1. / Forums et Ch@ts
  2. / Forums
  3. / Endométriose
Me connecter pour participer au forum
Auteur diagnostique endométriose
amandine59
Le 15/05/2016 11:57:25

Bonjour, je m'appelle Amandine j'ai 27 ans, après plusieurs problèmes répétitif ( grosse douleurs, beaucoup de perte, et abscence de règle durant plusieurs mois ) j'ai consulté plusieurs médecin et gynécologue qui me disais sans cesse que j'étais jeune, qu'il fallait être patiente, mon gynécologue de l'époque ma même dit après avoir trouvés des kystes sur mes ovaires que sa n'étais rien, que sa partirais tout seul et que malheureusement je faisais partie des femmes qui aurais des douleurs toutes leur vie sas aucune raison, c'étais comme sa, il fallait que je prenne m'ont mal en patiente et que je continue de vivre. avant c épisodes j'ai eu la chance de tombée enceinte deux fois, j'ai aujourdh'ui un garçon de bientôt 9 ans et une fille de bientôt 6 ans. Fut une époque, j'étais "très" fertille comme me le disait mon gynécologue. puis tout c petits soucis ont commencés.

J'étais persuadée d'avoir quelques chose qui n'allait pas, au plus profonds de moi je savais que quelques cloché mais sans parvenir a savoir quoi!

Je me suis décidée a changer de gynéco, la nouvelle ma fait un examens et en a retirée un prelevement qu'elle a fait analyser. Par raport a ce seul prélevement elle m'a acconcée que j'étais atteinte d'une endométriose chronique, elle ma donnée un traitement et ma dit que si j'avais de la chance, par rapport a ce seul traitement je serais guérrie et pourrais reprendre ma vie.

Sur la foie de ce médecin qui avais tant d'années d'éxpérience je ne me suis pas pausée de questions.

Le traitement été un peu contraignant, il provoqué une forte sensibilitée au soleil ( nous étions partis en vacance quelques jours après et le temps été magnifique avec un beau soleil au rendez-vous ), moi qui est de nature a bronzer, je me suis retrouvée a devoir me couvrir sur la plage car le soleil et insupportable sur ma peau, mais voilà, j'avais un tratiement et elle avait mis un nom sur mes problèmes que d'autres n'avais pas fait.

J'ai continuée ma vie en pensant être guéririe.

Aujourd'hui les douleurs sont revenues, mes règles arrive quand bon leur semble, je ne peux jamais prévoir car elles ne sont pas régulière, j'ai de grosse douleurs avant, quelques jours passe et elles arrives, les douleurs sont aussi très forte pendant les règles. Récemment elles sont devenues très abondante, c'étais la première fois que je perdais autant de sang et je me rend compte depuis quelques années que je ne suis plus aussi "fertile" que me le l'avais dit mon précedent gynécologue.

Ont me dit que j'ai un utérus feignant mais sans préciser autres chose... 

J'ai la chance d'avoir deux enfants mais dans mon fort intérieur j'aurais aimer en avoir un troisèmes...

Je suis un peu perdu, la maladie et-elle toujours la?

Qui puisje aller voir ?

Une personne qui m'écouterais enfin ....

Voilà une partie de mon histoire partagée avec vous..

J'habite la ville de Lille dans le Nord de la france, ci quelques une d'entre vous connaisses un bon spécialiste qui me fera enfin les examens nécessaire concernant l'endométriose je vous écoute =) 

Bonne journée a toutes...

Stevenjehnson
Le 17/01/2017 16:53:08

Bonjour Amandine, je vous adresse ce témoignage sur le traitement de l'endométrioise :   https://www---.com   Bonne continuation.

 

Bonjour, ce type de lien est à communiquer en privé, merci. La modération.

Message modifié le 17/01/2017 17:00:36, par Modérateur Allodocteurs.fr
pépette2411
Le 12/02/2018 15:53:54
Bonjour. J'ai découvert que j'avais une double forme d'endometriose en janvier 2017,grâce à un professeur en pneumologie. Un ponte dans sa spécialité. En janvier de l'année dernière j'ai fait une récidive de pneumotorax droit. J'en avais déjà fait un en 2015 qui avait nécessité la pose d'un drain en service de dechocage. Mon poumon droit était totalement recroquevillé sur lui-même. A l'époque il avait été qualifié de spontané.l'année dernière c'est revenu. Un douleur atroce comme un coup de poignard dans le dos en haut à droite. J'ai de suite reconnu la douleur et les signes.et je savais qu' après un épisode de pneumothorax spontanée la récidive dans les 2ans était de 75%. Donc j'ai été transportée aux urgences où les médecins ont confirmé ce que je savais déjà. Et la transfert vers un autre hôpital pour opération,une symphise pleurale. On m'a fait des radios et le pneumologue qui devait m'opérée m'a posé les questions suivantes: Avez vous vos règles? Aviez-vous vos règles lors du précédent pneumothorax? Quel âge avez vous? La douleur est-elle localisée qu'à droite et avez vous ressenti comme un coup de poignard? Je me suis demandée où il voulait en venir et j'ai répondu OUI à toutes ses questions. Il l'a dit que ça pouvait être due à une endometriose de forme thoracique mais que seule l'opération pourrait le confirmer. J'ai donc été opérée le lendemain matin sous anesthésie générale puis transférée aux soins intensifs où je suis restée 5j.Après l'opération,le lendemain le pneumologue m'a confirmé que j'avais bien une forme d'endometriose thoracique avec des lésions au niveau du diaphragme.  Il m'a dit qu'il avait profité que mon poumon soit complètement dégonflé pour explorer ma cage thoracique et retirer les lésions qu' il avait vu mais m'a dit aussi qu' il pouvait en rester et qu'a chaque cycle je risquais une recidive malgré l'operation. Il m'a alors dit qu' il allait rédiger un compte-rendu détaillé à mon gyneco pour que ce dernier me prescrivent les examens nécessaires. A la sortie de l'hôpital j'ai été consulté mon gyneco. Il m'a envoyé vers 2 IRM. Les résultats ont été sans appel: je suis atteinte d'une double forme d'endometriose, une provienne courante et une thoracique beaucoup plus rare. Même mon gyneco ne savait pas que cela existait. Je ne remercierai jamais assez le professeur qui m'a opéré car c'est grâce à lui que j'ai su. Et c'est aussi grâce à lui que j'ai compris pourquoi je n'arrivais pas à tomber enceinte. Au vu des IRM mon gyneco à été très clair il m'a dit que ce serait très difficile pour tomber enceinte. Avec mon mari nous avons pris une deuxième claque. Comme beaucoup de femmes atteintes d'endometriose pelvienne j'avais des douleurs au moment de mes règles, parfois fortes à  me porter au coeur. Mais comme elles passaient avec du paracétamol, je n'ai jamais cherché plus loin.en revanche la douleur du pneumothorax elle était bien la et à me faire hurler. En repartant de chez le gyneco j'étais effondrée car les pistes évoquées étaient compliquees;soit une ménopause artificielle, soit booster l'ovulation pour qu' une grossesse démarre. Le problème c'est qu' une  stimulation boostait la maladie et augmentait le risque de récidive de pneumothorax. On etait dans une impasse. Et puis un miracle s'est produit.quelques semaines après les IRM j'ai découvert que j'étais enceinte.Oui je suis tombée enceinte naturellement. J'ai été extrêmement surveillée pendant ma grossesse surtout au début. Mais la maladie s'est mise en sommeil. Et notre bébé est né en octobre. Il se porte à merveille. Je sais que la maladie est encore la. La gynécologue qui l'a suivi durant toute ma grossesse m'a prescrit une pilule différente de celle que je prenais avant. Il n'y a pas d'interruption entre chaque plaquette,il s'agit d'Optimisette Gé ,(pilule progestative donc sans oestrogène et dont la substance principale est le désogestrel). Pour l'instant je la supporte bien même si j'ai un peu plus de sécheresse vaginale et quelques sensations de picotement lors des rapports. Je voulais vous faire par de mon témoignage car même lorsque le ciel vous tombe sur la tête un miracle peut se produire.et il faut en parler de cette maladie pour que des diagnostics puissent être envisagés ET mis en place bien plus tôt. C'est important. Je sais que la maladie sommeille en moi.pour le moment je m'occupe de mon bébé mais je n'exclus pas dans un futur proche d'envisager une seconde grossesse et quand cela se précisera j'irai voir un gyneco qui connaît bien cette maladie. Bonne journée

Répondre

Pour répondre à ce sujet merci de vous identifier