1. / Blogs
  2. / La chronique du handicap

La chronique du handicap

La chronique du handicap

Jeux paralympiques d'hiver : on est prêt !

Rédigé le 21/02/2018 / 0

Les Jeux olympiques de Pyeongchang (Corée du Sud) vont battre leur plein, pendant encore quelques jours (jusqu'au 25 février). Mais après quinze jours de pause, la compétition va reprendre de plus belle avec l'entrée des "para" dans la station de Pyeongchang, située à moins de 200 km de Séoul.

  • Quand auront lieu les Jeux paralympiques ?

Les Jeux paralympiques auront lieu du 9 au 18 mars 2018. Ce n'est que la douzième édition alors que le Jeux olympiques d'hiver en sont à leur 23ème. Mais les paralympiques tentent de rattraper leur retard, notamment en terme de médiatisation. Car il faut bien l'avouer, les Jeux paralympiques ont longtemps été le parent pauvre : des tribunes vides, des médias absents, des sportifs qui peinaient à imposer leurs performances… Puis il y a eu une véritable révolution : Londres en 2012. Les stades étaient remplis, les médias anglo-saxons étaient au rendez-vous et ça a vraiment impulsé une dynamique très positive sur la planète paralympiques.

  • Quelle couverture médiatique a été mise en place pour Jeux Paralympiques de Pyeongchang ?

France Télévisions propose une couverture de grande ampleur. À Sotchi (Russie) en 2014, elle proposait déjà 60 heures de direct. Puis 100 à Rio avec de très belles audiences. On a enfin compris que les athlètes paralympiques étaient des champions à part entière et que le spectacle pouvait être grandiose. On a vraiment vu des prouesses exceptionnelles avec, en plus, des histoires humaines très fortes.

13,6 millions de Français avaient suivi au moins un quart d'heure d'épreuves sur les onze jours de compétition. Alors, certes, ce n'est qu'un tiers de l'audience des Jeux olympiques mais qui peut aussi s'expliquer par l'heure de programmation en partie tardive. En août, les JO de Rio avaient mobilisé 40 millions de téléspectateurs, pour 700 heures d'antenne.

Pour les Jeux de Pyeongchang,  France télévisions promet à nouveau 100 heures de programmes sur quatre chaînes : France 2, 3 et 4 et France Ô et sur les chaînes 1ères en Outre-Mer. Les cérémonies d'ouverture et de clôture seront retransmises en direct. Il faudra toutefois se coucher tard pour suivre l'intégralité des directs. Neuf nuits blanches attendent les téléspectateurs, à partir de 2 heures et jusqu'à 8 heures du matin.

Les couche-tôt pourront suivre le "Journal des paralympiques" tous les soirs à partir de 20 heures sur France 3, avec les temps forts de la journée, des reportages et des portraits d'athlètes. Et tous les jours à 8 heures, France 3 proposera une compilation du meilleur des compétitions qui se sont déroulées dans la nuit, dans les conditions du direct.

  • Qui commentera les Jeux paralympiques ?

Des figures incontournables comme Patrick Montel et Laurent Luyat. Les plateaux seront co-animés par Sami El Gueddari, un ancien nageur paralympique qui était déjà aux manettes à Rio et qui avait eu le talent de présenter les sports para sous un jour passionnant, expliquant notamment la vie des athlètes avec passion. Il avait aussi permis aux non-initiés de se familiariser avec les complexités de la pratique et d'y voir un peu plus clair dans les méandres des catégories. Il est rejoint cette année par Vincent Gauthier-Manuel, médaillé d'or en slalom géant à Sotchi. Il était porte-drapeau de l'équipe de France paralympique.

  • Peut-on retrouver ces programmes sur le web ?

Oui, sur le site et sur l'application Francetvsport.

  • Combien d'athlètes ont obtenu leur ticket ?

650 athlètes, venus de 45 pays. Ils seront engagés dans seulement six sports (ski alpin, de fond, biathlon, hockey sur luge, snowboard et curling fauteuil), contre quinze pour les JO. Il n'y a pas de patinage artistique par exemple, ni de saut à ski ou de bobsleigh. Et, parmi eux, douze Tricolores ont été sélectionnés, et trois guides pour accompagner les sportifs non-voyants.

  • Qui sera le porte-drapeau des "para" ?

Il s'agit de Marie Bochet. Une sacrée championne puisqu'il y a quatre ans, elle a gagné quatre médailles d'or en descente sur les cinq titres français. La France avait glané douze médailles au total et s'était hissée au cinquième rang des nations.

Enfin, pour la première fois dans des Jeux paralympiques d'hiver, la Corée du Sud et la Corée du Nord, devraient défiler sous le même drapeau. Dans le contexte d'une tension intense, ça mérite d'être signalé.