1. / Maladies
  2. / Cerveau et neurologie
  3. / Sclérose en plaques

Sclérose en plaques : quelles plantes contre les douleurs et la fatigue ?

Les traitements pour ma sclérose en plaques me fatiguent beaucoup, quelles plantes puis-je utiliser pour me booster ? Atteinte d'une SEP, j'aimerais utiliser des plantes pour atténuer mes douleurs. Dois-je d'abord en parler à mon neurologue ?

Rédigé le , mis à jour le

Sclérose en plaques : quelles plantes contre les douleurs et la fatigue ?

Les réponses avec le Dr Laurent Chevallier, médecin nutritionniste et botaniste, et avec Olivier Escuder, botaniste :

"On peut conseiller le thym qui booste un peu. Pour les maladies de ce type, pour les maladies auto-immunes, notamment la sclérose en plaques, on s'est aperçu que quand on avait une alimentation trop riche en sel, on avait une sur-sécrétion d'une substance appelée interleukine 17. Et cette interleukine 17 majore les effets auto-immuns. Il faut donc limiter de façon importante la consommation de sel quand on a des maladies auto-immunes, et notamment quand on a une sclérose en plaques. C'est une nouveauté, on dispose d'énormément d'éléments qui vont dans ce sens. Ce n'est pas une certitude absolue mais c'est assez simple. Avant d'utiliser des plantes, il faut en parler avec son neurologue. On pourra ensuite voir ce que l'on peut donner."

"Pour atténuer les douleurs, on dispose d'un gros arsenal thérapeutique. En cas de douleurs articulaires ou inflammatoires, on peut conseiller l'écorce de saule blanc que l'on va utiliser en décoction. On peut aussi conseiller une plante qui pousse dans les prés humides, qu'on appelle la reine des prés. Ces deux plantes ont des effets anti-inflammatoires donc anti-douleur assez importants. Pour le saule blanc, on réalise des décoctions. On maintient l'eau bouillante pendant quelques minutes, le temps de bien exprimer les matières. Pour la reine des prés, on réalisera plutôt des infusions. Une fois que l'eau a bouilli, on arrête l'ébullition et on laisse infuser trois-quatre minutes maximum. Mieux vaut limiter le long cours pour toutes les plantes quelles qu'elles soient. On conseille plutôt des cures de trois semaines. On prend pendant trois semaines une plante, puis dans les trois autres semaines on prend une autre plante. On peut par exemple alterner reine des prés et saule. Enfin, pour la troisième période de trois semaines, on ne prend plus rien pour détoxifier l'organisme."

"Pour la reine des prés, il faut faire attention. Il ne faut pas faire bouillir trop longtemps, il faut porter à frémissements. Car les principes actifs ont tendance à se volatiliser. Autant pour certaines plantes, cela ne pose pas de problème mais pour la reine des prés, il faut faire attention. On laisse frémir et ensuite on laisse infuser environ dix minutes. On aura alors tous les principes actifs. Donc la forme tisane est très intéressante pour la reine des prés. On peut éventuellement en prendre sous forme de gélules, d'extrait sec mais la tisane est un très bon mode de consommation."

Sponsorisé par Ligatus