1. / Grossesse - Enfant
  2. / Enfant

Comment sont contrôlées les assistantes maternelles ?

En France, près de 312 000 assistantes maternelles gardent des enfants à leur domicile. Elles sont contrôlées par le service de PMI (protection maternelle et infantile) de leur département. Exemple à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis.

Rédigé le , mis à jour le

Comment sont contrôlées les assistantes maternelles ?

Tous les cinq ans, l’assistante maternelle a besoin du feu vert du département pour obtenir son agrément, son permis de travail en quelque sorte. Sans lui, Nadia Alicherif ne peut plus garder Edgar, 8 mois, et Pablo, 2 ans à son domicile d’Aubervilliers. Aujourd’hui, elle est contrôlée par une équipe de la PMI (Protection maternelle et infantile) du département composée d’une puéricultrice et d’une éducatrice. Les deux femmes passent au crible la maison pour s’assurer qu’il n’y a pas de danger pour les enfants. Les prises électriques doivent être bouchés, les coins des meubles protégés… Dans le salon, rien à signaler.

La puéricultrice passe ensuite à la chambre où les enfants font la sieste. Tout doit être fait pour limiter les risques de mort subite du nourrisson. Delphine Cordevant, puéricultrice à la  PMI d’Aubervilliers (93), est satisfaite de ce qu’elle voit. « Le lit à barreaux reste l’idéal avec le matelas adapté. On voit bien qu’il n’y a ni couverture ni oreiller ni drap. Si l’enfant se lève, il n’y a rien aux abords qu’il pourrait avaler. L’enfant peut dormir en sécurité. » Le bébé doit toujours être couché sur le dos, comme le recommandent les médecins.

A cette visite d’agrément prévue tous les cinq ans, s’ajoute un contrôle surprise par an, voire plus, si les services du département le jugent nécessaire. Selon le Dr Roselyne Masson, chef de service de la PMI Seine-Saint-Denis, « à chaque fois qu’il y a une situation de doute ou un questionnement autour d’une maltraitance, la plupart du temps on procède à une suspension d’agrément. Exemple, encore récemment, un bébé qui est accueilli à l’hôpital avec un syndrome du bébé secoué, on ne peut pas dire si ça s’est passé chez l’assistante maternelle ou ailleurs. Donc principe de précaution dans la majorité des cas, on suspend l’agrément de l’assistante maternelle. »

Officiellement donc, tous les départements font preuve de fermeté. Mais dans les faits, les contrôles varient d’une collectivité à l’autre. Pour Michèle Créoff, vice-présidente du conseil national de la protection de l’enfance, il est important d’unifier les pratiques en France. « Les départements ont des difficultés budgétaires importantes donc le recrutement et les consultations de protection maternelle et infantile peuvent être une variable d’ajustement. Ils ont aussi des difficultés à recruter au vu de la baisse de la démographie médicale. Oui on peut dire que les moyens risquent d’être insuffisants et le sont dans certains départements. »

Pour plus de sécurité, la formation des assistantes maternelles sera renforcée l’an prochain. Elles devront suivre 80 heures d’enseignement, au lieu de 60, avant d’accueillir des enfants.

 

 

Sponsorisé par Ligatus