1. / Blogs
  2. / Idées reçues sur le sport

Idées reçues sur le sport

Idées reçues sur le sport

Mythe ; avoir une lombalgie empêche la pratique d'un sport ! FAUX ! (Le gainage, le sous-estimé de la forme)

Rédigé le 26/12/2013 / 0

Les mots en ROUGE renvoient vers d’autres liens afin d’aider à la compréhension du texte.

Définitions :
Le mal du dos se situe très souvent en bas (ne dépassant pas le pli fessier), c’est à dire au niveau des lombaires, c’est pour cela que l’on nomme cette douleur lombalgie.
S’il n’y a pas de causes inflammatoire, traumatique, tumorale ou infectieuse, vous avez une lombalgie commune.
Terminologie plus précise :
Lombalgie aiguë : inférieure à 4 semaines
Lombalgie subaiguë : évolution entre 4 et 12 semaines.
Lombalgie chronique : supérieure à 3 mois.
La lombalgie en quelques chiffres :
- 6 millions de consultations en France chaque année
- 3e cause d’invalidité en France
- 35% des individus concernés

 A savoir que 90% des lombalgies sont le résultat d’une faiblesse des muscles de cette région. Il est donc moins fréquent d’avoir une entorse discale (improprement appelée l’hernie discale) qu’une sciatique ou autre pathologie du dos.
Dernièrement, nous savons qu’une bactérie peut être responsable du problème. Voir le dossier :
http://www.allodocteurs.fr/j-ai-mal/au-dos/lombalgie/une-bacterie-responsable-de-certaines-lombalgies_10315.html

Lors de douleurs importantes, la première chose à faire est de consulter un médecin.
Le kinésithérapeute fera un ensemble de procédés afin de trouver ce qu’il vous faut.
(Massages, exercices d’entretiens articulaires, d’étirements, de renforcements musculaire, proprioceptifs, d’éducation posturale ou généraux.
Par la suite, continuez par l’inscription à une activité physique non traumatisante pour le dos. Contrairement à une idée très répandue, la natation ne démontre pas forcément un intérêt supérieur à la pratique de la musculation.
Le but de l’exercice est de lutter contre la gravité principalement en position verticale. La natation, c’est l’inverse. De plus, beaucoup iront nager la brasse avec la tête hors de l’eau (vous accentuez des courbures du dos ; hyperlordose lombaire et cervicale).

La pratique de la musculation aura de nombreux avantages :
L’encadrement en premier lieu qui permettra de commencer par des exercices avec peu de mobilisation du dos mais permettant un renforcement de la posture.
L’encadrement aura également pour objectif de vaincre l’appréhension de l’exercice par une mise en confiance.
Une progression des exercices statiques vers les fonctionnels.
Revoir le dossier sur les problèmes de dos :
http://www.allodocteurs.fr/bien-etre-psycho/sport-et-sante/mal-de-dos-faites-du-sport_8975.html

En rapide, nous pourrions dire que l’objectif d’une activité physique dans le cadre d’une lombalgie est d’améliorer le gainage*.

A notre connaissance, il n'existe pas de classement des activités physiques « bonnes » pour le dos mais nous pouvons vous conseiller le renforcement musculaire encadré par un professionnel.


*Le gainage : D’un point de vue général, c’est la fonction qui décrit la capacité à maintenir une certaine "rigidité" articulaire tout en permettant un mouvement sécurisé. Appliquée à la zone lombo-abdominale, cela devient la "capacité à contrôler la position et le mouvement du tronc par rapport au bassin pour permettre la production, le contrôle et le transfert optimaux de force et de mouvement des segments distaux dans les activités sportives"
Extrait de « La bible de la préparation physique » aux éditions Amphora, écrit par les auteurs des articles du blog.

Article rédigé par Didier Reiss et Pascal Prévost

Sponsorisé par Ligatus