1. / Forums et Ch@ts
  2. / Forums
  3. / Sexualité
Me connecter pour participer au forum
Auteur aidez-moi svvp ( merci d'avance )
bouya
Le 01/07/2014 02:45:19
bonsoir , svp aidez moi par vos réponse et vos aides, j'ai 20 ans et je n'ai jamais fais une pénétration sexuelle par penis , un jour j'ai fait un faux geste et je trouvais quelque goute de sang clair dans mon culotte ( désolé pour ce mot ) après ça par curiosité j'ai entré mon doigt qui entre facilement et plus profondément sans arrêt apès je regarde par mirroir une ouverture de 2 cm et limité vers le bas par une membrane de 1cm d'épaisseur et je consulte un gygy qui me dit que je reste vierge et j'ai petites déchirures pas grave alors d'après vous je reste vierge par rapport à mon hymen ?
bouya
Le 01/07/2014 02:52:33
et le plus important es ce que je saignera le jour de mon marriage après la pénétration ? ?
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
Le 04/07/2014 10:28:45

@bouya : la virginité se définit par un rapport sexuel entre deux personnes. Pour votre hymen, il a pu se déchirer un peu, et il existe de nombreuses formes d'hymen, je vous mets un lien qui vous permettra de mieux comprendre. Il est impossible de vous dire à l'avance si vous saignerez ou pas, car certaines femmes ne saignent pas leur première fois, même si elles sont vierges. je sais que c'est très stressant lorsque la pression autour de ce saignement est forte. Bon courage.

http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-hymen-un-gage-de-virginite--105.asp?1=1

bouya
Le 04/07/2014 19:11:09
merci @Dr Tourmente-Allodocteur.fr de votre réponse , de votre avis puisque j'ai des petites déchirures alors que mon hymen n'est pas totalement déchiré et je saignerai !! ( es ca qu'il a des femmes qui ont saigné après 5 ans de petites déchirures de ses hymen ?? )
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
Le 07/07/2014 13:04:45

@bouya : je ne peux pas vous assurer que vous saignerez, des femmes - même sans déchirure, ne saignent pas (40% des femmes avaient dit ne pas avoir saigné dans un questionnaire).

marvyyn
Le 07/07/2014 14:24:41

je ne sais pas si je dis m'adressé ici mais bon ....bonjour,j'ai 23 ans depuis 3 semaines je suis victime de tétanie et d anxiété...mon medecin ma prescrit du temesta® 2.5mg...le crise sont moins forte bref,mais depuis 3 jours je vit mal,sensation de depression,insomnie total depuis 3 nuits consecutives....mais je dors qu'a oartr de 6h jusque 15h cela me pose probleme....je ne sais pas si cela est causé par mon anxieté ou le medicament....les medicaments me coupe toute motivation et me fatigue la journée mais la nuit c est l inverse meme avec la prise de zolpiden si quelqu un aurait des conseils je suis a l ecoute merci

Emjy
Le 09/07/2014 02:51:00
JE M4ADRESSE AUX GERANTS DU SITE : j'avis longuement répondu à Bouya il y a 2 jours et plus de trace de mes réponses ! comment cela se fait-il ? car mes réponses avaient de quoi bien répondre aux demandes et difficultés de cette jeune fille. Quel intérêt d'avoir un forum si vous effacez les réponses pertinentes ? Emjy
Modérateur Allodocteurs
Le 09/07/2014 11:12:44

Bonjour,

Votre message n'apparaît pas dans notre historique de modération. Nous vous invitons à reformuler votre réponse. Merci.

Emjy
Le 10/07/2014 18:48:16

Je vais me permettre de te tutoyer car tu as 20 ans (j'en ai 60). Ta seconde question "et le plus important es ce que je saignera le jour de mon mariage après la pénétration ? ?" me laisse à penser que tu es obligée (!) de saigner lors de ta nuit de noces. Cette situation se rencontre généralement dans des milieux culturels (familles musulmanes par exemple...) où règnent encore des traditions archaïques. Durant ma carrière professionnelle j'ai reçu beaucoup de confidences de jeunes filles (jamais des garçons) avec des témoignages et des questions identiques aux tiennes, basées sur la peur ! Peur d'être battue par un père, un frère, un cousin... ou même pire ! Ces traditions sont de véritables dictatures des hommes sur les femmes (et malheureusement aussi relayées par les mères qui ont pourtant été victimes des mêmes pressions que leurs filles : parce qu'elles restent soumises au joug de leur mari et ont peur elles aussi) et c'est une véritable hypocrisie en même temps qu'une atteinte à l'intimité du couple car il faut faire semblant d'avoir saigné en agitant le linge (culotte...) de la nuit de noce en public, et que la jeune fille doit se refaire une virginité de convenance si elle n'est plus vierge avant de se marier (C'est aussi une véritable inégalité homme/femme et une atteinte à la liberté féminine car les hommes peuvent avoir des rapports sexuels avant le mariage et pas elles !). Cette emprise morale des hommes (et par extension reprise par toute une communauté socio-familiale) et les représailles physiques qu'ils exercent, sont d'autant moins justifiées qu'on peut déchirer son hymen sans le savoir et sans avoir jamais eu de rapport sexuel (en faisant de la gym, du vélo ou de la danse par exemple) et qu'on peut aussi très bien avoir un 1er rapport sexuel avec pénétration complète (du pénis) sans avoir de saignement : c'est fréquemment le cas, et ce fut mon cas à 16 ans 1/2 (je n'étais pourtant pas sportive du tout, et la masturbation ne me serait pas venue à l'idée car ça restait une pratique tabou à l'époque de mon adolescence... donc j'avais probablement un hymen intact avant ce rapport). Penser que la virginité c'est le fait d'avoir un hymen intact c'est faux, car être vierge c'est n'avoir jamais eu de rapport sexuel et que même en faisant une petite chirurgie pour refaire un semblant d'hymen cela ne redonne pas la virginité. Être vierge c'est ne pas avoir eu l'expérience de la sexualité partagée : quand on a eu, même une seule fois, cette expérience, on n'est plus vierge et c'est définitif car une expérience ne s'efface pas : on ne peut pas changer son passé. Mais je suis sûre que les hommes qui exigent (par leurs moeurs) la virginité des jeunes filles savent pertinemment ce qu'est la virginité et ne font pas de confusion, ils perpétuent seulement leur pouvoir sur les filles et les femmes de leur "tribu". Les hommes mariés savent aussi que l'agitation d'un linge ensanglanté est un simulacre puisqu'ils ont eu une nuit de noce et que leur femme n'a pas forcément saigné : pourtant ils ont agité le linge tâché de sang ! C'est une tradition absurde et barbare mais ils en font une affaire d'honneur (un honneur bien mal placé! La persistance de l'honneur posé sur ce type de pratiques est aberrante (l'expression "laver son honneur dans le sang" justifie tous les abus : vitrioler son rival amoureux, agiter la culotte des noces, etc.). Mais quelque soit l'orientation qu'on donne au débat, quelques soient les opinions sur ce sujet, pour les jeunes filles qui vivent dans dans ce contexte socio-culturel (décrit ci-dessus) la nécessité d'une pseudo-virginité physique reste impérative et bien que je n'adhère pas à la perpétuation de ces pratiques tyranniques je vais proposer quelques pistes à ces jeunes filles - et à Bouya dont le cri impérieux ne laisse aucun doute : "Aidez-moi svp". Il existe du faux sang (apparence et viscosité qui font penser à du vrai sang) : les infirmières scolaires l'utilisent lorsqu'elles forment au secourisme et qu'il faut maquiller un élève en faisant croire qu'il a une plaie à la cuisse ou au bras..., dans le milieu du spectacle ce faux sang est aussi utilisé (le sang qu'on voit dans les films), on l'utilise aussi dans les fêtes déguisées (comme Halloween), et en allant sur le site http://www.-----.html?type=product tu trouveras un tube de faux sang à 2,99 €. Le jour des noces verse discrètement un peu du contenu de ce tube sur le linge qui doit être exhibé. Certains médecins comprennent le contexte et acceptent de faire une petite chirurgie de réparation de l'hymen (simulacre d'une virginité physique retrouvée). Parles-en à ton médecin traitant, il a l'obligation de confidentialité et si tu le lui demandes, il n'en parlera pas à ta famille ; il a peut-être déjà eu un cas semblable et pourra t'orienter si besoin vers un spécialiste (gynéco...). Et si tu as la possibilité de faire évoluer les moeurs dans ton environnement familial, sers-toi des arguments que je t'ai exposés pour faire changer les mentalités et que cessent un jour ces pratiques insensées. Parles-en massivement à tes ami(e)s, faites-en un débat constant pour que cessent dans le temps la domination des hommes sur les femmes. Les hommes ne peuvent que s'enrichir d'une relation de confiance partagée et de respect mutuel, nettement plus épanouissante que les relations dont ils bénéficient dans leurs couples actuellement dominateurs... Bouya, j'espère que tu trouveras réponse à apaiser tes craintes. Emgy

lily9618
Le 10/07/2014 19:10:43

marvyyn a dit :
je ne sais pas si je dis m'adressé ici mais bon ....bonjour,j'ai 23 ans depuis 3 semaines je suis victime de tétanie et d anxiété...mon medecin ma prescrit du temesta® 2.5mg...le crise sont moins forte bref,mais depuis 3 jours je vit mal,sensation de depression,insomnie total depuis 3 nuits consecutives....mais je dors qu'a oartr de 6h jusque 15h cela me pose probleme....je ne sais pas si cela est causé par mon anxieté ou le medicament....les medicaments me coupe toute motivation et me fatigue la journée mais la nuit c est l inverse meme avec la prise de zolpiden si quelqu un aurait des conseils je suis a l ecoute merci
emjy a dit :
Je vais me permettre de te tutoyer car tu as 20 ans (j'en ai 60). Ta seconde question 'et le plus important es ce que je saignera le jour de mon mariage après la pénétration ? ?' me laisse à penser que tu es obligée (!) de saigner lors de ta nuit de noces. Cette situation se rencontre généralement dans des milieux culturels (familles musulmanes par exemple...) où règnent encore des traditions archaïques. Durant ma carrière professionnelle j'ai reçu beaucoup de confidences de jeunes filles (jamais des garçons) avec des témoignages et des questions identiques aux tiennes, basées sur la peur ! Peur d'être battue par un père, un frère, un cousin... ou même pire ! Ces traditions sont de véritables dictatures des hommes sur les femmes (et malheureusement aussi relayées par les mères qui ont pourtant été victimes des mêmes pressions que leurs filles : parce qu'elles restent soumises au joug de leur mari et ont peur elles aussi) et c'est une véritable hypocrisie en même temps qu'une atteinte à l'intimité du couple car il faut faire semblant d'avoir saigné en agitant le linge (culotte...) de la nuit de noce en public, et que la jeune fille doit se refaire une virginité de convenance si elle n'est plus vierge avant de se marier (C'est aussi une véritable inégalité homme/femme et une atteinte à la liberté féminine car les hommes peuvent avoir des rapports sexuels avant le mariage et pas elles !). Cette emprise morale des hommes (et par extension reprise par toute une communauté socio-familiale) et les représailles physiques qu'ils exercent, sont d'autant moins justifiées qu'on peut déchirer son hymen sans le savoir et sans avoir jamais eu de rapport sexuel (en faisant de la gym, du vélo ou de la danse par exemple) et qu'on peut aussi très bien avoir un 1er rapport sexuel avec pénétration complète (du pénis) sans avoir de saignement : c'est fréquemment le cas, et ce fut mon cas à 16 ans 1/2 (je n'étais pourtant pas sportive du tout, et la masturbation ne me serait pas venue à l'idée car ça restait une pratique tabou à l'époque de mon adolescence... donc j'avais probablement un hymen intact avant ce rapport). Penser que la virginité c'est le fait d'avoir un hymen intact c'est faux, car être vierge c'est n'avoir jamais eu de rapport sexuel et que même en faisant une petite chirurgie pour refaire un semblant d'hymen cela ne redonne pas la virginité. Être vierge c'est ne pas avoir eu l'expérience de la sexualité partagée : quand on a eu, même une seule fois, cette expérience, on n'est plus vierge et c'est définitif car une expérience ne s'efface pas : on ne peut pas changer son passé. Mais je suis sûre que les hommes qui exigent (par leurs moeurs) la virginité des jeunes filles savent pertinemment ce qu'est la virginité et ne font pas de confusion, ils perpétuent seulement leur pouvoir sur les filles et les femmes de leur 'tribu'. Les hommes mariés savent aussi que l'agitation d'un linge ensanglanté est un simulacre puisqu'ils ont eu une nuit de noce et que leur femme n'a pas forcément saigné : pourtant ils ont agité le linge tâché de sang ! C'est une tradition absurde et barbare mais ils en font une affaire d'honneur (un honneur bien mal placé! La persistance de l'honneur posé sur ce type de pratiques est aberrante (l'expression 'laver son honneur dans le sang' justifie tous les abus : vitrioler son rival amoureux, agiter la culotte des noces, etc.). Mais quelque soit l'orientation qu'on donne au débat, quelques soient les opinions sur ce sujet, pour les jeunes filles qui vivent dans dans ce contexte socio-culturel (décrit ci-dessus) la nécessité d'une pseudo-virginité physique reste impérative et bien que je n'adhère pas à la perpétuation de ces pratiques tyranniques je vais proposer quelques pistes à ces jeunes filles - et à Bouya dont le cri impérieux ne laisse aucun doute : 'Aidez-moi svp'. Il existe du faux sang (apparence et viscosité qui font penser à du vrai sang) : les infirmières scolaires l'utilisent lorsqu'elles forment au secourisme et qu'il faut maquiller un élève en faisant croire qu'il a une plaie à la cuisse ou au bras..., dans le milieu du spectacle ce faux sang est aussi utilisé (le sang qu'on voit dans les films), on l'utilise aussi dans les fêtes déguisées (comme Halloween), et en allant sur le site http://www.-----.html?type=product tu trouveras un tube de faux sang à 2,99 €. Le jour des noces verse discrètement un peu du contenu de ce tube sur le linge qui doit être exhibé. Certains médecins comprennent le contexte et acceptent de faire une petite chirurgie de réparation de l'hymen (simulacre d'une virginité physique retrouvée). Parles-en à ton médecin traitant, il a l'obligation de confidentialité et si tu le lui demandes, il n'en parlera pas à ta famille ; il a peut-être déjà eu un cas semblable et pourra t'orienter si besoin vers un spécialiste (gynéco...). Et si tu as la possibilité de faire évoluer les moeurs dans ton environnement familial, sers-toi des arguments que je t'ai exposés pour faire changer les mentalités et que cessent un jour ces pratiques insensées. Parles-en massivement à tes ami(e)s, faites-en un débat constant pour que cessent dans le temps la domination des hommes sur les femmes. Les hommes ne peuvent que s'enrichir d'une relation de confiance partagée et de respect mutuel, nettement plus épanouissante que les relations dont ils bénéficient dans leurs couples actuellement dominateurs... Bouya, j'espère que tu trouveras réponse à apaiser tes craintes. Emgy
marvyyn a dit :
je ne sais pas si je dis m'adressé ici mais bon ....bonjour,j'ai 23 ans depuis 3 semaines je suis victime de tétanie et d anxiété...mon medecin ma prescrit du temesta® 2.5mg...le crise sont moins forte bref,mais depuis 3 jours je vit mal,sensation de depression,insomnie total depuis 3 nuits consecutives....mais je dors qu'a oartr de 6h jusque 15h cela me pose probleme....je ne sais pas si cela est causé par mon anxieté ou le medicament....les medicaments me coupe toute motivation et me fatigue la journée mais la nuit c est l inverse meme avec la prise de zolpiden si quelqu un aurait des conseils je suis a l ecoute merci
Bonjour , Je te conseil de lire la notice et de regarder sur celle ci dans " effets indésirable" si tu reconnait tes symptôme mais le mieux c'est d'en parler au médecin qui te l'as préscrit

Répondre

Pour répondre à ce sujet merci de vous identifier