1. / Blogs
  2. / La chronique du handicap

La chronique du handicap

La chronique du handicap

Le handicap de la France, c'est l'accessibilité !

Rédigé le 23/09/2015 / 0

Questions posées à Mme Ségolène Neuville, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion.

Malheureusement les réponses furent très longues et certaines resteront sans réponse malgré mon insistance. 
 

Question 1

  • Le constat est partagé par tous et en particulier par les personnes en situation de handicap : ce sursis officiel, accordé après une décennie perdue, est un échec collectif. Que peut-on espérer des Agendas d’Accessibilité Programmée (Ad’AP) qui seront rendus le 27 septembre prochain ?
     

Question 2

  • Vous avez certainement entendu parler de la campagne menée par des médecins généralistes qui publie une photo où il est écrit : "L’Etat indique à votre médecin qu’à partir du 27 septembre 2015, ce cabinet ne répond plus aux normes d’accessibilité. Votre médecin a deux solutions : continuer à vous recevoir au risque d’être condamnable ou fermer définitivement le cabinet médical". Que pensez-vous de ce type d’action a fortiori de la part d’une profession qui est censée accompagner les plus vulnérables ?
     

 

Question 3

  • A l’heure où la campagne "Plus belle la vie ensemble" appelle à plus de tolérance, c’est quand même un drôle de chantage. Je vais vous donner un autre exemple : cette photo prise dans un supermarché en Auvergne. Il est écrit : "Suite à la nouvelle réglementation pour l’accès handicapé à partir du mois de septembre, la cabine d’essayage n’étant plus aux normes sera supprimée". C’est le genre d’affichage contreproductif qui peut créer un malaise dans le grand public qui se dit "Voilà, à cause des handicapés, on rogne nos services".


 

Question 4

  • A 5 jours du 27 septembre, où tous les établissements sont censés avoir remis leur calendrier de travaux, où en est-on en termes de nombres de dossiers ? Et que se passera-t-il pour ceux qui n’auront pas déposé leur dossier ? L’amende prévue de 1500 euros sera immédiate et systématique ?
     

Les questions qui n'ont pas pu être posées :

Question 5

  • Votre gouvernement n’a pas été épargné par la contestation ; à sa décharge il ne pouvait pas tout résoudre en deux ans vu le retard qu’avait pris la France en matière d’accessibilité. Lorsqu’on sait que les premières lois datent de 1975, comment expliquer la réticence de notre pays sur cette question ? (Sachant que nous faisons partie des lanternes rouges européennes).
     

Question 6

  • Un des gros scandales du handicap, c’est l’expatriation des enfants handicapés vers la Belgique, que comptez-vous faire pour aider les familles ?
     

Question 7

  • Pour les enfants scolarisés ?
     

Question 8

  • A-t-on avancé dans l’idée de l’accompagnement sexuel des personnes en état de handicap comme cela se passe dans d’autres pays et comme l’avait fait entendre notre président de la République en 2012 ? 
     

Si Mme la secrétaire d'État souhaite répondre aux questions sur ce blog, ce sera avec plaisir.