1. / Forums et Ch@ts
  2. / Forums
  3. / Douleurs articulaires
  4. / Arthrite
Me connecter pour participer au forum
Auteur Spondylarthrite... qui n'en n'est pas une / Assurance emprunt bancaire
Alexandre669
Le 02/08/2019 09:15:41

Bonjour,

 

J'ai 33 ans, on m'a diagnostiqué il y a environ 3 ans une SPA HLAB27 négatif sur la base d'un diagnostic fait sur mes antécédants parentaux (on suspecte une SPA HLAB27 négative chez mon père également). On m'a proposé des traitements spécifiques que je n'avais pas prit car il y avait un projet de bébé en route (gros questionnement quand on apprend qu'on a une SPA et qu'on peux le repasser à nos enfants...). J'étais, déjà à l'époque, surpris de la rapidité de diagnostic et de prescription du traitement (salazopyrine).

 

Cependant, sur conseil de mon généraliste, qui était sceptique quant au diagnostique fait par un rhumato, il me renvoit vers un autre rhumato avec lequel je suis en consultations depuis environ 3 mois.

 

Ce dernier, qui est un praticien reconnu dans ma région, remet totalement en cause le diagnostic fait par son collègue et penche plus pour un déséquilibre lombaire et cervical qui expliquerait mes douleurs. Il me remet ça en place à chacune de ses séances et les douleurs s'amenuisent progressivement. Il considère qu'en 5-6 séances, on en viendrait à bout.

Aujourd'hui, nous allons acheter une maison, je m'étais fais à l'idée que l'assurance emprunteur serait importante mais le nouveau diagnostic me pose question. Dans l'hypothèse où mon nouveau rhumato invalide la SPA, pourquoi devrais je supporter des frais pour une maladie que je n'ai peut être pas.

 

Au jours d'aujourd'hui, j'ai un fond de dossier (IRM, radios diverses, comptes rendus qui évoquent noir sur blanc la SPA).

 

Ma question est donc simple :

- Dois-je invoquer le "droit à l'oubli" d'un diagnostic -je reste prudent- possiblement éronné.

- Est ce que, dans un premier temps, je dois déclarer une SPA, et changer d'assurance emprunteur à posteriori en ne déclarant plus rien (je doute que les assureurs jouent le jeu cela dit).

- Ou alors, je ne déclare rien au jours d'aujourd'hui, et si le diagnostic de SPA est confirmé dans l'avenir, je régularise la situation auprès de l'assurance.

 

Beaucoup de questions pour lesquelles je ne sais pas vers qui me tourner.

 

Merci par avance.

 

Alexandre

 

Alexia Rouland, interne université de Bourgogne
Modérateur
Le 02/08/2019 19:50:59

Bonjour,

Je pense que cette question est surtout à poser à votre rhumatologue.

Après tout dépend aussi des assurances de prêt. Certaines demandent simplement si vous êtes en ALD actuellement ou si vous suivez un traitement particulier, rien de plus précis. Si ce n'est pas le cas, suspicion de SPA ou pas, si la question ne vous est pas posée, vous n'avez forcément pas à y répondre.

Essayez de passer par un courtier, il pourra vous dire quelle assurance sera la plus adaptée pour vous.

Alexia

Répondre

Pour répondre à ce sujet merci de vous identifier