1. / Forums et Ch@ts
  2. / Forums
  3. / Pervers narcissiques
Me connecter pour participer au forum
Auteur comment couper les ponts avec sa mère PN?
arkansas22
Le 15/11/2015 18:24:55

Bonjour,

Je viens témoigner ici aujourd'hui afin de trouver un soutien pour avoir la force de couper les ponts une fois pour toute avec ma mère. Je suis en effet tirraillée entre la culpabilité, l'empathie vis à vis de ma mère et entre la protection de ma famille. Voici rapidement mon histoire...

J'ai été élevée par une maman qui savais tout, connaissait tout et qu'il ne fallait jamais contredire. Elle se montrait très protectrice, pleine d'ambition pour ses enfants. J'ai appris a tout lui dire dans les moindre détails (c'était sa demande) et elle m'orientait dans ma vie (exemple: elle voulait faire du violon et c'est moi qui en ai fait, etc). A la naissance de mon petit frèrs (6 ans et demi d'écart) elle me fesait culpabiliser de ne pas m'en occuper assez. J'ai donc fini par être une seconde mère puis elle l'a éloigné de mon affection à l'âge adulte. Nous avons été élevé très différement: lui mi-Homme, mi-Dieu (enfant roi devenu égocentrique). De mon côté, en société, j'étais merveilleuse, elle se montrait pleine de fierté mais j'avais également des repproches: je lui ai cassé sa carrière à ma naissance, une vilaine épisiotomie qu'elle m'a relaté milles et une fois (qui m'a laissé une peur panique de l'accouchement), je coûtait cher en couche, en nourrice, à la cantine (j'ai même culpabilisé en terminale et ai fait pion le midi pour payer ma cantine)... Mais j'ai réussi: grandes études, belle carrière, mari et enfants (par césarienne, ouf!). Cependant, ma mère est dans la négation, elle ne supporte pas mon mari qui m'a éloigné d'elle, de sa parole toute puisssante, de ses choix de lieu de vie ou de famille. Elle me retourne la tête sur mes choix, personne ne sais comme elle, me mettre dans le doute. Elle sait jouer double jeu: embrassades d'un côté, critiques de l'autre (mais pas en face: de facon détournée afin qu'elle puisse dire "mais j'ai jamais dit ça", "t'as rien compris ma pauvre fille" ou de façon direct chez les autres (frère, père, oncle...)). Le soucis c'est que ce qu'elle raconte sur nous (mon mari et moi) dans notre dos prend de plus en plus d'ampleur et de gravité. Au début, c'était des allusions sur les bienfaits du divorce ou ne pas mettre tout ses oeufs dans le même panier. Puis avant notre mariage des questions sur "t'es sûr de devoir te marier, il est alcoolique" (ce qui est FAUX! mais elle prétend qu'elle le sent, que ça ce voit). Le jour de mon mariage mon père me pause une question bizarre "mais est-ce qu'il te traite bien au moins?". Mais je ne relève pas. Sauf que depuis peu, j'apprend de fil en aiguille certaines choses gravissimes: mon mari s'il pouvait aurait envie de la frapper. Mais où va t'elle chercher ça??! Et puis, un jour, je rencontre la petite amie de mon frère qui pendant 1 journée me dévisage puis le lendemain m'annonce qu'elle est très étonnée de ma personnalité et qu'elle ne s'attendait pas a ça. Elle m'apprend que ma mère lui a raconté que je suis une femme battue, soumise à son mari, qu'il m'a fait 2 enfants sans mon consentement, que je suis femme au foyer et malheureuse dans ma vie. Qu'elle stupeur, comment peut-on inventer ça? Tout est faux, je travaille, mon mari est un ange, mes enfants sont mes merveilles bel et bien désirés. Je suis sidérée. Et mon mari, après choc, commence à s'inquiéter de ce qui se trame derrière notre dos. Je vais donc insidieusement chercher a confirmer cette rumeur de femme battu auprès de mon frère, mon oncle et ma tante qui me le confirment a demi-mot. Là, ça deviens dangereux. J'en parle a ma mère, lui fait comprendre la gravité de ses mots, elle nie, les autres mentent, pourquoi croire les autres et pas sa mère? Seulement tout le monde me l'a confirmé (même mon père qui lui excuse ce comportement car il s'agit juste de moments d'emportement...). Je lui ai demandé de s'excuser et de ne plus recommencer. Jamais elle ne veut s'excuser mais cherche a revenir comme si de rien était, pour avoir des nouvelles de ses petits enfants, pour souhaiter mon anniversaire, etc. Je pense qu'elle veut tout mettre en oeuvre pour casser mon mari, pour me récupérer et qu'elle rentre dans une phase de destruction perverse. Suite a ça, mon mari a cherché de qu'elle pathologie mentale ma mère pouvait être atteinte et il est tombé sur les 30 critères d'Isabelle Azare Aga et là on a compté... elle en a 29! Le problème c'est que je cherche a excuser son comportement. Mais au fond je sais que c'est grave et qu'elle va toujours plus loin et je ne sais pas où ça peut s'arrêter. Ne plus lui parler, j'essaie, je tiens quelques mois mais je culpabilise. Mon rôle est de respecter mes parents coûte que coûte, c'est contre mon éducation de la quitter. Comment prendre la bonne décision: se protéger en l'empêchant de s'immiscer dans notre vie ou être là pour sa mère, comme le rôle d'un enfant vis a vis de son procréateur? 

feliska
Le 12/04/2016 14:11:44
C'est la 1ère fois que je correspond et ton récit me touche car je vis exactement la même chose avec ma mère depuis 2 ans 1/2 et c'est un véritable calvaire au quotidien.On passe par la culpabilité, le doute... jusqu'à se dire que c'est nous qui avons un problème mais heureusement que j'ai été suivi / ma psy pour autre chose et c'est celle-ci qui m'a dévoilé ce que ma mère avait...ça était un choc pour moi car la famille c'est sacré et il est inconcevable de couper les ponts avec les siens!!! mais c'est de pire en pire, et maintenant ça affecte ma santé: je suis devenue insomniaque,j'ai perdu du poids...et mon mari n'en peut plus aussi...le plus dur c'est qu'il y a mes enfants au milieu et elle les a utilisé contre leur père (mon mari) qu'elle déteste depuis le début .donc sur les conseils de ma psy, j'ai du pour me protéger mettre de la distance, ne plus tomber dans ses mensonges et ne plus essayer de me justifier.... ne pas laisser mes enfants sous sa garde (vacances , week end) sans que je sois là...donc depuis 1 an 1/2 je n'ai plus de contact physique; du coup ça la rend dingue de ne plus avoir d'emprise sur moi, et donc elle utilise tous les stratagèmes pour me nuire et me faire passer pour la méchante de la famille ( et bien sûre frère soeur père ect...) se ralie de son côté tellement elle a une force de manipulation et de persuasion.Ainsi c'est devenu invivable jusquà dernièrement ou elle a encore fait des siennes.Mon mari et moi, en avons parlé longuement, et de tte façon, même le fait qu'on ne l'a voit plus , elle continue...donc nous sommes allés à la gendarmerie pour un conseil, et le gendarme nous a dit de porter plainte pour harcèlement (je te passes les détails de ttes les annecdotes qui nous sont arrivées).Je le vis très mal (culpabilité car c'est contre ma mère que je porte plainte, mais tt mon entourage m'ont rassuré en me disant que c'était la seule chose à faire pour me protéger de cette folle.Là j'attends car elle va être convoquée par la gendarmerie de sa ville et j'imagine qu'elle va péter une durite.Là au moins j'aurais agi dans la crise: c'est sur, elle pourra dire là que je suis un monstre d'avoir fait ça mais peut-être qu'elle s'arretera, du moins j'espère...J'ai bloqué sur mon mobile tte ma famille et je me suis mise sur liste rouge pour ne plus^etre harcelée; le gendarme m'a dit que si elle revenait sur mon lieu de travail ect...je devais revenir le signaler à la gendarmerie.A la longue peut-être, elle se fatiguera et cherchera un autre pigeon.Mais au moins j'ai réussi à m'affirmer vis à vis d'elle: de lui dire stop, je ne joue plus au chat et à la souris..et çà elle ne le supporte pas.Enfin j'accepte de devoir faire le deuil de ma " mère" et d'avancer pour moi et les miens.C'est sur, je suis rayée de tte ma famille avec ce qui se passe et toutes les conneries et mensonges qu'elle est allée colporter, mais moi je me sens coupable de rien et c'est clair que depuis que j'ai coupé les ponts avec elle, je n'ai plus d'histoire familiale, et plus tranquille.Malheureusement elle revient tjs à la charge quand on s'y attend le moins et c'est de plus en plus violent...Pour me protéger moi et les miens, je préfère me couper de tt le monde, tant pis...et vivre plus sereinement.C'est clair que c'est assez tabou car c'est notre mère, ou père ect mais on a pas à subir de telles choses.Donc courage, je suis de tout coeur avec toi.

Répondre

Pour répondre à ce sujet merci de vous identifier