1. / Forums et Ch@ts
  2. / Forums
  3. / Harcèlement moral et violences psychologiques
Me connecter pour participer au forum
Auteur pervers narcissique
THE BOSS
Le 11/06/2012 13:23:40
Mon fils de 30 ans est sous l'emprise d'une manipulatrice, nous avons fini par nous rendre compte qu'il s'agissait selon les symptômes d'une perverse narcissique très intelligente et procédurière afin de le séparer sa famille après avoir réussi à le faire avec tous ses amis d'enfance et autres proches que pouvons nous faire ? notre fils ne nous parle plus que par quelques mots orduriers et actes procéduriers y compris Huissier pour probablement préparer un procès contre nous Toutes ses communications sont d'abords examinées par cette jeune femme jusqu'à sa réponse personnelle à tout appel cellulaire vers mon fils
cat358
Le 04/01/2014 13:47:53
j'ai 59 ans , sans emploi et je suis en instance de divorce...voilà ce que j'ai vécu avec mon conjoint: mon mari se mettait tjrs dans de violentes colères, il nous faisaitpeur tellement il criait, quand mon fils n'obéissait pas, il lui écrasait ses jouets avec son pied, quand ma fille de 10 mois pleurait, il la jetait violemment sur le matelas,un jour il a pété la porte de la cuisine avec son pied...quand il y avait de la vaisselle dans l'évier, il ne supportait pas et il la jetait violemment dansle lave vaisselle, on sursautait tellement ça faisait du bruit!!! quand je n'étais pas de son avis, il s'approchait de moi en me disant:"frappe moi frappe moi"...il ne supportait pas les cris du chiot et un jour il l'a serré par le cou en disant je vais t'étrangler...j'ai du emmener mon chien à la SPA...il a mis de la moutarde sur le sexe d'un enfant de 4 ans dont j'avais la responsabilité...je ne pouvais rien faire car il hurlait comme une furie...il s'est aussi laissé caresser par la petite fille de 4 ans dont j'avais la responsabilité, c'est pareil je ne pouvais rien faire....j'ai été porté plainte à la police pour le signaler...mon mari le nie et pourtant c'est vrai.il me reprochait tout ce que je faisais, quand j'oubliais le sel, il me disait que j'étais une incapable...quand j'étais sur le canapé, il me disait que j'étais une feignante..je finissais par ne plus avoir confiance en moi...le matin, je n'avais plus la force de me lever, mon corps ne réagissait plus...je ne pouvais plus rien faire chez moi...il voulait absolument coucher en haut derrière la chambre de ma fille de 14 ans , je lui ai dit non, alors il s'est mis en colère et s'est construit une planche de bois dans son bureau exigu et il dormait sur sa planche... je passais toutes mes soirées seule...jamais de regard, jamais de mots gentils...un regard froid et haineux...et le 1ER novembre 2012, il m'a cassé un verre épais sur le crâne, j'ai eu 7 pts de suture et j'ai porté plainte..il a eu 4 mois de prison avec sursis...je peux vous dire que ça laisse des traces...tous les jours j'y pense et je fais des cauchemars la nuit...ce fut un enfer...et maintenant il a l'audace de demander le divorce à mes torts exclusifs!!!! mais c honteux!!!! comment le juge va réagir?pourriez vous m'aider SVP en me donnant des conseils et en me disant quel type d'homme est mon conjoint...merci tout ce que je vous ai raconté est vrai....j'en ai parlé à un médecin qui m'a dit textuellement que j'avais épousé un pervers...qu'en pensez vous?
Emjy
Le 31/08/2014 09:21:11
En préalable : cat358, comme nous avons le même âge j'ai pris le parti de te tutoyer. ---- Je ne sais pas où tu en es depuis ce début janvier cat358, je ne lis tes propos qu'aujourd'hui (fin août). Mais il y a tant de violences dans ta vie conjugale que j'ai eu envie de te répondre. Tu demandes "médecin dit que j'ai épousé un pervers...qu'en pensez vous?". Ta narration est placée sur un forum intitulé 'pervers narcissique' alors qu'à mon sens, ton mari n'en est pas un. // Quelques précisions s'imposent : à cause des manques de rigueur de beaucoup de gens dans la désignation, est apparu dans l'esprit d'une majorité d'entre eux un amalgame entre perversité et perversion ! Il faudrait toujours désigner les conduites déviantes selon leur caractère distinctif : perversité morale narcissique, brutalité, cruauté mentale, perversion sexuelle, etc. car la confusion existe d'autant plus (chez bien des gens) que dans les 2 cas - perversité, perversion - celui ou celle qui en est atteint s'appelle 'pervers'. C'est dans une optique d'éclaircissement (lever les confusions fréquentes) qu'un terme distinctif est souvent apposé après le mot 'perversité' {que je noterai 'P' en abrégé} : 'morale'=PM ,ou encore 'narcissique'=PN, ou encore 'morale narcissique'=PMN). De même que la carotte est incluse dans le champ des légumes mais un légume n‘est pas forcément une carotte, la perversité est incluse dans le champ des perversions mais un pervers n'est pas forcément un pervers narcissique. Et certaines personnes font ainsi des raccourcis : le mot 'pervers' est projeté pervers 'sexuel' (avec la suspicion immédiate y afférent) alors que le PN n‘en est pas un [pervers sexuel]. // Si je ne pense pas que ton mari soit un PN, c'est parce que dans ce que tu décris je ne décèle pas en toi les caractéristiques de la 'victime' d'un PN : tu n'as pas l'air d'être dépersonnalisée ni sous l'emprise de la séduction d'un pervers narcissique, et tu n‘es pas [comme elle l‘est] dans la sidération puisque tu as posé en temps réel les . Alors comment qualifier le comportement de ton mari (car c‘est bien l‘objet de ta question) ? Je le qualifie d'homme VIOLENT avec un comportement extrêmement PATHOLOGIQUE !!! Ton mari n'a pas le mode d'action du PN : en effet, le PN utilise son pouvoir de séduction et son apparence d'homme réfléchi et intègre pour manipuler à la fois sa victime et son entourage, encense sa proie pour mieux la faire sombrer, la dévalorise pour se valoriser, procède par violences ' 'insidieuses' ' et invisibles des tiers (par ex. allusions qui ne le compromettent pas mais détruisent méticuleusement sa victime) et ne se dévoile jamais (il reste dans la dissimulation)… Par contre chez l'homme violent les manipulations sont à type de menaces, la violence est verbale et rapidement physique avec escalade graduelle, accès de colère, froideur, contrôlant (et classiquement jaloux), dénigrements, violences manifestes… et c'est le tableau que tu nous a dressé de lui. Ton mari, contrairement au mode [insidieux] des PN, a un mode de violences ' 'directes' ' et éclatante (tant dans les paroles que dans les actes : cris, insultes, coups, "regard froid et haineux, toujours dans de violentes colères"…), et contrairement au PN qui s'acharne sur une cible isolée ton mari vise tout et tout le monde, sa violence est disséminée (vers toi c'est sûr mais aussi vers vos enfants "mon fils, ma fille de 10 mois", et les enfants des autres "le sexe d'un enfant de 4 ans, la petite fille", même le "chiot", et sa violence est également dirigée vers les matériels "la vaisselle dans l‘évier, il a pété la porte"… !!! ). S'ajoute à tout ça des modalités extrêmement violentes : "il écrasait ses jouets…, il la jetait violemment sur le matelas…, l‘a serré par le cou… l‘étrangler, cassé un verre épais sur le crâne…", etc. !!! C'est pourquoi j'ai parlé de comportement extrêmement pathologique. Ton mari a une structure psychopathologique grave, et je pense que c‘est le sens des propos du médecin qui t‘as parlé : "j'en ai parlé à un médecin qui m'a dit textuellement que j'avais épousé un pervers…". Car ce que tu décris sont des éléments manifestes d'une perversion (et non d'une perversité, d‘où mon étonnement d‘avoir trouvé ton témoignage dans un forum intitulé "pervers narcissique"). Le comportement de ton 'mari' démontre qu'il est un MALADE au sens psychiatrique du terme. // Je précise, au cas où tu ne le saurais pas, que la Perversité Morale Narcissique, quant à elle, n‘est pas répertoriée comme maladie mentale puisqu'elle n'a eue sa légitimité que sous la poussée des victimes… qui l'ont ainsi fait apparaître dans le domaine du 'juridique'. Les psy (psychiatres notamment) ne disent jamais 'perversité narcissique'. // Et dans le tableau que tu nous exposes s'ajoute "il a mis de la moutarde sur le sexe d‘un enfant…" et "il s‘est aussi laissé caresser par la petite fille de 4 ans…" !!! Ce sont les signes que la perversion de ton 'mari' (ex? Où en es-tu de ton divorce?) se manifeste aussi dans le champ sexuel... Mais depuis ton exposé (4 janvier soit 7 mois) tu as sans doute reçu des explications de la part de sommités médicales et juridiques (voire sociales) pour compléter les propos du médecin que tu as cité, et ta question sur ce forum a peut-être déjà trouvé réponses (?). En tout cas-tu ne dois plus accepter la violence déchaînée de cet homme. // Et je le dis aussi à toutes les personnes soumises à la violence - et quelqu'en soient la teneur et l'intensité - il ne faut pas rester à subir la violence (ni pour soi-même, ni pour les enfants et autres). Même "sans emploi" (et pour toutes personne en "instance de divorce", sans ressources, les enfants exposés, la peur des représailles, etc.), dans toutes ces situations il existe des aides sociales et des LOIS de protection : ce n'est plus la (ou les) personne violentée qui doit partir mais la Justice ordonne à la personne violente de quitter le domicile conjugal et assorti d'une obligation de périmètre (qui peut être de ne pas venir dans un périmètre de X kilomètres du domicile, et peut être étendue bien au-delà du département si besoin) ; mais d'autres solutions existent aussi (comme les centres d'hébergements pour femmes battues)… Et pour sortir du huis-clos conjugal (isolement souvent orchestré par la personne perverse autour de sa/ses victimes) oser en parler à ses autres proches (famille, amis de confiance…) et ne pas hésiter à aller chercher une aide extérieure (service social de la mairie, médecin traitant, juristes…); Et je rappelle le N° SOS femmes battues : Tél. 39 19 // Tu demandes aussi, cat358, "Comment le juge va réagir?" : il ne va sûrement pas te donner "les tords exclusifs", et même peut-être aucun tord car tu sais protéger tes enfants (tu as su par ex. t'opposer à ce qu'il aille "coucher en haut derrière la chambre de ta fille de 14 ans" malgré son insistance et ses représailles…), il a des antécédents judiciaires ("il a eu 4 mois de prison avec sursis" pour les évènements du 1er novembre 2012), si ton procès n'est pas encore passé n'hésites pas à fournir des attestations/témoignages (par exemple demander à la SPA pour l'épisode du chiot, fournir le certificat de l‘hôpital pour l‘épisode de la suture, fournir le dépôt de plainte, etc., et tous témoignages de voisins qui ont pu entendre les cris ou les pleurs des enfants, les parents des enfants de 4 ans aussi pourraient témoigner…). Enfin, si ce n'est pas déjà fait, il faut prendre en compte le traumatisme subi par les enfants : en les faisant suivre par un psychologue (les enfants ont à parler les violences vues subies, les peurs..; ils ont sans doute aussi des cauchemars ou des troubles inaudibles…). // N° SOS femmes battues : Tél. 39 19 // N° 0.800.05.95.95 (n° gratuit et anonyme) pour les victimes de violences psychologiques, morales, sexuelles, physiques au sein du couple // Aussi les enfants témoins de violences conjugales peuvent appeler le 119 (n° gratuit qui n'apparaît pas sur les factures de Tél.) // Emjy
Emjy
Le 31/08/2014 09:56:45
THE BOSS, ton propos (ouverture d'un forum) date du 11-06-2012, aussi je vais rester concise : je te dis juste que les agissements de la "manipulatrice" que tu décris empruntent le même mode que les sectes : isolement (de la famille, de "tous ses amis d'enfance et autres proches"...), mains-mises et contrôle (des sorties, du Tél. "cellulaire", etc.), puis les démarches procédurières... A ta place je me rapprocherais des associations officielles de dérive sectaire qui pourront te dire si mon hypothèse est juste, et t'aiguiller en fonction. Qu'en est-il aujourd'hui du contexte de vie de ton fils ? Emjy
anonyme1234
Le 31/08/2014 13:46:13
Bonjour personnellement j'ai 16 ans et mon père fait partie des pervers narcissique. J'aimerais savoir comment se débarasser entre "" de ce type de personne. Après chaque chose ou paroles qu'il a fait par le passé, je ne le vois plus comme un père (c'est assez triste à dire). J'ai surtout peur pour ma mère qui elle, est la prinçipal victime. Je ne sais pas quoi faire le seul moyen qui marche peut etre pour qu'il arrête de parler est la violence mais est-ce normal de frappé son père ??? il voudrait que je sois médecin ou avocat et me répète que je suis une "merde" alors que c'est de sa faute si je ne peus pas avoir de bon résultat car il m'empêche parfois de dormir, il ne s'est jamais occupé de moi mais dit qu'il m'a tout appris. Si vous avez des solutions merci d'avance et comment pouvons nous réagir grâce à la justice face à un perver narcissique?? :(
Emjy
Le 29/01/2015 04:16:11
anonyme1234, la "violence" ne peut JAMAIS être une réponse et tu te mettrais en danger : danger d'escalade de la violence (de renvoi des coups par ton père), danger car si tu le blesses c'est un délit (aggravé de préméditation de violence) et tu te retrouverais devant la Justice (pour les faits de violence qui t'incombent et pas pour juger de sa perversité, donc ce serait toi en position d'accusé). ne te laisses pas persuader par ses discours, pour le contrer sans te mettre en danger mais en lui renvoyant quand même que tu n'es pas d'accord avec ses jugements de valeur (ses propos dévalorisants etc.), réponds lui seulement : "c'est ton opinion". Ce genre de réponse permet de te poser en contradiction avec lui, de lui répondre ton désaccord mais sans l'agresser et permet aussi de ne pas rester dans le sentiment d'humiliation puisqu'ainsi (avec cette réponse) tu n'auras pas encaisser sans broncher. Ainsi tu existes là où il tente de t'écraser mais tu ne te mets pas en danger. Quant à ta mère, c'est à elle de se défendre, et je ne pense pas qu'elle soit "la principale victime" : car c'est toi la principale victime ! Elle, elle a fait le chois de vivre avec cet homme et de faire un (ou des) enfants avec lui, et elle peut divorcer... alors que toi tu as ce père là et tu n'as pas choisi d'avoir ce père. Ta mère, qui t'a donné ce père, avait (et a) le devoir de te protéger et en tant que mère, elle devrait s'interposer quand ton père t'insulte et te malmène... Emjy
Daren
Le 23/02/2015 09:57:19
#citation pseudo=THE BOSS#Mon fils de 30 ans est sous l'emprise d'une manipulatrice, nous avons fini par nous rendre compte qu'il s'agissait selon les symptômes d'une perverse narcissique très intelligente et procédurière afin de le séparer sa famille après avoir réussi à le faire avec tous ses amis d'enfance et autres proches que pouvons nous faire ? notre fils ne nous parle plus que par quelques mots orduriers et actes procéduriers y compris Huissier pour probablement préparer un procès contre nous Toutes ses communications sont d'abords examinées par cette jeune femme jusqu'à sa réponse personnelle à tout appel cellulaire vers mon fils Bonjour! Je ne comprends pas pour quelles raisons ils intenteraient un procès contre vous... Pouvez-vous nous expliquer? Cette raison serait-elle la nature de la division entre vous et votre fils?
arnold25
Le 23/03/2015 20:27:53
Je vis depuis 12 ans avec mon mari a l'heure d'aujourd'hui je suis anéantie par ses actes pervers Je ne sais pas quoi faire pour arrêter cette relation qui me détruit de jour en jour j'ai rencontré ma psy cette après midi Aider moi
Emjy
Le 24/03/2015 01:53:01
Bonsoir arnold25. Avoir une "psy" est utile pour libérer ta parole (les trop-pleins, les découragements, les colères, etc.) mais t'aidera aussi à acquérir la force de te séparer en posant peu à peu des décisions de protection... et surtout c'est un soutien sécure pour toi. Maintenant ce qui est nécessaire c'est de te constituer des preuves car la séparation d'avec un pervers est toujours difficile : note ses actes avec détails, commence à parler (sans honte : tu n'es pas coupable mais victime) avec tes proches et s'ils ne 'voient' pas ce qui se trame, expliquent leur le climat et les actes subis, aussi le côté sournois (incidieux) des comportements de ton mari. Il faut parfois du temps aux proches pour comprendre et leur en parler souvent permettra peut-être plus tard qu'ils détectent ses agissements malsains à ton égard, mais aussi tu pourrais matériellement avoir besoin de leur soutien en cas de séparation. Ne pas rester dans l'isolement et parler est une étape importante. Cordialement. Emjy
cosette1
Le 26/11/2015 15:19:40
Bonjour, je découvre votre forum à l'instant Après avoir beaucoup hésité à venir parler de ce que j'appelerai "Pervers Narcissique"... je me permet de venir vous rejoindre Je fais partir d'une Association en tant que Bénévole depuis 2009.... jusqu'au changement de Présidence en Mars dernier  tout allait bien bonne ambiance ... Une personne de la gente masculine avec qui je m'entendais bien, avec qui je partageais plein de points communs, nous faisions partie de la mm équipe de travail, si j'allais à qq congrès ou formation il voulait m'accompagner.... rien de plus  jusqu'a un stage ou il c'est un peu plus rapprocher, et que je lui aie demander de rester à sa place ...  Ce dernier   est devenu Président de cette Association en Mars 2015 depuis pour moi c'est devenu l'enfer.... lors de son élection il me demande d'être sa secretaire,  pr des raisons de compétence et de temps j'ai refuser je ne me voyais pas confier ce poste.... il m'a donné la Responsabilité d'intendance /économat que j'assume avec sérieux et compétence  mais toujours à remettre en question mon travail, ma présence,mon comportement, mon courrier  .... j'en suis arrivée à ne plus envoyer un courrier vers le C.A ou membres de certaines commissions sans le faire lire avant à un tiers.... lors de certaines réunion il reprend un à un mes commentaires  cela devient invivable une réunion de C.A c'est tenue mardi dernier 24/11 ... il a démolli tt le travail que j'avais fait juste pour le plaisir comment dénoncer de tels comportements et agissements ..... ce n'est qu'humiliation   et non gestes physique   mm si une ou deux fois il m'a obligé à l'embrasser sous la pression de sa présence collée à mon corps je n'en peux plus   mon mandat d'administrative vient seulement à échéance en Mars 2018 ... et pourquoi partirais je .... merci de me venir en aide cordialement Cosette1  

Répondre

Pour répondre à ce sujet merci de vous identifier