1. / Maladies
  2. / Cerveau et neurologie

Le cerveau des hommes et celui des femmes sont-ils différents ?

"Lutter contre les idées reçues", voici le slogan de la Fête de la Science, qui se déroule du 8 au 14 octobre 2018. Des idées reçues qui concernent entre autres les préjugés sur les différences entre cerveaux masculins et féminins.

Rédigé le

Le cerveau des hommes et celui des femmes sont-ils différents ?
Crédit photo : ©Fotolia

Les hommes viendraient de Mars... les femmes de Vénus. Un livre best-seller, deux planètes et deux façons de penser différentes : les femmes seraient multitâches, artistes dotées d'un esprit littéraire, qui développeraient des compétences linguistiques, mais n’auraient malheureusement aucun sens de l’orientation. Les hommes en revanche, n'arriveraient à faire qu’une chose à la fois, mais s'orienteraient avec facilité dans l'espace et seraient particulièrement doués pour les mathématiques...

Cette description des différences cérébrales entre hommes et femmes a connu un succès retentissant voilà quelques années. Mais existe-t-il une réalité scientifique derrière ces stéréotypes de genre ? Hommes et femmes ont-ils réellement un cerveau différent ? 

Le cerveau humain se transforme

Les neurosciences cherchent depuis longtemps à savoir si le cerveau a un sexe. La réponse n’est pas simple, les résultats contradictoires. Une seule chose est sûre : le cerveau est trop complexe pour le diviser en deux catégories.

Chacun, hommes et femmes, possède un certain nombre de cellules neuronales, qui varie très peu au cours de l’âge adulte. Ce qui change toutefois considérablement, ce sont les connexions entre neurones. En fait, les cellules du cerveau communiquent les unes avec les autres et l’apprentissage, la lecture, les exercices physiques et mentaux renforcent ou affaiblissent les liens qui les unissent. Notre vie et nos activités transforment continuellement l'organe cérébral. Pour cette raison, les études sur la fonction cérébrale ne fournissent que des résultats partiels qui peuvent varier d'un mois à l'autre, avec l'exercice. De plus, il est impossible de savoir qui détermine les différences entre les sexes observées dans certaines études, la biologie ou le rôle social (homme ou femme) auquel les individus s’identifient depuis l'enfance et qui a un impact sur l'activité cérébrale.

A lire aussi : Existe-t-il des techniques pour développer la plasticité cérébrale ?

Chaque cerveau est unique

Les capacités mathématiques en sont un exemple. Une étude a montré qu'au cours d’un test mathématique les femmes manifestaient plus de signes de stress et d'anxiété que les hommes, peut-être à cause de facteurs sociaux et environnementaux, des croyances selon lesquelles elles seraient moins douées en science. Néanmoins, il n’y a pas de différence statistique significative entre les performances de deux sexes.

Dans une publication de 2001, des neurobiologistes français ont analysé les cerveaux d’hommes et de femmes lors d'exercices de calcul. Encore une fois les performances ne variaient pas selon le sexe. Qui plus est, les images des cerveaux ont montré que les stratégies de résolution de problèmes mathématiques ne variaient pas en fonction du sexe, mais étaient différentes d’un individu à l’autre. Preuve qu'il n'y a pas deux manières de raisonner possibles (homme et femme) mais potentiellement autant que d'êtres humains.

La taille ne compte pas

Un des arguments pour soutenir une différence entre le cerveau masculin et le cerveau féminin concerne la taille de l'organe cérébral. Le cerveau des femmes est en effet plus petit, en moyenne, que celui des hommes. Un argument utilisé depuis les années 1800, une époque où l'on croyait que la dimension et l'intelligence étaient étroitement liées. Un mythe cassé au cours des années 1900 et qui n'a plus aucune validité scientifique. Il suffit de savoir que le cerveau d'Albert Einstein est plus petit que la moyenne. Encore une fois, ce qui compte, ce sont les connexions entre les cellules.

Le cerveau humain est une mosaïque

Il n'existerait donc aucune différence entre les cerveaux des hommes et celui des femmes? Cette conclusion est peut-être un peu hâtive. Une différence existe certainement dans les régions du cerveau qui contrôlent les fonctions physiologiques liées à la reproduction. Mais pour toutes les autres activités cérébrales, la réponse n'est ni claire ni univoque.

Dans une étude de 2015, des psychologues et des neuroscientifiques ont étudié le cerveau de 1 400 personnes. Ils ont montré que, s’il existe des caractéristiques à prédominance masculine ou à prédominance féminine, dans le comportement, les attitudes et la personnalité, le cerveau de chaque individu se révèle être une mosaïque de caractéristiques. Tout le monde a des attitudes masculines et féminines à différents niveaux et, dans son ensemble, n'appartient ni à une ni à l'autre catégorie.

Camilla de Fazio

 

 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus