1. / Forums et Ch@ts
  2. / Forums
  3. / Sexualité
Me connecter pour participer au forum
Auteur HELP: Problèmes de libido et érection chez un jeune homme
Sceptyk
Le 12/05/2010 13:01:46
Je vais donc lancer le sujet d'autant que le problème commence à me travailler... J'ai 28 ans, sportif régulier, menant une vie "saine" (non fumeur, ne consommant pas de stups' et ne buvant pas...) J'ai dans ma vie sexuelle été victime d'une libido fluctuante alternant les périodes de très forte activité à celle de calme quasi plat... Au début de ma vie sexuelle ( entre 18 et 21 ans) j'avais un comportement sexuel très actif avec de fréquentes et vives érections au point que la seule vue de mon propre pénis dans une glace provoquait chez moi un érection et que je devais parfois me masturber plusieurs fois par jour pour me calmer... Puis, y'a quelques, années entre 22 et 24/25 ans, j'ai eu une période difficile de ma vie durant laquelle j'ai été victime d'une baisse totale et inexpliquée de ma libido: inhibition, sensation de perte de sensibilité au niveau du pénis, peu d'attirance pour les femmes et pour la sexualité en générale etc... Je suis donc resté seul et sans en parler a personne car je n'avais pas de partenaire à l'époque et que j'avais un peu honte de faire part de mes problèmes à un tiers. Cette période de doute durant laquelle je me suis renfermé sur moi-même a duré environ 2 ans et un beau jour, le mal a quasiment disparu aussi vite qu'il est apparu sans traitement ni explication... Je parvenais de nouveau à avoir des érections satisfaisantes même si ma forme n'était plus celle de mes 20 ans... Cependant cet épisode m'a profondément marqué, ce qui explique que j'ai eu peu de partenaires dans ma vie... Je fréquente aujourd'hui une jeune femme de 27 ans depuis plusieurs mois et nous avons une relation suivie avec des rapports sexuels réguliers depuis quelques semaines. Cependant je constate que depuis le début de notre relation, je n'ai quasiment aucun contrôle de mes réactions sexuelles... Parfois tout se passe à merveille: nous sommes tous les deux satisfaits et nous avons de relations longues et intenses... Mais la plupart du temps c'est fluctuant et imprévisible Tantôt nous allons faire l'amour plusieurs fois dans la même journée, tantôt je serai dans l'incapacité totale de maintenir mon érection. De même, parfois l'éjaculation ne vient pas même après de longues minutes de rapport et parfois elle survient en moins de trois minutes. Nous sommes tous deux très cérébraux dans nos rapports et avons tendance à se concentrer sur le plaisir de l'autre, ce qui a parfois tendance à bloquer nos relations: par exemple j'ai tendance à perdre mon érection lorsque je la caresse trop longtemps, lorsqu'un événement imprévu survient ou lorsqu'elle se caresse. Cela commence à me faire gamberger et à me frustrer... J'ai commencé à en parler à ma partenaire qui avait du mal à comprendre que mes problèmes n'avaient pas forcément de rapports directs avec elle mais pouvaient avoir des origines autres... Elle essaie de me comprendre ( je sais qu'elle m'aime) mais j'ai peur que cela finisse par nous poser problèmes à la longue... D'autant que j'ai tendance à de nouveau sentir de nouveau une baisse de ma libido en dehors de mes moments d'intimité avec ma compagne: ( peu ou pas d'erection matinale la vision d'une jeune femme sexy,le visionnage d'une scène, d'une photo érotique ou pornographique ne me procure que peu d'effet en ce moment) Parallèlement à cela je souffre d'écoulements et de dépôts sanguins dans les urines depuis des années ( datant de mon adolescence; bien avant mes premiers rapports sexuels). - Cela peut-il avoir un rapport? - J'ai entendu parler de nombre d'explications possibles( qui commencent à me faire envisager le pire): - blocage psychologique -trouble hormonale - trouble neurologique - syndrome Klinfelter etc... Vers qui dois-je me tourner pour avoir un début de réponse? Cette situation commence à me ronger d'autant que j'ai des sentiments et une attirance très forte pour ma compagne et j'ai peur de retomber dans la spirale que j'ai connu il y a quelques années... Merci de vos réponses, J'espère que celles me redonneront un semblant d'espoir :)
Hazel
Le 13/05/2010 00:10:39

Bonsoir,

Vers qui vous tourner ? Votre médecin traitant bien sûr. Plusieurs des causes qui vous angoissent peuvent être demasquées par une simple prise de sang, il ne sert donc à rien d'entretenir davantage le suspens. En outre votre médecin aura pris soin de vous examiner, et d'eliminer par ses observations cliniques certaines autres de ces causes, c'est après tout son métier.

S'il suspecte une cause particulière il pourra vous réorienter vers un spécialiste ( sexologue ou psychologue s'il soupçonne un problème d'ordre psychologique, etc... ), bref le médecin traitant est à la fois la solution indispensable a la résolution d'un tel problème, et en cas d'impossibiltié de sa part d'en venir à bout, il est la plaque tournante de votre parcours de soin, et vous permettra de vous orienter vers le professionel qui lui aura la réponse.

J'imagine que vous avez déjà parlé à un médecin de ce sang dans les urines, si ce n'est pas le cas faites-le, car c'est un symptôme anormal.

Bon courage pour la suite.

Sceptyk
Le 16/05/2010 18:20:46
Merci, Je vais tâcher de suivre votre conseil... Car cette situation commence à poser de réelles problèmes dans mon couple au point que cela joue sur notre quotidien et que je commence à avoir de l'appréhension à me retrouver seule avec a compagne et elle à solliciter des rapports de ma part... :(
zakia2603
Le 26/05/2010 12:22:42
bonjour Sceptyk, Je ne suis pas un homme mais une femme qui souffre elle aussi de l'absence de libido de son partenaire. Je m'appelle zakia, j'ai 43 ans, je suis avec un homme de 36 ans. Lui aussi fuit toute intimité, il me pretexte tout un tat de trucs pr justfier son refus, il y a moins d'un an que ns sommes ensembles et il ne me touche que trop rarement. tu devrais en parler avc ta partenaire, je suis persuadée que ça pourrait peut etre arranger une partie du soucis, moi je souffre aussi de son refus d'en discuter. bon courrage et au plaisir de te lire. zakia
Sceptyk
Le 07/06/2010 22:04:51
Merci zakia, Ton témoignage me touche beaucoup... mais dans mon cas, je ne fuis pas le contact avec ma copine. C'est juste que je souffre d'une libido capricieuse et que cela nous frustre ma partenaire et moi... C'est pas que je n'ai pas envie d'elle mais en plein milieu de la relation j'aime comme des "court-circuits"... je n'ai pas de souci à en parler avec elle ( c'est plutôt elle qui ne veut pas trop en parler parce qu'elle pense que ça vient d'elle...).Je commence à avoir peur de faire l'amour avec elle d'autant qu'elle est demandeuse... J'ai peur qu'elle ne comprenne pas...
Kephren
Le 05/07/2010 13:22:01
Bonjour Sceptyk. Quel joie de vous lire. En effet je suis sujet aux mêmes symptômes que vous ! Je trouve un témoignage qui colle vraiment à ce que je ressens aujourd'hui. Mon histoire: J'ai 35 ans et jusqu'à 25 je n'ai jamais eu aucun problème de sexualité (une libido plutôt élevée, érections normales, rapports de durée normale). Je me considérai même un peu "chaud lapin"... Puis un jour, j'ai eu un écoulement et là patatra... perte de libido quasi totale. Je me suis retrouvé sans pouvoir être excité (visuellement ou psychologiquement). Avec une fille ça marchait mais j'étais rongé par une peur profonde et mas rapports étaient variables (érection fluctuante, éjaculations + ou - rapides). Cela a duré 3 ans. Jusqu'à ce que l'on me diagnostique un rétrécissement urétral. Une chose est sûre, ce rétrécissement n'influait en rien sur mes "performances" mais du jour où j'ai été opéré et pris en charge par un psy, j'ai récupéré toutes mes capacités et ma peur est bien sûre partie. Cependant, depuis 1 an maintenant, ces peurs reviennent et ont de nouveau un impact sur ma vie sexuelle. J'ai fait bilans sanguins, et urinaire, aucun problème. Un peur à l'idée de faire l'amour. Peur que cela ne fonctionne pas. Pas tellement excité par des stimuli visuels... Mais j'ai été profondément marqué par cette période de 3 ans. Et cela ressort à la moindre contrariété. Je pense que ce qui a tout re-déclenché cela il y a un an est une simple petite panne. Mais tout le processus s'est remis en place. Je suis aujourd'hui de nouveau rongé par mes peurs. J'ai très envie de faire l'amour à ma femme et la plupart du temps j'y arrive. Mais quelle angoisse. Et quand j'y arrive mon érection peut me jouer des tours du style je monte - je descends - je monte - je descends... plutôt dur à gérer. Et bien sûr cela entraîne une éjaculation rapide alors que là encore, je n'ai jamais eu de souci à ce niveau là. Bref une longue histoire et difficile à conter. Aujourd'hui je finis un bilan de santé complet avec un sexologue pour être sûr qu'il n'y a pas de cause organique. Mais les résultats sont jusqu'à présent normaux. Tout le monde me dit (psy, sexologue, médecin traitant) que tout cela est dû à mon stress et mon angoisse. Ca rassure, mais sans pour autant m'aider à m'en débarrasser. Voilà. C'est dans la tête. Et c'est bien là le défi le plus dur à relever. Je reste à votre dispo, et vous souhaite beaucoup de courage ! On peux s'en sortir!
justin
Le 29/07/2010 23:32:56
6ue
justin
Le 29/07/2010 23:34:55
Bonsoir à vous 2( Keph et Sept) et aux autres aussi. Voilà, j'ai 31ans et en lisant ton problème(septyk) je m'y suis retrouvé comme si je l'avais écris moi-même. Que dire: moi je reste persuadé que ce problème est dans nos têtes(blocage psychologiques) et non organique. Je suis actuellement célibataire,depuis 6-7 mois(rupture avec ma copine,6 mois ensemble).Avec elle j'avais les mêmes problèmes que vous(rassuré-vous ce n'est pas le motif de notre rupture, mais pour des mensonges et un manque de respect de sa part qui pourrissait notre couple).Il est clair que ca n'allait pas en s'arrangeant dans notre couple et notre sexualité quand ont a le ressenti d'un manque de respect et d'honnêteté(conflit) avec sa partenaire,la confiance en soi et en elle en prend un coup tous les jours un peu plus, et tous ça ma perturbé..Ma libido a complètement disparu depuis.Suis-je encore dans la phase de reconstruction de moi-même?difficile à dire.J'ai stoppé cette relation car elle me détruisais malgré mon investissement qui était à sens unique.Maitenant je me retrouve seul avec mes problèmes.Je dois dire que à l'heure actuelle j'ai énormément peur de me retrouver au lit avec une autre fille,ce n'est pas l'envie qui manque ni les occasions mais l'angoisse qui me hante de ne pas être à la hauteur, car cela a réveillé ces doutes en moi. Avec du recul, et des remises en question constante,je pense que je suis(ou étais déjà) dans une phase de dépression inconsciente,manque de confiance en moi....et cette rupture les a amplifié. Je reste confiant et convaincu que ce n'est que passager,mais pour combien de temps...3ans...c'est long Bonne chance à vous.....
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
Le 30/07/2010 12:09:38

C'est en étant dans cet état d'esprit (que c'est apssager et que cela va s'améliorer) que vous pourrez en effet retrouver une vie sexuelle à la hauteur de vos espérances. L'anxiété de performance (l'angoisse de ne pas être à la hauteur) auto-entretient les problèmes d'érection si elle est importante. Vous pouvez travailler pour la faire diminuer avec un thérapeute ou un sexologue, cela vous redonnera confiance en vous et vous permettra de vous lancer à nouveau dans une relation.

Et bien sûr, cela s'améliorera aussi quand vous aurez rencontré quelqu'un avec qui cela se passe bien et avec laquelle vous vous sentez en confiance.

La grande majorité des femmes sont beaucoup plus indulgentes avec les hommes et leurs pannes que vous ne l'êtes avec vous-même. Les femmes aussi ont des haut et des bas en terme de libido, personne ne peut être toujours au top !

secret
Le 18/08/2010 12:23:14
Bonjour, J'ai 27 ans et suis avec mon compagnon depuis bientôt 4 ans. Il a 36 ans. Cet homme est en train de perdre complètement confiance. De part son travail et par ses problèmes de sexualité. Depuis le début de notre histoire nous naviguons entre des périodes fastes et des périodes de vaches maigres... je ne sais pas combien d'excuses il a déjà trouvé pour essayer de me donne rune explication. Je l'aime, mais n'en peux plus. Nous avons aménagé il y a bientôt deux mois dans un appartement ensemble. Tout se passait bien et je crois que nous n'avons jamais autant fait l'amour que durant cette période. Puis ses soucis du travail ont repris le dessus et nos moments intimes sont au point mort depuis 3 semaines à nouveau. Ce qui est bien c'est que j'essaie de ne pas lui mettre la pression et il se confie plus. Il m'a dit l'autre jour qu'il ne ressentait plus rien physiquement - plus d'érection - même matinale - plus de d'envie pour quoique se soit. Il a même parfois "comme des éclairs" qui lui traversent la verge... Je pensais qu'il irait voir un urologue, mais après s'être confié il s'est à nouveau rétracté... je ne comprends pas. Quand j'ai des soucis avec mon cycle je vais voir mon gynéco. Si j'ai une mycose je la soigne. Par respect pour moi ET pour lui... pourquoi ne fait-il rien. Pour lui ça va passer. Dans tous les témoignages que j'ai pu lire sur ce blog je lis beaucoup de frustration et de tristesse. La mienne est immense, car je sais qu'on s'aime. Mais j'ai peur de ne plus pouvoir me taire et supporter cette situation. Que faire?

Répondre

Pour répondre à ce sujet merci de vous identifier