1. / Forums et Ch@ts
  2. / Forums
  3. / Contraception
  4. / Stérilisation définitive
Me connecter pour participer au forum
Auteur Procédé ESSURE - témoignage
JustakoT
Le 16/08/2013 07:39:45

Bonjour,
Ce message juste pour parler de mon vécu sur le procédé ESSURE®, récent moyen de contraception définitive.
J'ai 40 ans, mariée, 2 enfants de 11 et 8 ans, et je prends la pilule depuis mes 18 ans.
Etant convaincue que je ne voulais plus d'enfant, et en ayant marre d'ingérer des hormones tous les mois, j'ai demandé à ma gynéco s'il existait des moyens de contraception définitifs, elle m'a tout de suite orienter vers un chirurgien qui pratique la méthode ESSURE®.
RDV pris, celui ci m'explique le principe : la pose de mini implants en forme de ressorts dans les trompes, qui vont se boucher progressivement (3 mois).
Procédé sous anesthésie locale, il passe par les voies naturelles, donc quasiment indolore.
Il faut vérifier par échographie que rien ne peut empêcher l'intervention ( kyste aux ovaires, fibrômes...)
Pendant les 3 mois il faut conserver une contraception alternative et ce n'est qu'après vérification - toujours par échographie - que le chirurgien confirme que la pose est correcte et efficace et qu'on peut arrêter toute contraception.
Ensuite c'est très réglementé, il faut respecter un délai de réflexion de 4 mois après le premier RDV avant l'intervention.
Ca c'est la théorie, voici mon vécu :
En juin je passe l'échographie, tout va bien, malgré la présence d'un fibrôme mais qui est en retrait donc ne gênera pas le chirurgien (je précise qu'à aucun moment il ne m'a reparlé de ce fibrôme et de la conduite à tenir par rapport à celui ci...)
Donc RDV est pris pour le 11 juillet pour l'intervention.
Il me rééexplique la procédure, que pour éviter que les trompes se contractent je devrais prendre un antiinflammatoire le matin de l'intervention, que même si anesthésie locale, je dois prendre RDV avec un anesthésiste, que c'est en ambulatoire, entrée en fin de matinée et sortie en fin d'après-midi, que je pourrai reprendre le boulot le lendemain, et la facture : 500 euros dont 100 et quelques euros pris en charge par la sécu... Ca il ne m'en avait pas parlé au premier RDV.
Et qu'après l'intervention je ressentirai des douleurs de type pré-menstruelles, en restant vague sur la durée de celles ci, avec quelques pertes de sang aussi, sans préciser vraiment la durée.
Je vois l'anesthésiste une semaine avant, qui me demande si j'appréhende... Je lui dis que, oui, un peu, cela reste une intervention chirurgicale... Elle me dit qu'on me donnera donc quelque chose pour me détendre avant l'intervention.
OK !
Le 10 juillet, appel de la clinique pour confirmer l'heure d'admission... Hic, je suis convoquée à 8h au lieu de 11h30, bon cela dit rien de bien méchant...
Le matin de l'intervention, à jeun, l'infirmière me donne le décontractant, qui fait bien effet puisque je m'endors carrément en attendant l'heure de descendre au bloc.
Je retrouve une anesthésiste devant le bloc qui me rassure et me dit que la partie la plus douloureuse est le passage des instruments au niveau du col de l'utérus et que si j'ai mal elle poussera un peu l'anesthésie...
Bizarre, le chirurgien ne m'a jamais parlé de cette douleur au niveau du col, et d'anesthésie locale, je passe à une anesthésie totale même si pas complètement endormie...
Evidemment j'appréhende de plus en plus, et le passage du col est vraiment douloureux... Du coup je pense que l'anesthésiste a dû vraiment forcé sur la quantité, je ne me rappelle plus de grand chose ensuite.
Passage en salle de réveil rapide puis remontée dans ma chambre... Douleurs pré-menstruelles... oui, c'est vrai, j'ai l'impression d'avoir de nouveau 15 ans où je ne pouvais pas aller à l'école tellement j'avais mal au ventre !
Le chirurgien passe me voir me dit que tout s'est bien passé, qu'il a dû tout de même attendre et forcer un peu à gauche car la trompe était contractée. J'ai droit à un Dafalgan 1000 et je peux sortir dès que mon mari vient me chercher... Je me sens vraiment dans le gaz, et retourne direct me coucher, je dors de 16h au lendemain matin...
J'ai toujours mal, je perds du sang, le chirurgien m'a prévenue qu'il fallait que je vérifie ma température car si poussée fébrile, ça peut être signe d'une perforation des trompes - tiens ça non plus il ne m'en avait jamais parlé...
Bref direction le boulot... où je comate toute la journée, toujours avec des douleurs importantes dans le ventre.
Heureusement que c'est un vendredi... mais je pense que le chirurgien aurait dû m'arrêter une journée... j'aurai pris le temps de me remettre correctement au moins de l'anesthésie...
Je passe le week-end à surveiller ma température mais mis à part ces satanées douleurs et pertes de sang, tout va bien ! J'ai dû attendre l'arrivée de mes règles pour que tout ça se calme un peu.
Aujourd'hui ça fait un peu plus d'un mois, et j'ai de nouveau des pertes de sang et des douleurs importantes au niveau des trompes... en dehors de mes règles évidemment.
Je ne sais que penser... j'avoue que je regrette un peu, mais j'attends le mois d'octobre pour être fixée.
Quand je dis que je regrette, c'est surtout entre le discours du chirurgien très rassurant, et minimaliste sur les à-côtés par rapport au ressenti que j'en ai.
Non ce n'est pas indolore, non ce n'est pas une petite intervention de rien du tout...
Je reviendrais ici raconter la suite au moins d'octobre, mais si le procédé vous tente, n'hésitez pas à vous faire valider tous les effets secondaires post-opératoires etc... car il n'y a pas encore suffisamment de recul sur cette méthode pour être objectif.
(avant l'intervention, je n'avais trouvé que des messages super positifs sur le sujet...)

nanie21
Le 16/08/2013 11:17:08
bonjour et ben ça craint ton opération bonjour la douleur!il y a 23ans j'ai fais une fausse couche tardive,mon doc et le gynéco ont compris ma souffrance et surtout que j'étais tomber en ceinte avec contraception du coup ils m'ont dit que je ne devais plus avoir d'enfant et j'ai signer des tas de papiers pour être clipper avec des clippes( en fer)je n'ai jamais ressentie aucune douleur aucun problème je n'ai jamais eue de saignements!donc plus de pilule et plus de préservatifs pour mon mari liberté totale et depuis 8ans un DIU hormonale et la c'est vraiment géniale désolé de te dire ça mais dans ton histoire je n'ai pas compris pourquoi cette méthode au lieu de la mienne?????maintenant c'est fait je te souhaite du courage de la patience face a tes douleurs,qui finiront par passer courage tient bon.
SAINTLEU974
Le 17/08/2013 15:00:50
bonjour, moi aussi j'avais l'intention de me les faire poser mais aprés ce témoignage j'hésite un peu voire beaucoup meme, je ne savais pas qu'on souffrait autant, pourquoi les médecins ne nous disent pas la vérité au sujet de la pose en elle meme qui est douloureuse au passage du col, qu'il y avait une anesthésie et qu'en plus des douleurs des pertes de sang aprés, sans compter le risque de perforation des trompes, moi j'ai un utérus rétroversé, est ce que ça veut dire que je vais souffrir encore plus??
catala
Le 20/09/2013 10:53:17
Pour ma part, on m'a posé les implants essure en mai 2013. Pas d'anesthésie du tout, ni de rendez-vous chez l'anesthésiste. J'ai eu mal pendant l'intervention, mais c'était supportable. Ce qui a tout compliqué, c'est que mon utérus est rétroversé et j'ai la trompe droite bouchée depuis une GEU (le doc n'a donc pas pu poser l'implant à droite). Ensuite, douleurs de règles et saignements par intermittence pendant 1 à 2 mois. Au bout des 3 mois, on m'a fait une hystérosalpyngographie (une écho avec injection de liquide pour vérifier que la trompe droite est vraiment bouchée). Puis le doc m'a expliqué que tout est bouché, mais qu'il y a toujours un risque. Depuis, tout va bien
SAINTLEU974
Le 02/10/2013 13:31:22
Bonjour Catala, quel risque il y a vu que les trompes sont bouchées ? Et sur une echelle de 1 à 5 tu as eu mal à quel point lors de la pose ?
alimimine
Le 05/11/2013 15:38:06

Bonjour,
J'ai 43 ans et ai eu moi aussi recours à la méthode de stérilisation par Essure. Je souhaitais simplement une ligature de la trompe qui me restait (la 1ere ayant été retirée pour cause de GEU avec xxxx...). Le gygy me fait l'article : Essure moins invasif, moins risqué, fiable, pas d’arrêt de travail, reprise des activités normales le lendemain...bla bla bla...
L'intervention a eu lieu il y a tout juste 1 mois, sous AG en ambulatoire (très économique pour la sécu...). A mon réveil le chirurgien m'annonce que tout c'est bien passé hors mis le fait qu'il a du poser 2 Essures dans la trompe gauche et oui la première est "montée" trop loin ! Donc une seconde a été implantée au bon endroit cette fois-ci... Je sors le jour même, et ne ferme pas l'oeil de la nuit à cause des douleurs, le gynéco me fait dire que c'est normal et les douleurs s'amenuisent avec anti-spasmodique et paracétamol.
Sauf que 3 jours après douleurs atroces dans la nuit avec pertes noires au réveil : écho + radio : RAS...
Aujourd'hui 1 mois après l'intervention radio de contrôle, résultat des courses : l 'essure de trop a perforé la trompe et se balade dans le péritoine, autrement dit à travers mes intestins, puisque cette petite chose a perforé une trompe qu'en est-il du reste ? Je ne sais pas encore quelles vont-être les suites, mais je ne conseille à personne cette méthode sur laquelle visiblement nous n'avons pas encore assez de recul ni de pratique ! je regrette de m'être laissée influencée par ce médecin. Je connaissais la célioscopie (lors de l'ablation d'une trompe) et ses désagréments les jours suivants, mais ce n'est rien par rapport à la méthode Essure.

SAINTLEU974
Le 07/11/2013 15:32:38
Bonjour ça ne donne pas envie de le faire, pourquoi ils n'inventent pas une piqure en plusieurs injections par exemple pour steriliser définitivement, ça aurait été moins risqué, pas d'AG, pas de risque de se faire perforer les intestins etc... Pour ma part je crois que j'attendrai encore un peu, j'ai trés peur, mais le besoin ou le désir de la stérilisation est toujours là.
murielX
Le 23/11/2013 20:54:14
Voir mon témoignage sur les implants Essure et toutes les conséquences... je ne les recommande à personne, moi qui cherche à me les faire enlever !
cerise24
Le 12/12/2013 09:11:07
Bonjour, c'est la méthode essure qui est privilégiée actuellement pour éviter une coelioscopie... personnellement j'étais confiante et je n'avais pas voulu faire de recherches sur le net afin de ne pas être influencée. Malheureusement je souffre depuis 3 semaines et je suis pourtant sous anti inflammatoires... donc la seule solution sera sans doute une salpingectomie car les implants ne se retirent pas. En voulant les enlever cela provoquerait une déchirure. Il est clair que nous ne sommes pas suffisamment informées des risques liés à cette intervention. Il me tarde qu'une décison chirurgicale soit prise me concernant car le quotidien avec cette douleur permanente est très difficile à vivre et je ne parle pas d l'insomnie liée à la douleur. Courage à toutes.
nono0769
Le 25/12/2013 20:40:06
Bonsoir j'ai opté pour la méthode essure après des années de pilule , de stérilet qu'il a fallut retirer pour forte douleur !! j'ai 34 ans 3 enfants de 12,9,7 ans marre des ostrogènes fumeuse de surcroit !! Mon gynéco maa proposer cette méthode j'ai accepté après 4 mois de réflexion comme il est obligatoire. Je me suis faites opérée sous anesthésie générale le 13 décembre 2013 mon gynéco ma dit que l'on se remet mieux d'une anesthésie générale, que par rachis où péridurale et bien moins douloureux que sans anesthésie comme certains confrères peuvent le faire !! l'opération c'est bien passé super dodo et super réveil depuis aucune douleure je n'ai même pas pris d'antalgique par contre 3 jours après perte de sang constente et encore ce jour !! radio dans 3 mois pour vérifier !! je vous tiendrai au courant de la suite en tout cas à ce jour je ne regrette pas au contraire ! je voulais rassurer les femmes qui souhaintent cette méthode car pour moi cette journée fut comme un autre même pête à retourner au travail après l'anesthésie !! Courage à toutes Ps : je suis une des premières Méthode essure sur Aubenas 07 et oui la technologie est tardive dans les petites villes :top:

Répondre

Pour répondre à ce sujet merci de vous identifier