1. / Blogs
  2. / Emma sur le web

Emma sur le web

Emma sur le web

Focus sur les applis consacrées aux IST

Rédigé le 25/04/2016 / 0

Bonjour,

Le podium des applis cette semaine est consacré aux IST, les infections sexuellement transmissibles. Trois applis testées et notées l'intérêt et la pertinence de leur contenu, avec l'aide de Lucie Bluzat en charge du programme de santé sexuelle à l'INPES.
 

#1 MST RISK
Lien : https://goo.gl/WtyQTH et https://goo.gl/6Nrwxu
Prix : Gratuit
Système d'exploitation : iOS et Androïd

Résumé : appli récente qui vous informe sur les maladies sexuellement transmissibles. Quand on ouvre l'appli, on tombe sur douze symptômes : bouton, fièvre, démangeaisons, picotement… Et chacun renvoie vers les infections correspondantes, leurs symptômes, leurs modes de transmission, les moyens de dépistage, les traitements existants mais aussi un rappel sur l'importance de se protéger. L'appli a été développée par le syndicat national des dermatologues-vénéréologues.

Pour notre spécialiste, l'appli est intéressante parce que c'est le travail de professionnel et c'est mieux que d'aller chercher des réponses sur les forums Internet… Sur le fond, c'est du sérieux. Mais il faut savoir que de nombreuses IST ne se manifestent pas par des symptômes, ou alors très tard, sans compter parfois la difficulté à évaluer ses propres symptômes (Quel type de bouton ? À quoi est liée la fièvre ?). Finalement, cela est assez anxiogène : les symptômes (douleur, fatigue) ne renvoient pas à grand-chose et donc à tout. On peut donc s'y référer mais sans oublier de se faire dépister.  Dommage que l'appli ne renvoie pas vers les centres.  Je lui ai attribué la note de 12/20.
 

#2 STD RISK CALCULATOR
Lien :  https://goo.gl/kEHCld  et https://goo.gl/vmOhaJ
Prix : Gratuit
Système d'exploitation : iOS et Androïd

Résumé : STD, sexual transmitted disease… Une appli en anglais qui propose de calculer votre risque de développer une MST. On vous demande si vous êtes un homme, une femme, le sexe et l'orientation sexuelle de votre partenaire, son âge, des infos sur vos pratiques sexuelles et votre façon de vous protéger. Au bout du compte, une évaluation estime le risque encouru de contracter le VIH ou d'autres infections : chlamydia, gonorrhée, syphilis, herpès et au bout de la liste : la grossesse !

Sur le principe, l'info personnalisée est une bonne idée, d'autant plus que la question de la sexualité, intime, est souvent difficile à aborder avec un médecin. Mais il faut que l'algorithme soit parfait. Là encore, c'est très anxiogène : même avec un seul partenaire régulier, l'appli fait état d'un risque modéré. Pour notre spécialiste, "agiter le drapeau rouge, faire peur, ça ne marche pas". Mieux vaudrait dédramatiser la démarche du dépistage. D'où la note de 6/20 pour cette appli.
 

#3 STD/MST
Lien : https://goo.gl/ZfJNC1 et http://goo.gl/T3NdAC
Prix : Gratuit
Système d'exploitation : iOS

Résumé : si vous avez un doute, cette appli vous propose de soumettre un problème de peau à un dermato en ligne pour voir, par exemple, s'il s'agit d'un symptôme d'une MST. Vous prenez deux photos et l'on vous promet l'avis d'un dermato sous 24 heures. À la fois, cela répond à une demande de personnes qui préfèrent l'anonymat que de consulter pour des questions sexuelles mais c'est dommage.

Pour Lucie Bluzat, il faudrait lever cette honte et inviter au dépistage, bien plus efficace. D'autant qu'un symptôme peut en cacher un autre… L'entretien avec un professionnel de santé prend tout son sens. Cette appli obtient la note de 7/20.
 

On récapitule avec le podium :

12/20 pour MST RISK, qui traite un aspect de la question, mais ce n'est pas suffisant.

7/20 pour STD/MST qui entretient le tabou.

6/20 pour STD risk calculator, très anxiogène et pas tout à fait au point.

Les IST ne se manifestent pas toujours par un symptôme, ou alors très tard. Et le dépistage précoce offre une bien meilleure prise en charge. Il faut donc dédramatiser et se faire dépister, d'autant plus que le dépistage est gratuit et aussi anonyme pour le VIH.

Vous pouvez retrouverer les infos et liens vers les centres et associations sur le site de l'INPES et le site Sida-info-service, qui met aussi à disposition une ligne téléphonique pour toutes vos questions.