1. / Blogs
  2. / Présidentielle 2017 : la santé dans le débat

Présidentielle 2017 : la santé dans le débat

Présidentielle 2017 : la santé dans le débat

Santé : que propose le candidat Alain Juppé

Rédigé le 17/11/2016 / 0

 

La place de la santé dans le programme d’Alain Juppé 

Il veut « faire de la santé l’un des piliers du rayonnement de notre pays » Comment me direz vous ? « Cela passe par un préalable indispensable : le rétablissement de la confiance avec nos professionnels de santé ». Ce préambule est très intéressant car il y a deux façons de l’interpréter.  Soit-il parle de la confiance entamée entre le monde médical et particulièrement les médecins libéraux et le gouvernement actuel. Soit-il parle de la confiance qu’il doit lui même regagner avec le monde médical. Car les ordonnances Juppé de 95 avaient mis en colère les médecins et menées aux grandes grèves. Juppé sait qu’il doit reconquérir cet électorat et son opération séduction a commencé par un mea culpa.

Regagner la confiance du monde médical 

Il place les médecins libéraux au cœur de son programme. Et pour les séduire il veut abroger le tiers payant, revaloriser les consultations en fonction de leur complexité. Problème, c’est déjà l’esprit de la dernière convention médicale qui a été signée en juin dernier entre l’assurance maladie et les médecins avec les consultation dites complexes à 46 euros ou très complexe à 60 euros. Il ne dit pas ce qu’il veut faire de plus ! Il veut aussi diminuer la bureaucratie ou encore rémunérer les missions de prévention. Enfin, il aimerait développer les maisons médicales sauf que les syndicats de médecins libéraux ne veulent pas en entendre parler. Je vous fais grée des mesures qui existent déjà et qui sont dans son programme.

Les déserts médicaux 

Pour lui, il faut redynamiser les territoires pour attirer les médecins. Ca sonne comme un vœu pieux… Il propose de créer une plateforme pour alerter les pouvoirs publics en cas de problèmes d’accès aux soins par exemple dans les zones rurales.  Ces zones sont connues, pas sur qu’on aie besoin d’une plateforme… Enfin, pas de coercition, il veut inciter les jeunes médecins avec des aides financières ….ca existe déjà.

Les jeunes médecins

Il souhaite réformer les études avec une sélection sur dossier des étudiants admis en première année. Et puis, il voudrait modifier le concours d’internat, c’est le moment où les futurs médecins choisissent leurs spécialités. Aujourd’hui, ce concours est national, en fonction de résultats on choisit l’endroit et la spécialiste. Lui voudrait régionaliser ce concours. Alors, je doute qu’il ait consulté l’intersyndicat des internes. Selon un de ses représentants, ces deux mesures sont archaïques, il risque de se mettre la profession à dos.

Propositions pour l’hôpital le plus gros poste de dépenses de l’assurance maladie 

Il veut installer un dialogue social pour en finir avec les 35h et non pas laisser l’application de cette mesure aux dirigeants de l’hôpital comme ses adversaires à la primaire. Il  insiste sur l’épuisement des équipes hospitalières et propose de  remettre à plat l’organisation du travail. Comment ? Il ne le dit pas. Et concernant la T2A,  le financement à l’activité de l’hôpital est, pour sa part, un bon principe. « S’il ne faut pas le remettre en cause, il faut l’ajuster et l’améliorer pour n’en garder que les bénéfices ». Quels ont les bénéfices selon lui ? On n en sait rien.

Le financement des mesures

Alors sa méthode c’est la responsabilisation. Et ça passe d’abord par la lutte contre la fraude en renforçant les contrôles par exemple avec plus d’actualisation de carte vitale. Il veut réformer l’aide médicale d’Etat et la réduire à la prise en charge des situations d’urgence et des maladies infectieuses. Il appelle à une tolérance zéro pour les actes inutiles ou redondants. Mais pas de sanctions annoncées. On ignore aussi qui est visé par cette mesure.  Plus intéressant, il souhaite une meilleure négociation des prix élevés des médicaments innovants avec les laboratoires pharmaceutiques.

Et le patient ?

En tant que fils spirituel de Chirac il souhaite lancé un 3ème plan cancer. Il mise tout sur la prévention négligée selon lui ces dernières années. De 2% des dépenses de santé il faudrait la passer a 10% en 5 ans. C’est ambitieux. Il veut lancer trois grands chantiers : la lutte contre les addictions, un autre consacré aux liens entre santé et environnement et un dernier consacré à la santé maternelle et la santé des plus jeunes. Au programme : la lutte contre l’obésité et surtout le renforcement de la médecine scolaire qui ne mobilise qu’à peine plus de 0,7 % du budget de l’Education nationale. S’il est élu elle dépendra du ministère de la santé.

Les agences au services des patients

Il veut aussi reformer les grandes agences.  Il faut que les nombreux sites des organismes existants, comme celui de la Haute autorité de santé (HAS), qui doit jouer un rôle central, celui de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et celui de la Direction Générale de la Santé, soient beaucoup plus aisément compréhensibles par tous. À cette fin, une plateforme téléphonique et internet, associée à des applications sur smartphone, portant sur tous les problèmes de santé des Françaises et des Français sera expérimentée, avant sa généralisation, en direction du grand public, en se fondant sur les expériences de plateformes comme Sida Info Service ou Tabac Info Service.

Bilan

Il dresse un long constat de notre système de santé et il nous propose des grandes orientations pour le reformer mais il ne livre pas la méthode ni aucun détails. Son équipe m’a répondu qu’il ne se présentait pas pour être secrétaire d’état à la santé. C’est vrai mais lorsqu’on veut reformer le financement de l’hôpital on est en droit en tant que citoyen de savoir comment. Plus généralement, on sent que Juppé est très prudent dans ses propositions surement parce qu’il sait que ses relations avec le monde médical sont encore fragiles et que tout le monde a encore en mémoire ses reformes de 95 de la sécurité sociale et de l’assurance maladie.

 

Sponsorisé par Ligatus