1. / Insolite

Insolites du Net : une illusion d'optique déroutante

La mise en garde de l'Agence de Biomédecine concernant l'achat de tests génétiques sur Internet ; des initiatives pour aider les personnes touchées par le cancer à mieux vivre la maladie ; une naissance inhabituelle ; une nouvelle illusion d'optique agite les réseaux sociaux... C'est l'actualité insolite de la santé sur le Net, par Emma Strack.

Rédigé le , mis à jour le

Insolites du Net : une illusion d'optique déroutante

Acheter un test génétique sur Internet est interdit en France

Acheter un test génétique sur Internet est interdit en France rappelle l'Agence de la biomédecine. Il est possible de tomber sur des offres proposant de séquencer la totalité d'un génome pour la modique somme de 850 euros. D'autres tests coûtent moins cher et s'intéressent tout particulièrement aux gènes BRCA1 et 2, chez la femme, pour prédire ses risques de développer un cancer du sein ou de l'ovaire ou encore alerter sur une prédisposition à l'intolérance au lactose. La pertinence des résultats n'est pas assurée et peut être très angoissante. Moralité : abstenez-vous !

L'Agence de la biomédecine rappelle : "Par exemple, si pour une maladie donnée on vous annonce un risque multiplié par 100, vous allez immédiatement vous inquiéter. Or, si le risque de départ était de 1 sur 1 million, il est au final de 1 sur 10.000, soit toujours quasiment nul ! Ce type de test est donc inefficace, et l'absence d'explications médicales génère une anxiété inutile pour le client".

Aucun cadre médical et psychologique n'existe sur Internet pour accompagner les résultats qui peuvent annoncer une maladie grave et donc, générer un traumatisme.

 

Orienter les femmes dans le cancer du sein

Un site, proposé par l'Institut National du Cancer (INCa), oriente les femmes selon leur âge, pour ce qui concerne le cancer du sein. On indique la tranche d'âge à laquelle on appartient et on obtient des infos variées : comment se passe le dépistage, des conseils pour limiter les risques, les symptômes à surveiller et le calendrier... C'est très simple, accessible et c'est bien d'y jeter un œil.

 

Un site s'intéresse à la sexualité des malades

Le site créé par l'Institut de cancérologie Clairval, à Marseille, propose à la fois des explications et des séances de sophrologie. Il part du principe qu'une bonne alimentation, de l'activité physique, de la gestion du stress, de bonnes relations sociales et sexuelles aident pour une bonne santé.

 

On y trouve aussi des conseils d'onco-esthétiques qui relèvent beaucoup de la relaxation et de la détente. Ce sont des astuces très simples pour que les malades se réapproprient leur corps. Se détendre, lâcher prise... pour retrouver de la confiance avec un corps abîmé, fatigué, mais capable d'intimité. Le site propose même un chemin pour retrouver une vie sexuelle.

  • Cancer et sexualité
    Préserver l'intimité du couple avec l'aide de la sophrologie et de la socio-esthétique.

 

Cancer : un quizz pour lutter contre les idées reçues

Le cancer, en général, génère beaucoup de peurs, il charrie aussi son lot d'idées reçues. Mis au point par des cancérologues des Hospices Civils de Lyon, un quizz vous propose des questions et vous demande si les tumeurs sont toujours cancéreuses, si le sport ou la consommation de cigarettes ont un impact sur la survenue du cancer, si certains régimes peuvent guérir le cancer...

Il faut être attentif car parfois, des idées reçues véhiculées par certaines personnes circulent. Les réponses sont rapides et un lien vous aide à en savoir plus avec des explications étayées scientifiquement. Il est donc important de ne pas relayer d'idées non validées ou complotistes à la place de la science.

 

Le récit d'un accouchement pas comme les autres

Il ne s'agit pas d'un roman photo mais d'un récit photo étonnant d'une naissance à l'hôpital, dans le couloir d'un hôpital. La maman était suivie par un photographe et on ne rate rien. Les photos parlent d'elles-mêmes : l'urgence, la douleur, le bébé tout proche, le besoin de pousser...

 

Une nouvelle illusion d'optique agite les réseaux sociaux

Les deux photos, côte-à-côte, n'ont pas été prises sous des angles différents. Les deux photos sont identiques, pixel par pixel. Notre cerveau nous dupe car il traite ces photos comme une seule et même image. On s'attend à ce que les routes convergent, en haut de l'image. Ce sont en fait deux photos différentes et notre cerveau traite la perspective comme si elle était différente d'une photo à l'autre. Un calque d'une image que l'on glisse vers l'autre nous montre qu'il s'agit bien de la même image.

This is the same photo, side by side. They are not taken at different angles. Both sides are the same, pixel for pixel.

Sponsorisé par Ligatus