1. / Maladies
  2. / Anatomie du corps humain

Et si on se regardait le nombril ?

Le nombril est certes un tout petit élément, mais il fait beaucoup parler de lui. Souvenir de notre vie utérine, même si après notre naissance, il ne sert plus à rien, nous aurions bien du mal à nous en passer. Explications.

Rédigé le , mis à jour le

Et si on se regardait le nombril ?
Et si on se regardait le nombril ?
Sommaire

D'où vient la forme du nombril ?

Marina Carrère d'Encausse et Benoît Thevenet présentent le nombril.

Le nombril, aussi appelé ombilic, correspond à la cicatrice laissée par la chute du cordon ombilical, une dizaine de jours après la naissance du bébé. Pendant la grossesse, l'embryon ou le foetus est relié au placenta par le cordon ombilical. Il mesure entre 40 et 60 centimètres de long et à l'intérieur, deux artères et une veine assurent les échanges entre la mère et le foetus.

À la naissance, dès que l'enfant respire tout seul, la circulation sanguine fœtale s'arrête. Le cordon ombilical n'a plus d'utilité. Il est donc clampé puis coupé, souvent par le père s'il en a envie. La sage-femme ou le médecin laissent un moignon de deux ou trois centimètres que les parents doivent désinfecter tous les jours et qui tombe tout seul une à deux semaines après la naissance en laissant une cicatrice, le nombril du bébé.

La forme que prendra la cicatrice ne dépend pas du tout de la façon dont est coupé le cordon. Elle semble se dessiner dès le début de la vie intra-utérine quand le cordon se développe dans l'orifice ombilical mais on ne sait pas vraiment pourquoi certains nombrils sont bombés ou pourquoi d'autres prennent une forme de T. La forme la plus répandue étant un creux, une sorte de vasque située en plein milieu de notre ventre.

Le nombril : une zone symbolique

Retour sur les mythes et représentations du nombril.

Sur un célèbre dessin de Leonard de Vinci, le nombril semble être le centre de gravité du corps humain. Cicatrice universelle rappelant notre vie utérine, le nombril est une zone particulièrement symbolique.

Il peut être rond, profond ou encore en tortillon. On l'aime ou on le déteste. Mais rarement le nombril nous indiffère. Depuis quelques années, l'ombilic a plutôt mauvaise presse. Il renvoie au nombrilisme, au fait d'être trop centré sur soi-même. Cette cicatrice est pourtant la trace de nos origines, de notre filiation et des premiers instants de notre vie. Elle nous rappelle aussi que nous sommes désormais des êtres indépendants.

Jacques Bonniot de Ruisselet, professeur de philosophie, a écrit un ouvrage sur le nombril. Il rappelle que de tout temps, plusieurs légendes ont tenté d'expliquer ce qu'il représente. L'une des plus célèbres est raconté par Platon dans Le Banquet. Autrefois, les hommes étaient des êtres doubles avec quatre jambes et quatre bras. Ils étaient si puissants et si sûrs d'eux qu'ils ont défié les dieux : "Zeus, le roi des dieux, très en colère, les a alors coupé en deux en envoyant le foudre. Cela a donné naissance aux hommes et aux femmes", explique Jacques Bonniot de Ruisselet. Zeus demanda ensuite à Apollon de nous refermer en créant le nombril.

Depuis la nuit des temps, le nombril est aussi porteur d'une symbolique érotique particulièrement marquée dans certaines traditions orientales. Dans la danse du ventre, il attire tous les regards et il est même cité plusieurs fois dans Les milles et une nuits. "Les nombrils de femmes sont mis en valeur comme étant particulièrement attirants. Et on peut y mettre soit une pierre précieuse, soit un parfum, soit même du miel… quelque chose que la langue de l'amant va aller chercher à même la peau de la personne aimée", souligne Jacques Bonniot de Ruisselet.

Au quotidien, le nombril a longtemps été caché. Mais depuis les années 60 et la diffusion du bikini, il se dévoile et s'orne de plus en plus. Aujourd'hui, le nombril est même la deuxième zone du corps la plus percée après les oreilles. Symbole de notre égo, zone érotique ou petit trou repoussant, le nombril intrigue et c'est peut-être la raison pour laquelle il nous fascine autant.

L'ombilicoplastie ou la chirurgie du nombril

Attention, images de chirurgie ! Comment se déroule une ombilicoplastie

Si le nombril intrigue, d'un point de vue purement anatomique, il s'agit surtout d'une zone fragile. Les enfants avant l'âge de 2 ans peuvent développer des hernies ombilicales.

En cas de hernie ombilicale, une petite bosse ressort du nombril et gonfle quand le bébé pleure ou se tortille. Une partie des organes de l'abdomen profite de la fragilité de la zone pour essayer de sortir. Les adultes peuvent aussi avoir des hernies ombilicales. En particulier les femmes après l'accouchement à cause du relâchement de la paroi musculaire au niveau du ventre. Chez les enfants, les hernies ombilicales peuvent parfois se résorber toutes seules. Chez l'adulte en revanche, le seul traitement des hernies ombilicales reste l'opération chirurgicale.

D'un point de vue esthétique, il existe aussi des chirurgies du nombril. On parle alors d'ombilicoplasties. Elles complètent souvent des chirurgies plus lourdes du ventre comme une abdominoplastie.

Il est important de faire attention à l'hygiène de son nombril, en particulier en cas d'important surpoids. En effet, les replis du ventre au niveau de l'ombilic peuvent faciliter l'inflammation de la zone ou l'apparition d'une mycose.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus