1. / Forums et Ch@ts
  2. / Forums
  3. / Maux de la femme
  4. / Cystite
Me connecter pour participer au forum
Auteur Vous souffrez de cystite ? Partagez l'expériences des autres internautes sur le forum
Modérateur Allodocteurs
Le 29/06/2010 15:03:36
kari5678
Le 28/02/2011 22:42:34
bonjour à toutes, comme vous je subie ,les cystites à répétitions, depuis des années. Au début, en 2001 il s'agissait de cystalgies sans bactérie mais depuis 2006, les cystites sont à E Coli. Mes douleurs: - persistantes depuis le réveil jusqu'au moment de se coucher - Pas seulement au moment de la miction - Localisées au niveau de la vulve et au niveau de la paroi de la vessie - Largement amplifiées par la position assise - parfois associées surtout quand les douleurs sont extrêmes à douleurs type sciatalgie et cruralgie. Causes Neuro? - De plus en plus de mal à evacuer mes urines, je dois faire des efforts de poussée face aux contractions musculaires incessantes au niveau de mon appareil urinaire. - Parfois aussi, sensations de décharges electriques en plus de cette sensation d'être assise sur une lame de rasoir - Mictions très fréquentes je dirai une moyenne de 15 par jour et 2 par nuit. - Uniquement soulagée par le repos ou myorelaxant. Mais bon, j'ai pas envie d'abuser de myorelaxant. Mon médecin m'a juste fait passer des échos, et un scanner. A la dernière echo, petit residu mictionnel:la personne qui m'a fait passé l'écho m'a dit que cela ne pouvait pas être significatif pendant une épisode de cystite. Sauf que je suis sans arrêt en épisode de cystite. Rien vu au scanner. Mon médecin m'a fait une lettre pour aller consulter un urologue, j'espère savoir la cause de tout ça! Je ne veux pas qu'on me dise vous allez avoir ça toute votre vie, comme mon ancien médecin m'a dis plusieurs fois, sans pour autant mettre des causes précises à mes douleurs. Et sans me faire consulter un spécialiste. Heureusement mon nouveau médecin, m'a l'air plus sensé. J'espère passer d'autres examens,
kari5678
Le 28/02/2011 22:55:43
Bon je continue j'ai validé mon message par erreur! Donc j'espère passer d'autres examens, genre cystoscopie ou electromyogramme ou je sais pas, mais qu'on me laisse pas sans réponse et surtout sans espoir d'un traitement qui me convienne. Donc voilà, si en attendant mon rendez vous dans un mois auprès d'un urologue vous pouviez m'apporter des éléments de réponses, si vous avez les mêmes symptômes...des suggestions...n'h'ésitez pas.... j'ai oublié de dire que la seule fois où j'ai eu de la fièvre, c'était pendant ma pyélonephrite en 2009. J'ai eu beaucoup de traitements dont de la furadantine pdt 6 mois. Mais bof,franchement, et evidemment je bois bcp, je prend du cranberry en gélule ( c'est cher), sous vêtement en coton, hygiène intime: eau et savon de marseille liquide pur sous les conseils d'un médecin. Dès fois j'ai des doutes mais bon je continue quand même...quoi d'autres, je sais plus. Donc voilà si vous passez par là, donnez moi votre avis des conseils tout ça, tout ça quoi... Bon courage à toutes
fleurdemars
Le 03/03/2011 20:31:53
Bonsoir. Je n'ai pas du tout les mêmes symptômes que vous, donc hélas pas vraiment de conseils à vous donner, d'autant que mon propre problème n'est toujours pas résolu non plus... Pourtant, je précise que je n'ai eu que très peu de rapports et finis depuis longtemps, ménopauséée chirurgicalement, et pourtant... Déjà, je me demande depuis longtemps s'il y a oui ou non une différence entre "cystite" et "infection urinaire" : si quelqu'un peut m'éclairer au moins sur ce point, merci. Pour ma part, j'ai d'abord connu des "cystites" très fréquentes à partir de l'âge de 10 ans environ jusqu'à 16-17 ans, puis beaucoup moins, puis longue période d'accalmie. A ce moment-là c'étaient systématiquement des e-coli. J'ai été complètement débarrassée de ce problème par une méthode homéopathique contraignante, étrange et douloureuse surtout au début, mais ça valait le coup car plus rien pendant plus de 20 ans. Oui mais... En 2006, d'abord infecions urinaires banales puis très vite 1ère piélonéphrite, puis 2ème piélonéphrite au même rein deux mois plus tard... Ensuite, j'ai eu une crise environ une fois par mois pendant des années, tout le temps qu'a duré une certaine "errance médicale". Depuis un peu plus d'un an, j'ai enfin trouvé une néphrologue qui se bat et cherche vraiment ; j'ai beaucoup moins d'épisodes (seulement trois sur la dernière année contre une par mois), mais c'est au prix d'une lourde antibiothérapie préventive, et la cause réelle n'est pas trouvée... Ce qui est embêtant, c'est que maintenant l'invité indésirable n'est plus systématiquement le même, ça change... Moi, la plupart du temps c'est surtout les brûlures en urinant, souvent aussi douleur plus ou moins forte au niveau du rein droit, celui attaqué par les piélonéphrites, mictions très fréquentes évidemment. Je dirais que j'urine entre 11 et 16 fois le jour et environ 2-3 fois la nuit (j'ai dû faire des calendriers mictionnels pour un urologue, ce qui m'a obligéeà compter). Comme j'ai aussi un souci non élucidé de sang dans les urines et que finalement les infections urinaires ne sont toujours pas éradiquées au bout d'un an de traitement, je dois revoir la néphrologue justement le 14 mars, d'ici là je dois subir un long bilan urinaire et sanguin. Mais aujourd'hui, drôle d'aventure : après avoir porté mes urines pour l'examen classique, le labo m'a appris que le prélèvement était inexploitable suite à "contamination vaginale"... Depuis le temps que je passe des analyses d'urines c'est la 1ère fois, ça m'a beaucoup inquiétée ! Bon, par chance on a recommencé le prélèvement et cette fois il ne semble plus y avoir de souci de contamination, ouf ! Pardon de la longueur, j'ai juste voulu partager mon expérience le plus précisément possible sans entrer non plus dans trop de détails. Cordialement à toutes et tous, Fleurdemars.
kari5678
Le 05/03/2011 11:46:32
Bonjour, Désolée de ne pas avoir répondu plus tôt, je pensais qu'il y avait un système d'alerte par mail en cas de réponse. Déjà pour répondre à ta question entre cystite et infection urinaire, oui je pense qu'il y en a : Apparemment tu peux avoir des cystite, c'est à dire des inflammations de la vessie, sans bactéries, c'est apparemmment ce que l'on désigne par cystalgie à urines claires. Je connais car au début c'est simplement ce que j'avais. Ensuite, l'infection urinaire, désigne justement l'attaque de la vessie par des bactéries appelés souvent collibacilles dont E Coli. Voilà je ne pense pas me tromper. Ce qui est étrange dans ton histoire, c'est quand même l'histoire de la contamination vaginale, apparemment c'est ce qui m'est arrivé la dernière fois, mais il faut également souligner que je sortait d'un traitement antibiotique, et que cela avait du perturber ma flore vaginale. Dans ce cas demande, quand tu entames un traitement des ovules pour stabiliser ta flore vaginale. Moi maintenant c'est que je fais. Moi j'attends de voir l'urologue....un mois à attendre. As tu parfois des sensations de pesanteur du coté du rein fragile mais plus bas? Parce que moi oui. Bon j'espère t'avoir aidé un petit peu, bon courage!!
kari5678
Le 05/03/2011 12:31:02
Rebonjour, En fait désolée il semblerait que je me soit trompée. En recherchant sur internet, il semble que cystite et infection urinaire désigne la même chose.Donc j'en déduit que: Douleur vessie sans bacterie = cystalgie ( aurait des origines nerveuses) Douleur vessie avec bactérie = cystite = infection urinaire. Bon cette fois je pense pas me tromper
Alexia Rouland, interne université de Bourgogne
Modérateur
Le 05/03/2011 13:17:36

Bonjour,

Cystite est le synonyme d'infection urinaire basse, mais il existe aussi des infections urinaires hautes que sont les pyélonéphrites.

Et une douleur pelvienne avec bactérie dans les urines désigne plutôt une cystite généralement.

Cordialement, 

kari5678
Le 05/03/2011 14:53:50
Merci Alexia, Je voulais savoir si le mot cystite pouvait également s'appliquer quand la sensation de brûlure dure toute la journée, ou si ce terme doit seulement s'appliquer quand les brûlures se ressentent uniquement à la miction. Si non, quel mot utiliser pour cela. J'avoue que cette précision m'aiderait à poser les bonnes questions à mon urologue. Merci d'avance.
Alexia Rouland, interne université de Bourgogne
Modérateur
Le 05/03/2011 18:15:35

On parle de cystite qd il y a une infection urinaire basse prouvée. Quand on ressent juste des brûlures, on ne peux pas parler de cystite, il faut une preuve bactériologique.

Vous pouvez expliquer à votre urologue que vous ressentez des brûlures pelviennes pendant la journée, il comprendra très bien ce que vous voulez dire, pas besoin de rentrer dans du vocabulaire technique!

Cordialement, 

kari5678
Le 05/03/2011 19:49:03
Merci, de me rassurer j'avais l'impression de devoir parler avec des termes techniques pour me faire comprendre, mais vous venez de me prouvez que ça n'aide en rien en effet. En ce qui me concerne, j'ai effectivement eu des infections basses prouvées puisque mes ECBU ont montré dans la plupart de mes analyses, depuis 5 ans environ, la présence de colonies E Coli. Mais comme dans beaucoup d'articles parlant de cystites, je lis que les douleurs surviennent à chaque miction, je m'inquiète voilà tout parce que je ne comprends pas....mais bon c'est l'urologue qui m'éclaircira tout ce fouillis le jour venu. Cordialement.

Répondre

Pour répondre à ce sujet merci de vous identifier