1. / Insolite

Insolites du net : quand les gendarmes vous aident à éviter les amendes

La guerre des # entre soignants et hôpitaux sur les réseaux sociaux ; dans la peau d'un réfugié grâce à l'hypnose et Amnesty International ; l'astuce imparable des gendarmes pour éviter les excès de vitesse ; un jeu destiné aux obsédés des points noirs... C'est l'actualité insolite de la santé sur le Net, par Emma Strack.

Rédigé le , mis à jour le

Insolites du net : quand les gendarmes vous aident à éviter les amendes
  • Des témoignages de soignants sur les réseaux sociaux

Grâce au #BalanceTonHosto les soignants ont pu dénoncer leurs conditions de travail difficiles et évoquer les suicides de soignants. Ce hashtag a fait des petits avec #SoigneEtTais-Toi ou encore #BalanceTonEHPAD. La ministre de la Santé est régulièrement interpellée sur les réseaux sociaux et les directeurs d'hôpitaux commencent à répondre.

 

Des hôpitaux fiers d'eux !

 

Les directeurs d'hôpitaux, eux, répondent avec les hashtags #JAimeMonCHU et #FierDeMonHopital. L'AP-HM s'inscrit ainsi en faux : "Contrairement à ce que certains veulent laisser croire, nos CHU sont de remarquables institutions des soins de proximité et de recours à la population". Le CHU de Rouen qui reçoit chaque jour dans son service d'urgences 435 passages, félicite ses équipes, tout comme le CHU de Grenoble qui sort les chiffres et affiche sa fierté vis-à-vis des professionnels engagés sur le terrain. Même chose de la part du CHU de Nancy, de Montpellier, de Limoges, de Rennes, d'Amiens, de Clermont... Un tour de France qui ressemble à une joute entre soignants et administration qui passe mal.


Une tension palpable...

La tension entre soignants et administration est palpable comme le traduit en métaphore un tweet du Dr Jérôme Marty, président de l’Union française pour une médecine libre (UFML) : "La campagne FierDeMonHopital a tout d’une flatulence… Elle cherche à faire du bruit mais ne peut arriver à masquer l’odeur de ce qu’elle laisse derrière elle".

 

Dans la peau d'un réfugié grâce à l'hypnose...

La vidéo d'Amnesty International s'intitule "Dans la peau d'un réfugié". Cinq habitants de Belgique et des Pays-Bas ont été plongés dans un état d'hypnose pour ressentir l'expérience d'une réfugiée venue de Syrie.

L'expérience est insoutenable. Cette campagne choc nous permet de prendre conscience du monde dans lequel nous vivons.
 

  • Amnesty international
    Dans la peau d’un réfugié grâce à l’hypnose

    Afin d’attirer l’attention sur les dangereux périples que des réfugiés sont contraints d’entreprendre chaque jour, Amnesty International a publié une courte vidéo saisissante, intitulée Through the eyes of a refugee.

 

Inciter la population à éviter les excès de vitesse

Les gendarmes de l'Oise mettent en avant l'intérêt que présente le fait de ne pas avoir d'amende, notamment celui de sauver des vies.

L'astuce proposée par les gendarmes se déroule en trois temps :

- "D’abord, on regarde attentivement les panneaux qui indiquent la limite de vitesse maxi, qui vaut quel que soit le mode de déplacement.
- Ensuite on vérifie le compteur, qui se trouve sur le tableau de bord. La flèche (ou l’inscription numérique) reflète la vitesse à laquelle vous roulez.
- Enfin, on ajuste sa vitesse à celle indiquée sur le panneau. Et vous n’aurez plus jamais à payer d’amende, et la route sera beaucoup plus sûre pour tous !"

 

 

Un jeu vous permet de percer des points noirs

"Pop it pal" (traduction : "Éclate-le, mon pote") est un jeu qui reproduit la sensation et la texture d'un bouton. Il s'agit en quelque sorte d'un jeu anti-stress pour les obsédés de points noirs qui n'ont plus rien à éclater. Différentes carnations sont interprétées et le pue qui sort est parfumé… Le jeu coûte 16 euros et est livré sous quatre semaines.

Sponsorisé par Ligatus