1. / Blogs
  2. / Jamais sans chapeau

Jamais sans chapeau

Jamais sans chapeau

À ceux qui comprennent Saïd quand ils lisent sida !

Rédigé le 17/02/2010 / 7

Imaginez un homme qui est le créateur et l’animateur principal depuis quinze ans de Survivre au sida, la seule émission radiophonique qui donne la parole aux séropositifs, destinée aux personnes atteintes par le virus du sida et à celles et ceux qui les aiment.

Reda n’a pas l’impression d’avoir choisi son combat, mais plutôt d’avoir été aspiré par cette espèce de violence qui caractérise l’épidémie du sida avec l’injustice qui l’accompagne. Pour lui, c’est une maladie dont la transmission est fréquemment liée à des inégalités dans les relations sociales. « Les migrants, particulièrement ceux d’origine magrébine ou africaine, ont payé et payent encore un lourd tribut au sida dans une sorte d’indifférence générale.»

Courageux, il n’hésite pas à s’opposer à certaines « grandes » associations de lutte contre le sida que lui et ses amis jugent illégitimes.

Biochimiste de formation, infographiste de métier, humaniste de cœur Reda n’est pas un personnage mièvre et convenu. Ses engagements et ses valeurs sont la solidarité, le respect, la liberté, la laïcité…  et la convivialité.

En 2003, avec quelques familles, il fonde le Comité des familles à la cité des 4 000 à La Courneuve à l’occasion d’un grand Diwane (sorte d’assemblée démocratique des familles).

Formée essentiellement de migrants à l’origine, l’association va progressivement attirer des personnes d’horizons différents, s’étendre en d’autres lieux du territoire, et diversifier ses activités.

Ainsi en 2010 le comité propose notamment à ses adhérents et sympathisants :

– des colloques scientifiques et des rencontres avec les parents et futurs parents concernés par le VIH ;

– des soirées rencontres séromantiques pour les personnes séropositives et ceux qui les aiment ;

– des soirées discussion pour les couples sérodifférents ;

– des ateliers d’art thérapie avec les enfants ;

– des repas partagés avec les personnes hospitalisées ;

– des méga couscous avec les familles ;

– des projections cinématographiques suivies de débats.

 Il serait fastidieux de citer toutes les activités du Comité des familles tant elles sont nombreuses et variées, mais je ne peux terminer cette énumération sans cité le Projet Madeleine qui consiste à organiser des débats dans les collèges, lycées, universités, entreprises, administrations, ou tout autre lieu d’accueil… avec des personnes concernées ou atteintes par le virus du sida.

Partager l’information et l’émotion pour le plus grand bénéfice de tous, ouvrir les consciences, susciter la tolérance et le respect, telle est la mission que poursuivent Sofi, Sarha, Eva, Youcef, Éric et beaucoup d’autres.

Récemment, Reda a rencontré la première dame de France, Carla Bruni. On murmure même que cette dernière a fortement été impressionnée par cette association qui fait tant avec si peu de moyens…

 

Si vous avez envie de les rejoindre ou de les aider ou bien d’en savoir plus cliquez ici

 

NB Vous pouvez écouter en direct l’émission Survivre au sida sur Fréquence Paris plurielle 106,3 FM tous les mardi à 17 heures.

Et sur le net en direct, en différé ou en podcast dans le monde entier  en cliquant Survivre au sida