Se libérer de cette contrainte mensuelle ou se rassurer en conservant ses règles, au final pour les femmes qui suivent un traitement hormonal, ce n'est qu'une question de choix personnel.

En savoir plus sur les règles

Sponsorisé par Ligatus