1. / Insolite

Insolites du Net : éternuer, roter, péter... dans une autre langue !

Une campagne destinée à nous montrer avec un ton plutôt inattendu le quotidien d'une personne touchée par la DMLA ; un site pour les personnes vivant avec des maladies chroniques ; apprendre à éternuer en anglais... C'est l'actualité insolite de la santé sur le Net, par Emma Strack.

Rédigé le

Image provenant du site Soundimals.tumblr.com

DMLA

La dégénérescence maculaire liée à l'âge est une atteinte de la rétine qui donne lieu à des déformations visuelles et à une perte de la vision centrale. L'impact sur la qualité de vie du patient est immense, mais c'est avec un ton un peu décalé et une dose d'humour que les associations DMLA et Rétina France, associées à un laboratoire, nous proposent une immersion dans la vie d'une malade.

Si la saynète est amusante, au quotidien la DMLA s'avère sérieusement handicapante. L'idée de cette campagne, c'est aussi de montrer aux aidants le poids de la maladie sur la vie de tous les jours et pourquoi pas d'inciter à se faire dépister le plus tôt possible, pour une meilleure prise en charge.

 

L'initiative de deux Américaines

Il s'agit d'une initiative pour permettre aux patients souffrant de maladies chroniques de se sentir moins seuls. Des maladies longues et généralement invisibles aux yeux du monde : la maladie de Lyme, le lupus, l'insuffisance rénale, le diabète, la dépression… Autant de pathologies dont on ne voit rien alors que le quotidien du patient est parfois très difficile et que la malade se sent souvent très seul.

Deux Américaines ont donc eu l'idée de créer une communauté en ligne, "suffering the silence" (souffrir du silence), permettant ainsi au malade et à son entourage de partager, de témoigner sur le quotidien pour briser le silence et alléger un peu le quotidien. On retrouve aussi ce souffle sur les réseaux sociaux où les malades affichent enfin leur maladie.

 

Petit cours de langues étrangères

Un illustrateur s'est intéressé à la prononciation de différents sons, à travers le monde, du ronronnement du chat au crépitement du feu, mais aussi de nos petits bruits organiques.

Le bruit que l'on fait en mâchant, en buvant, en rotant… Les pleurs, aussi. En japonais, notre "ouin" est dit "shikushiku"… Ce qui semble le plus international, c'est l'éternuement : "Atchoum" chez nous… "Atchi" en vietnamien, hindi ou allemand.

Sponsorisé par Ligatus