1. / Forums et Ch@ts
  2. / Forums
  3. / Fibromyalgie
Me connecter pour participer au forum
Auteur Vous avez une fibromyalgie ? Comment soulagez-vous vos douleurs ?
Modérateur Allodocteurs
Le 22/11/2010 13:47:08
drut
Le 08/12/2010 21:59:25
Bonjour, soulager les douleurs, là est toute le question! Tramadol50 de 1 à 4 gel matin et soir, sur prescription, bien entendu. Mais je vais essayer une cure en Auvergne et je vous dirais si ça aide! Bise Lydia :top:
ETOILE56
Le 15/12/2010 18:23:11
ne pouvant prendre aucun médicaments du à de nombreuses allergies et intolérances, ce qui me soulage vraiment c'est le repos, éviter ce qui peut déclencher des crises et de fortes douleurs. Avec beaucoup de repos, un peu de gym très très douce ça va j'arrive à gérer, bien que j'ai en permanence des douleurs, faut pas se leurrer, mais elles arrivent à être relativement supportables. Là j'arrive à aller un peu mieux . Je pense que la clé, est d'apprendre à gérer la maladie (ou le syndrome si vous préférez) , ne pas aller au delà de ses possibilités et surtout d'écouter son corps. J'ai fait la bêtise de ne pas écouter mon corps, d'essayer de faire des choses, comme si de rien n'était, je vous jure que je l'ai payé très très cher en douleurs, fatigue et tout. Je l'ai fait plusieurs fois, et ça été pire à chaque fois. Il faut quand même bouger un minimum. Ne pas stresser aussi, ne pas trop se poser de questions, enfin quand on a bien compris ce qu'est la fibro ça aide. Garder le moral le plus possible, ne jamais perdre espoir.
violine
Le 16/12/2010 15:02:52
bonjour, ETOILE56, je suis d'accord avec commentaire. il faut écouter son corps et connaitre ses limites. personnellement, la balnéothérapie me fait du bien ainsi que des massages doux. la chaleur apporté par des compresses de noyaux de cerises chauffé au micro-onde quand j'ai des douleurs plus fortes me soulage également. je fais une cure thermale par an. je privilégie les méthodes alternatives puisqu'il n'existe pas de médicament miracle!!! bon courage.
ETOILE56
Le 16/12/2010 16:44:17
Merci violine pour votre témoignage. J'ai dû arrêter la balnéo car je suis devenue très allergique au chlore. La dernière fois que j'y suis allée j'ai fait une crise d'asthme et pleins d'eczéma partout... :( Les massages je ne les supporte pas, rien que le fait de me toucher légèrement "je saute au plafond." Oui la chaleur je devrais dire la tiédeur peut me soulager parfois. (Car la chaleur me donne d'autres effets, comme des fourmis terribles.) Les huiles essentielles m'apportent souvent un petit plus. Pouvez-vous me dire comment se déroule une cure, qu'est-ce que vous y faites ? est-ce que l'eau est chlorée ? merci de votre réponse
viel
Le 20/12/2010 15:34:23
Bonjour, ma fibromyalgie a été découverte vers le 2 novembre 2010, depuis ce jour, je ne suis pas une journée sans souffrir et bien sur en arrêt de travail. je n'arrive pas à m'accepter comme je suis alors qu'avant j'étais pas active.Pour l'instant j'ai du dafalgan 4g par jour du loroxyl et contramal 100 avec séance de kiné piscine et massage. Je revois le rumatho le 3 janvier. Pourriez-vous me dire comment avez-vous accepter cette maladie? le pire de tout c'est que certaines personnes croient que c'est du cinéma et là ca fait trop mal au moral. merci à bientot
ETOILE56
Le 21/12/2010 11:27:14
Bonjour Viel, je vois que votre diagnostique est tout récent, donc il vous faudra un peu de temps pour "apprivoiser" votre nouveau corps. Certaines personnes voient la maladie comme une forme de deuil, un deuil physique, un deuil de notre vie d'avant. Ce deuil passe par différentes étapes (décrite pas le Dr Elizabeth Kübler-Ross) voir ici : http://www.cdeville.fr/article-32408659.html On ne passe pas forcément par toutes les étapes, chacun à sa façon de réagir. Par exemple, à l'annonce du diagnostique de fibro, ça n'a pas été un choc, c'était pour moi la confirmation de ce que je savais déjà depuis quelques temps. Je me suis dit : « et bien voilà, j'avais raison !" non pas que je me réjouissais d'avoir quelque chose, bien sûr, mais ça me confortait dans l’idée que je n’était pas folle, que mon problème est bien réel et non fictif. Mais malgré ça, d’un coté j’étais rassurée, et d’un autre non. Ne connaissant pas encore vraiment ce que c’était, je savais que ça existait la fibro, je me doutais fortement que je l’avais, mais je pensais qu’ avec la nouvelle prise en charge dont je bénéficiais et qu’avec les médicaments, ça serait une affaire de quelques mois et que le problème serait réglé vite fait bien fait. Puis il y a eu la phase de déni : je me disais que que je m’écoutais peut-être un peu trop, que j’étais un peu trop catastrophique et qu’il faudrait que je me remette à m’activer sérieusement, illico-presto et que ça passerait. J’appliquais la « méthode coué » : allez vas-y fonce, ça va bien se passer, t’as pas mal, t’as pas mal, t’as pas mal…. Pffffffffffff qu’est-ce que j’ai pas fait là !!! Pour sûr que si j’avais mal, super mal, encore + mal !!!! Je l’ai fait 2 -3 fois, et je vous jure que je l’ai bien regretté. Là je me suis qu’il y avait un souci, les médecins ne m’ont pas trop expliqué ce qu’est la fibro… Je suis passé par la phase de « colère« , bien que ce n’était pas une vrai colère, j’en voulait à personne, mais une par une phase de « bon sang, qu’est-ce qui se passe, qu’est-ce qui m’arrive ??? » et je me suis donc renseignée de plus en plus pour comprendre ce qui m’arrive (la prise en charge et les médocs ne faisaient rien, à part me rendre encore plus malade à cause de leurs effets secondaires) Je me suis inscrite sur un forum de fibro pour poser mes questions, j’ai changé de centre anti-douleurs où j’ai trouvé un médecin super, qui m’a bien expliqué ce qu’est la fibro, j’ai vu une psy la-bas qui m’a expliqué que la fibro est une réelle pathologie, que je n‘inventais rien, et que n’était non plus pas psy dans mon cas. J’avais déjà fait un gros travail sur moi d’avancement de compréhension, acceptation etc, la psy en était étonnée que j‘avance si vite. Bref, je me suis dit que ça sert à rien de s’appitoyer sur son sort, que ça ne permet pas d’avancer, qu’il faut aller de l’avant. Il faut faire contre mauvaise fortune, bon cœur, comme je dis. Il y a encore pire que moi. Les forums de fibro m’ont drôlement aidée à mieux comprendre. Maintenant que j’ai bien compris ce que c’est le problème, car faut pas croire, la médecine à bien avancé dans la compréhension de la maladie (bien qu’elle ne sache pas encore tout) J’apprends à vivre avec, tout faire pour aller au mieux, la famille et l’entourage commence à comprendre de mieux en mieux eux aussi , je n’ai pas hésité à leur fournir des documents concernant les dernières avancées sur la fibro. Certes, c’est un parcours assez dur, il faut plus ou moins de temps pour accepter. J’ai accepté, mais je suis pas résignée, car bien que je vois aucune amélioration de mon état, je continue à tout faire pour aller au mieux, Il faut bien apprendre à connaître ses limites, ses capacités. Se faire plaisir, si on arrive plus à faire quelque chose, ben tant pis, on fait autre chose, ou autrement. C’est vrai que j’ai de la chance, j’ai une bonne faculté d’adaptation. Et il faut le dire, et ça j’ai vraiment une sacrée chance, mon homme me comprends à 100%, il me soutient, il me comprends mieux que moi-même. Car je ne le cache pas, je fais encore des bêtises, j’entreprends certaines activités et que je paye après par une bonne crise, et mon homme le savait. Mais je suis une tête de bois ! Lol De plus, vous êtes la seule (je pense que vous êtes une femme, désolée si je me trompe) à savoir ce qui est bon ou mal pour vous. Un médecin (américain je crois) spécialisé dans la fibro dit à ses patients : « le seul médecin à mieux vous connaître c’est vous » . Bref, un sacré long discours, désolée, mais vous verrez que ce n’est pas une fatalité, qu’on peut vivre avec et avoir encore goût à la vie même si vous êtes très touchée. Est-ce que vous voulez qu’on communique personnellement ? Je pourrais vous donner mon mail si vous voulez. En tout cas, ne perdez surtout pas espoir, plein de courage.
viel
Le 21/12/2010 22:06:04
Bonjour, je vous remercie de m'avoir répondu si vite, oui je suis une femme, je vois que l'on a pas mal de point commun. Je veux bien que l'on communique par mail. Merci encore a bientot
ETOILE56
Le 22/12/2010 11:30:06
Bonjour, mince je vois qu'on ne peut pas envoyer de messages privés, tant pis je mets mon mail ici : bobe lanig @ yahoo .fr bien sur, il faut enlever les espaces, j'en ai mis là pour éviter le spam. Passez de très bonnes fêtes. Amicalement
viel
Le 22/12/2010 16:26:54
Bonjour, merci pour l'adresse mail passez de bonnes fêtes vous aussi, on se recontact après les fêtes car je pars chez mes parents et ils n'ont pas internet a bientot

Répondre

Pour répondre à ce sujet merci de vous identifier