1. / Forums et Ch@ts
  2. / Forums
  3. / Troubles digestifs
Me connecter pour participer au forum
Auteur Douleur & morphine
Zwhou
Le 01/11/2014 17:17:18
Bonjour, J'aurai voulu savoir combien de personnes étaient "intolérantes " à la morphine en France ou dans le monde et dans ce cas, comment était il possible de prendre en charge cette douleur ? Les toxines peuvent être de bonnes alternatives ? Cdlt
Adrien Franceschino, externe CHU de Montpellier
Modérateur
Le 01/11/2014 21:26:23

Bonjour,

Qu'entendez-vous par les toxines ? On peut éventuellement utiliser la toxine botulique (BOTOX®), mais dans des indications très limitées.

Je ne saurais pas vous donner de chiffre exact pour les intolérances à la morphine, mais si vous en êtes atteinte sachez qu'il existe beaucoup d'alternatives, en particulier avec les dérivés morphiniques : ce sont des substances proches de la morphine mais qui ne provoquent pas nécessairement d'intolérance chez la personne allergique à la morphine, tout en étant aussi très puissantes (antalgiques de classe III), par exemple le fentanyl ou le sufentanyl qui sont des molécules antalgiques extrêmement puissantes. Il n'est cependant pas souhaitable de rester sous morphine (ou dérivés) à long terme : sauf si bien sûr le sevrage est trop difficile, il est préférable de passer dès que possible (dans la mesure du raisonnable, il ne faut pas que la douleur revienne) à d'autres molécules.

De plus il existe beaucoup d'autres antalgiques, certains moins puissants (classe II, TRAMADOL® par exemple), certains simplement différents dans leur mode d'action ou dans le type de douleur qu'ils visent (médicaments anti-douleurs neuropathiques type LAROXYL®). 

Parlez-en à votre médecin traitant, qui saura vous donner l'antalgique le mieux adapté au type de douleur que vous présentez.

Bon courage !

Cordialement.

Répondre

Pour répondre à ce sujet merci de vous identifier