1. / Forums et Ch@ts
  2. / Forums
  3. / Grossesse
  4. / Sexualité & grossesse
Me connecter pour participer au forum
Auteur Tomber enceinte sans pénétration ni éjaculation
naive.lust
Le 28/06/2014 15:41:27
Bonjour, voila je voulais juste savoir si on peut tomber enceinte après un rapport superficiel sans pénétration ni éjaculation ? Merci
Emjy
Le 28/06/2014 16:15:17
Les très jeunes filles sont très fertiles (fertilité diminue avec avancée en âge) et ont une glaire cervicale abondantes (celle-ci diminue vers âge avancée : comme après la ménopause). La glaire vaginale ce sont des secrétions (vaginales) qui permettent d'humidifier le vagin et sont produites lors de préliminaires affectifs et/ou physiques inhérent au désir sexuel et/ou lors d'un rapport sexuel même forcé (par ex.viol : car la production de glaire se fait alors en conservation des tissus vaginaux). On réduit souvent le terme de "rapport sexuel" à la pénétration mais tous les jeux sexuels (caresses, préliminaires) sont un rapport sexuel. Si du sperme est déposé (même peu) sur la vulve de la jeune fille (sans pénétration) il peu migrer à la faveur de la glaire féminine affleurant à ses lèvres vulvaires (glaire qui, outre l'humidification, a aussi le rôle de faire progresser le sperme vers l'utérus puis les trompes d'Eustache donc vers les ovaires) et c'est ainsi que la jeune fille peut se retrouver enceinte sans pénétration (et non pas sans rapport sexuel comme je l'ai dit). Le coït interrompu (le garçon se retire prestement avant d'éjaculer hors du vagin) est peu fiable car de son côté le garçon peut avoir une pré-émission de liquide séminal (sperme) sans la ressentir, émission (avant éventuelle éjaculation complète, celle-ci ressentie) que ma mère nommait "la goutte du désir". Donc la sagesse veut de se protéger d'une grossesse non désirée en tenant compte de mes explications. Envisager aussi les contraceptifs, ils peuvent aussi éviter une grossesse (mais pas une IST : Infection Sexuellement Transmissible dont SIDA mais bien d'autres, comme l'herpès...). Espérant que mes infos t'aideront. Emjy
Emjy
Le 28/06/2014 16:40:44
je rectifie ma réponse précédente : certains contraceptifs protégent de IST (ex. préservatifs), quand j'ai précédemment indiqué que "Envisager aussi les contraceptifs, ils peuvent aussi éviter une grossesse (mais pas une IST...)" je pensais à la pilule et non à l'ensemble des contraceptifs, je rectifie donc pour qu'il n'y aie pas de données fausses. Et je complète ma réponse pour "naïve.Just" : en abordant d'abord le coït interrompu (encore trop fréquent chez les jeunes) alors que le questionnement de "naïve.Just" portait sur l'éventualité d'une grossesse SANS pénétration, je crains qu'elle n'en déduise que ce n'est pas son cas. OUI, il est possible d'être enceinte sans pentration et SANS éjaculation VISIBLE car j'ai parlé de "goutte du désir" et elle peut se produire sans que le garçon la ressente (et sans qu'il aille jusqu'au terme de son excitation, donc même s'il n'éjacule pas et stoppe son rapport sexuel : je rappelle que rapport sexuel ne signifie pas pénétration). Emjy
Emjy
Le 28/06/2014 18:14:12
Si tu as un doute quant à un risque de grossesse il est peut-être nécessaire de prendre sans tarder la "pilule du lendemain" (mauvais terme car elle peut se prendre jusqu'à 72 heures après l'heure du rapport sexuel qui suppose un risque possible). Plus on la rend tôt et plus le risque de grossesse diminue car elle a pour but d'empêcher une grossesse. 1°) C'est samedi : si rapport de plus de 72 heures ça peut attendre de passer le week-end mais faudra quand même consulter un médecin (médecin traitant par exemple, ou possible gratuitement et même sans donner son nom si on le souhaite, dans un centre de planification souvent situé dans un hôpital ou dans un planning familial) car il faut dépister si grossesse et avoir un suivi, ne serait-ce que pour envisager une contraception efficace qui ne reproduise pas le risque qui vient de se poser, et aussi aborder les risques de IST et comment s'en protéger. 2°) Par contre, si rapport de moins de 72 heures, NE PAS ATTENDRE LUNDI car il faut prendre une "pilule du lendemain" (terme mal approprié car elle avoir une efficacité pendant les 72 heures qui suivent le rapport à risque pris) le plus tôt possible après le rapport à risque. Prise une ou 2 heures après cette pilule (ex. Norlévo) a une efficacité de 75% mais plus on la prends tard et moins elle a de chance d'empêcher une grossesse. Il faut donc la prendre dès que possible sans attendre. Dans tous les cas il sera nécessaire de consulter quelques jours plus tard puisqu'elle n'est pas efficace à 100% et qu'il faudra dépister s'il y a évolution d'une grossesse. Cette pilule spécifique est délivrée gratuitement et anonymement par toutes les pharmacies (si village isolé ou que pharmacie fermée, aller à la pharmacie de garde la plus proche ; faire le 17 : commissariat ou gendarmerie peut l'indiquer. Si pas prévenu parent et que pas de transport, demander à copine tante... de nous emmener). 3°)Bon à savoir : aussi délivrée par les infirmières scolaires (si infirmerie fermée, passer par l'assistante sociale qui peut emmener élève mineure dans un centre de planification); les colo ont une infirmière. Si vraiment aucune de ces possibilités contacter médecin traitant (en semaine ) ou médecin de garde (Week-end et fériés ; nom donné sur le journal ou en appelant le 17) et expliquer que mineure sans argent et besoin urgent de "pilule du lendemain". 4°) Pourquoi ne pas se bousculer un peu pour essayer d'aborder secondairement (mais sans trop attendre quand même) la question de la contraception avec parent (sinon avec tante, grande soeur...) : pas nécessaire de dire tout (parent n'a pas forcément à savoir que pris une pilule du lendemain, ni que rapports sexuels a déjà eu lieu ni à quelle date...). Si parent(s) très rigides, commencer par dire qu'on a un copain, puis qu'on aimerait mieux prévoir une contraception à l'avance que de se retrouver dans une situation non prévue et d'avoir (sans le vouloir!) pris un risque... Un jour ou l'autre il faut bien aborder les choses et surtout pour les besoins essentiels (la contraception, comme les suivis, c'est pas une seule fois). Et c'est l'occasion de ré-initialiser un dialogue au sein de la famille, tout en gardant son espace d'intimité (tout n'est pas à dire, il faut garder son jardin secret : détails de sa sexualité par exemple, date du 1er rapport, nombre de partenaires, etc.). Je pense que tous ces éléments peuvent t'être utiles, je les ai mis car ton pseudo "naïve.Just" me fait penser que tu es très jeune mais si ce n'est pas le cas, les conseils sur la "pilule du lendemain" et les délais et suivis restent valables, et le reste de mes conseils (d'une reprise de lien avec parent...) pourra aiguiller d'autres internautes plus jeunes. Emjy
cece677
Le 24/07/2014 03:19:29
Bonsoir, Je me permet de réagir à nouveau sur ce sujet parce que je suis dans ce cas la actuellement, j'aimerais donc avoir vos avis. Ça fait un peu plus d'un mois que j'ai eu un "rapport" non protégé mais sans pénétration et il n'y a pas eu d'éjaculation, je ne prends pas la pilule et j'attends toujours mes règles qui sont irrégulières. J'ai pris la pilule du lendemain entre 24 et 48h après le rapport et j'ai eu quelques jours plus tard des pertes brunes. Mais depuis je psychote beaucoup à ce sujet et j'ai donc fait un test de grossesse 23 jours après qui s'est révélé négatif (Je sais pas si je l'ai fait correctement :/). J'ai un gonflement au niveau des seins et il y a quelques jours ils étaient un peu douloureux. Après je ressens beaucoup de fatigue, mais étant très maigre de morphologie et ayant très peu d'appétit je ressentais déjà ce phénomène ainsi qu'une constipation bien avant. Du coup je me pose des questions, suis-je tombée enceinte? J'ai l'impression que le bas de mon ventre est un peu plus volumineux, et j'ai très peur à l'idée d'être tombée enceinte. J'espère vite avoir mes règles ! Que pensez vous de ma situation? Merci d'avance pour vos réponses.
Emjy
Le 24/07/2014 08:50:40
cece677 Cf. ma 1ère réponse (à naive.lust) qui permet de comprendre pourquoi, avec la "goutte du désir", on peut être enceinte même s'il n'y a pas eu d'éjaculation visible, et je lui avais aussi parlé de la pilule dite du lendemain. J'ajoute que cette pilule n'est pas une méthode de contraception, c'est une solution d'urgence, et rien ne vaut la prévention d'une grossesse en utilisant des préservatifs (donc l'absence de risque). Bon pour toi il y a eu prise de risque donc prenons les choses où elles en sont. J'avais précisé (à naïve.lust) que le taux d'efficacité de cette pilule dite du lendemain dépendait du délai où on l'avale : plus c'est tôt après la relation sexuelle et plus elle a de chance d'être efficace (par exemple si utilisée entre 49 heures et 72 heures son efficacité tombe à 57%, et après 72 heures c'est inutile de la prendre car est totalement inefficace), mais même prise seulement 1 heure après le rapport sexuel elle N'EST PAS EFFICACE A 100%. Car pour bien comprendre il faut savoir que cette pilule ne bloque pas l'ovulation, elle n'empêche pas non plus la migration de l'oeuf (de la trompe vers l'utérus), elle contrarie seulement la nidation (c'est-à-dire qu'elle tente d'empêcher l'oeuf de s'accrocher à la paroi de l'utérus, pour l'empêcher de pouvoir se développer). Prendre cette pilule dite du lendemain ne garantit donc pas qu'on ne sera pas enceinte. Mais si on est dans le délai de moins de 72 heures il faut tenter d'empêcher la nidation et tu as (cece677) bien fait de prendre cette pilule. La fatigue est un symptôme qui se rencontre dans tellement d'autres cas qu'elle n'est pas nécessairement objectivable à une grossesse, d'autant que ton inquiétude peut te donner une impression de fatigue à la fois physique et psychique. Mais tu indiques que "gonflement au niveau des seins et... un peu douloureux... impression que le bas de mon ventre est un peu plus volumineux" et ce sont des signes fréquemment ressentis en début de grossesse (avec aussi, mais pas toujours, des nausées, voire des vomissements). Il est donc probable que tu sois enceinte. Mais il serait dommage que ta "peur" te fige dans une inertie car en cas de grossesse, et que tu désirais l'interrompre, tu dois savoir que ça doit se faire dans des délais précis : pour une IVG (Interruption Volontaire de Grossesse) par médicaments (appelés RU 486) il faut qu'ils soient pris AVANT 7 SEMAINES D'AMENORRHEE (temps écoulé à partir du 1er jour des dernières règles) et sinon l'IVG devra se faire par la méthode chirurgicale d'aspiration qui doit être programmée au plus tard à 14 semaines d'aménorrhée (soit maxi 12 semaines de grossesse). Ces délais passent très vite et tu dois donc agir maintenant. Il est donc nécessaire que tu consultes sans tarder un médecin : ça peut être chez ton médecin traitant mais si tu préfères tu peux te rendre dans un centre de planification (dans un CHD = hôpital départemental) ou dans un planning familial (privé), les deux sont gratuits. Le médecin pourra te confirmer si tu es enceinte, d'abord par son examen clinique (notamment en constatant les signes que tu décris) mais aussi par une échographie abdomino-pelvienne (passage d'un petit boitier sur le ventre où a été d'abord déposé un gel de contact, et le médecin regarde sur un écran ce qu'il est visionné dans ton ventre : ce n'est pas douloureux, et c'est rapide et sans danger). Il pourra aussi demander un dosage de prolans sanguin (recherche de l'hormone HCG spécifique de la grossesse) qui est un test de grossesse. Ce test HCG se fait par une prise de sang : gratuite dans un centre de planification). Les tests de grossesse urinaires vendus dans le commerce ne sont pas totalement fiables, ils ont été conçus pour répondre à la demande des femmes impatiente de savoir si elles étaient enceintes. Par contre le test dans le sang est FIABLE A 100%. Tu l'auras compris, si en cas d'IVG il ne faut pas traîner à cause des délais légaux imposés, mais aussi à cause du choix de la méthode car il est plus facile d'avaler des comprimés (abortifs) que d'envisager une intervention qui nécessite une légère anesthésie (avec, si tu es mineure, l'obligation d'être accompagnée par une personne adulte qui se porte responsable de ta prise en charge, et qui peut être un de tes parents mais pas forcément : peut être une autre personne de ton entourage, comme une tante par exemple, ou non familial mais personne de confiance). Donc plus facile d'avaler des comprimés mais le délai légal est plus court (7 semaines d'aménorrhée) et c'est pourquoi je t'encourage à faire la démarche de consulter un médecin SANS TARDER. Une personne qui serait à plus de 7 semaines pourrait être tentée de mentir sur la date de ses dernières règles mais ça ne sert à rien car l'échographie permet aussi de dater le début de la grossesse, et mieux vaut d'emblée être claire avec le médecin consulté (ça fixe la confiance, et ça évite de perdre du temps inutilement). Il peux y avoir aussi la possibilité de présenter tous les signes d'une grossesse sans être enceinte car il se passe parfois, à l'insu d'une jeune fille (voire d'une femme) un désir inconscient de savoir si elle peut être enceinte mais sans le désir d'y être dans le réel : c'est une ambivalence assez fréquente chez les jeunes filles... Je l'espère vraiment dans ton cas mais je ne peux cependant que te recommander de ne pas t'arrêter à cette seule éventualité car ce serait prendre le risque de laisser évoluer une grossesse que tu ne semble pas désirer. Il est donc préférable d'aller t'assurer si tu es ou non enceinte. Je pense à toi de tout coeur et espère que tu seras fixée très vite. Emjy
Adrien Franceschino, externe CHU de Montpellier
Modérateur
Le 26/07/2014 15:03:03

Bonjour,

Pour faire simple et clair après cette très longue réponse : il n'y a qu'infiniment peu de risque que vous soyez enceinte avec une relation sans pénétration ni éjaculation et un test de grossesse négatif, cependant je comprends que cette situation puisse vous angoisser, aussi je vous conseille de consulter votre médecin traitant pour qu'il vous prescrive une prise de sang avec dosage de bêta-HCG, test extrêmement fiable pour la détection de grossesse.

Ne vous inquiétez pas, bon courage et à bientôt !

Cordialement.

(PS pour emjy : le liquide pré-éjaculatoire n'est pas du sperme et ne contient pas de spermatozoïdes ou trop peu pour être susceptible de provoquer une grossesse)

Emjy
Le 27/07/2014 04:20:20
Merci Adrien pour l'info mais le Docteur S..... écrit en date du 11/01/2013 sur un site (et non un forum) traitant de la santé, ceci : "Ce liquide pré-éjaculatoire entraîne-t-il un risque de grossesse ? Oui et non. Naturellement, le fluide pré-éjaculatoire ne contient pas de spermatozoïdes. MAIS, il peut entraîner avec lui des spermatozoïdes qui étaient présents dans l'urètre. Du coup, une pénétration, même sans éjaculation peut parfois entraîner une grossesse. La parade, c'est d'uriner avant l'amour ! Comme ça, les spermatozoïdes présents sont évacués dans l'urine. Cela diminue les risques (sans les annuler complètement)." --- Je précise que j'ai fait un copié-collé donc que cité textuellement et que ce n'est donc pas moi qui ai écrit le 'mais' en majuscules. Donc je persiste à penser que si une éjaculation a eu lieu, même sans pénétration, il peut y avoir grossesse ! Pour autant, comme vous Adrien je pense que cece677 n'est probablement pas enceinte car elle indique qu'il n'y a pas eu d'éjaculation. Mais je lui réitère qu'il est plus avisé de consulter un médecin pour s'assurer qu'elle n'est vraiment pas enceinte. Emjy Donc en théorie il n'y a aucuns spermatozoïdes dans le liquide pré-éjaculatoire mais en pratique il peut rester des spermatozoïdes dans l'urètre si le garçon n'a pas uriné depuis une éjaculation précédente (par masturbation ou lors d'un rapport sexuel) et le liquide pré-éjaculatoire passant par l'urètre il sera alors porteur de ces spermatozoïdes résiduels ; et même dans l'éventualité de (trop)"peu" de spermatozoïdes, ces quelques-uns peuvent suffire à permettre une grossesse s'ils sont déposés sur la vulve d'une jeune fille puisqu'on sait que les jeunes filles sont (en général) très fertiles et leur glaire cervicale abondante et fluide. En conclusion : la pratique devrait primer sur la théorie ! Emjy
Annoh
Le 28/07/2014 18:47:29
Juste une précision, ce sont les trompes de Fallope et non d'Eustache, qui elles appartiennent à la sphère ORL. Si Michel Cymes était là, il aurait surement fait une blague bien vaseuse :D
Inconnu1991
Le 19/12/2014 11:46:32
Bonjour, SVP je veux une réponse urgente si vous le permettez ! ma copine et moi on a eu un rapport sexuel sans pénétration ni éjaculation complète sur son vagin il y'a moins de 7 semaines. Elle a euses règles dernièerement (à la date prévue) est ce qu'il y'a possibilité qu'elle soit enceinte ? merci de me répondre vite c'est urgent cordiallement

Répondre

Pour répondre à ce sujet merci de vous identifier