1. / Forums et Ch@ts
  2. / Forums
  3. / Insomnies et troubles du sommeil
  4. / Sommeil des enfants
Me connecter pour participer au forum
Auteur ma fille de 5 ans se reveille toutes les nuits
FYFY44
Le 23/06/2014 09:42:47
Ma fille de 5 ans se réveille toutes les nuits quand on lui demande pourquoi c'est toujours "des excuses" pipi, boire,...et quand elle arrive a venir sans faire de bruit c'est pour se glisser dans notre lit. Quand je discute avec elle, elle nous dit que c'est pour faire un câlin, nous avons bau lui expliquer que la nuit il faut dormir, que les câlins c'est la journée, mais rien ne marche !!! aider moi, on n'en peut plus...
Brigitte14
Le 14/09/2014 21:47:53
Bonsoir, ma fille est dans le même cas, avez vous trouvé une solution car je ne sais pas quoi faire. Merci de votre aide.
Emjy
Le 15/09/2014 00:32:21
Visiblement cette petite fille (la tienne FYFY44, et la tienne Brigitte14 puisque, même si tu ne donnes pas l'élément "c'est pour se glisser dans notre lit" tu dis que "même cas") essaie d'instaurer un rapport de force dans lequel elle serait gagnante à terme ! Ta fille a perçu le langage de tes 'non-dits' : quelque part au fond de toi-même tu n'es pas totalement persuadée de devoir la laisser seule dans son lit (peut-être à pleurer ou réclamer...), ou peut-être as-tu une blessure ancienne affective et au fond de toi-même tu 'fonds' devant la demande (inversée en proposition) de câlins de ta fille. Alors tu n'y mets pas la fermeté (bienveillante) que tu devrais avoir. Il n'y a donc lieu d'abord de sortir (toi) de toute ''ambivalence'' en étant convaincue que poser des limites à un enfant est ''indispensable'' à sa construction, et qu'il y une heure pour chaque chose (l'heure assignée au sommeil n'est plus l'heure des cajoleries d'aucune sorte) ! Ainsi investie de tes certitudes en matière éducative et affective, ton langage non-dit (ton de la voix, expressions de ton visage, attitudes corporelles, regard, etc...) sera en « concordance » avec ce que tu lui dis et lui montres concrètement, et elle va pouvoir comprendre ce que tu vas lui dire. Et tu vas lui dire, SANS violence MAIS AVEC fermeté, que tu ne céderas pas (ni l'autre parent d'ailleurs car sur ce point il est important qu'il y ait une position commune sinon cette fillette sera dans la confusion quant aux messages reçus). Donc fermement, sans discuter et sans longueur (ça doit se faire en quelques secondes rapides), la ramener dans son lit et lui dire : 'non ! tu ne dormiras pas avec maman' ('avec nous' si couple), 'tu ne peux dormir que dans ton lit' (là, pas d'effusion, la petite est recouchée, bordée et 'à demain'). Maintenant tu dois répéter aussi souvent que nécessaire : elle ne doit pas sentir d'énervement ni d'impatience de ta part car déjà ce serait pour elle une victoire sur son parent. Elle doit comprendre que des règles régissent la vie quotidienne et celle-là (dormir dans sa chambre) en est une pour les enfants. D'autre part tu as droit à ton intimité et un enfant, quelque soit son âge, n'a pas à faire irruption dans la chambre de ses parents (même si mère seule, et même si en douce sans faire de bruit). Il va donc falloir aussi lui expliquer (en journée, à un moment propice : calme, hors de tensions et stress...) que la chambre parentale est la tienne et qu'elle doit frapper avant d'entrer. Un bon moyen d'instituer cela est de l'exercer dans la journée : si elle entre sans frapper (et quelque soit l'activité que tu y fais à ce moment là), tu la fais ressortir et tu lui dis : "tu n'as pas frappé à la porte, je t'avais expliqué, donc tu ressors et tu frappes à la porte, je vais t'ouvrir (l'accompagner sans discuter et refermer la porte), rouvrir alors rapidement dès qu'elle frappe et la féliciter en lui disant que tu es contente qu'elle ait bien compris : ne jamais lui parler sous forme de reproche mais lui parler en termes de besoins (les tiens, les siens) et de devoirs (sans employer ce mot 'devoir' mais en lui rappelant la place qu'une petite fille doit avoir). Cela peut prendre quelques jours car elle n'a pas été habituée à avoir des limites ''clairement'' établies, mais elle va finir par comprendre qu'il n'y aura plus de rapport de force possible et que seule la position de respect prévaut : respect des normes de vie sociale et collective (le sommeil de sa mère par ex.), respect de l'intimité de chacun, etc. Cette 'leçon de vie' est aujourd'hui un apprentissage qui lui sera utile toute sa vie (à l'adolescence pour ne pas se laisser abuser par des tiers, à l'âge adulte ensuite...). Donc en l'éduquant tu lui rends service (et tu te respectes dans tes propres besoins, car ce n'est pas parce qu'elle est jeune qu'elle a plus d'excuses qu'un adulte, sinon de n'avoir peut-être jamais perçu d'autres modes relationnels que le rapport de force et d'ignorer, vu son jeune âge et son peu d'expérience - mais ça va changer dorénavant - qu'il peut en être autrement). Surtout n'emploies pas la violence (chantage, agressivité, punition...) ni la ruse (comme elle : "sans faire de bruit" !) car ce serait donner du crédit à ses attitudes, et comme un enfant se construit sur l'exemple il est important de l'élever avec des valeurs exemplaires : le respect, la persévérance, la confiance, etc. A toi de lui montrer tout ça dans tes demandes et de l'encourager à y répondre dans ce sens. L'encouragement passe par les félicitations quand elle a acquis le comportement demandé. Emjy
Emjy
Le 15/09/2014 00:35:45
J'ai par erreur mis --n'-- et phrase dit l'inverse de ce que j'ai voulu dire : non pas lire 'il n'y a donc...' mais lire "Il Y A donc lieu d'abord de sortir (toi) de toute ''ambivalence''...".
Emjy
Le 15/09/2014 00:54:02
Tu dis, FYFY44, "Quand je discute avec elle..." ! Si ton enfant s'apprête à traverser la rue au moment où arrive un véhicule tu ne discute pas tu agis (tu l'empêches de traverser), là c'est la même chose : je reviens donc ajouter qu'il n'y a pas à discuter à cette heure là, il y a à agir (en la recouchant) ! ta fille a d'instinct compris que tu n'es pas sûre de tes positions éducatives et elle en profite ! C'est le rôle de l'adulte (parent) de poser la loi (dormir, ou toute autre loi de vie quotidienne...) et l'enfant doit se conformer à la loi. Il n'y a aucune contradiction entre aimer son enfant et lui demander fermement d'obéir. Poser fermement la loi ne fera pas de toi une mauvaise mère car une mère qui pose à son enfant des lois d'apprentissage de la vie (et de bon sens) n'est pas une mère 'coupable' mais une mère ''responsable'', à condition de ne pas introduire dans l'éducatif la violence (quelque qu'en soit sa forme). Emjy
sbe
Le 15/09/2014 12:15:10
Bonjour, Ma fille m'a fait le coup aussi mais c'était quand son petit frère est né. Elle venait aussi tous les soirs... Au bout d'un moment (ça a duré au moins 6 - 9 mois), j'étais très fatiguée en raison de nuits trop courtes -- je l'ai privée d'activités pendant 1 jour-- comme je ne pouvais pas dormir à cause d'elle-- j'étais fatiguée-- il fallait que je me repose donc la journée-- donc pas d'activité: elle a dû s'occuper seule une journée entière (sans télé)-- ça a fonctionné, elle a arrêté de venir nous voir la nuit. Bonne journée
Emjy
Le 15/09/2014 12:31:09
she, dans ce contexte (naissance "petit frère") le premier perd sa place de 'privilégié' des calins mais surtout le dernier né prend toute l'attention maternelle. Il aurait suffit d'expliquer à votre petite fille que vous l'aimiez tout autant (autant que petit frère mais aussi autant qu'avant) et que son petit frère ne pouvait pas se laver seul, manger seul... et qu'elle aussi avait eu cette attention quand elle est née... et ça aurait 'fonctionné' tout aussi bien, sans recours à la punition ! Si ça n'a pas duré ce n'est pas à cause de la punition mais parce qu'elle reçoit sans doute beaucoup d'amour de votre part par ailleurs et que c'était juste une petite jalousie passagère. Emjy
steflilou
Le 15/05/2015 15:04:18
Bonjour, Je suis nouvelle sur ce site et je vois bien que le sujet date d'environ 1 an mais j'ai les mêmes soucis avec ma fille de 4 ans qui me rejoint toutes les nuits dans mon lit sans que je m'en aperçoive et je ne sais vraiment pas comment faire! Rituel du coucher : vers 20h une ou deux histoires dans son lit , un gros câlin et elle s'endort sans problème dans son lit avec sa petite musique et de la lumière. Mais la nuit venue elle se réveille et me rejoint dans le lit. C'est seulement à mon réveil, le lendemain matin, que je m'aperçois de sa présence. Quand je lui demande pourquoi elle s'est réveillée elle me dit simplement qu'elle voulait un câlin ou qu'elle a fait un cauchemar. J'ai beau lui expliquer que chacun doit rester dans sa chambre, que, si quelque chose l'effraie, elle peut m'appeler. Rien n'y fait. Je lui explique que, ce n'ai pas parce que on ne dort pas ensemble, que je ne l'aime pas, qu'elle est toujours dans mon coeur, que je ne l'abandonne pas, que c'est juste normal qu'un enfant dorme dans son lit comme untel ou untel (et là, je site les prénoms de ses copines et copains). Rien de rien !!!!!!!! Dans l'absolue je dirai que cela ne me dérange pas puisqu'elle ne me réveille pas mais je sais que ce n'est pas bon pour elle. Je rêve d'un matin où je pourrai aller la réveiller dans son lit !!!! Je me sens perdue ! Stéphanie  
Message modifié le 15/05/2015 15:05:03, par steflilou

Répondre

Pour répondre à ce sujet merci de vous identifier