1. / J'ai mal…
  2. / Aux muscles
  3. / Tendinite

Toxine botulique : un nouveau traitement pour soigner la tendinite

En cas de tendinite, le repos est nécessaire pour récupérer toutes ses capacités. Mais l’immobilisation complète du tendon est rarement possible. L’utilisation de la toxine botulique pourrait résoudre le problème.

Rédigé le

Injection de la toxine botulique dans la fibre musculaire

Depuis un an, Mohammed ne peut plus faire de football sans avoir mal en haut de la cuisse. Il souffre d'une pubalgie, une inflammation des tendons au niveau du pubis, à la base des adducteurs.
« C'est une sensation comme si c'était inflammé. Des fois, ça peut un peu brûler. Et ça tire. Ça peut descendre jusqu'à la moitié de la cuisse. En phase aigüe, même à la marche, ça peut faire mal. »

Paralyser le muscle grâce à la toxine botulique
Pour soigner sa pubalgie, le patient participe à un essai thérapeutique dont l'objectif est de tester les proprietés d'un produit inattendu, la toxine botulique, que le médecin injecte directement dans le muscle.
« L'objectif est d'aller paralyser le muscle avec cette toxine botulique et ce muscle étant paralysé, il ira beaucoup moins tirer sur le tendon.» explique le docteur Guillaume Paris. « Et le tendon aura le temps de cicactriser pendant la période où la toxine a un effet ( 3 mois). »

L'injection est réalisée à l'aide d'une échographie pour contrôler que l'aiguille n'abime pas de nerf ou d'artère. En injectant cette toxine dans l'adducteur, le muscle s'immobilise et se détend. Une fois tout à fait relaxé, l'adducteur ne sollicite plus le tendon qui est donc au repos forcé.

Après l'opération, le patient peut étirer ses muscles mais ne doit pratiquer aucune activité sportive pendant une semaine.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr