1. / Blogs
  2. / Du vert, du bio, de l'écolo !

Du vert, du bio, de l'écolo !

Du vert, du bio, de l'écolo !

Avant de faire le ménage, commencez par vider vos placards!

Rédigé le 16/04/2014 / 6

Ils vous promettent la douceur, la destruction des graisses, la disparition des tâches, l'éradication des bactéries et des microbes....  Mais ce que les publicités ne vous disent pas, c'est qu'en faisant le ménage armé de vos produits d'entretiens vous polluez, à commencer par votre maison!


La question est de savoir ce que vous voulez. Une maison propre est saine? Ou une maison remplie du sol au plafond de produits chimiques ? Pour ma part j'ai choisi! Exit les produits d'entretiens aux formulations trop complexes et qui détruisent tout sur leur passage. Je veux une maison pure et immaculée.

 

Arrêtez d'asseptiser !

Non, votre foyer n'est pas envahi par des hordes de vilaines bactéries et de méchants microbes prêts à vous assaillir, pire à vous empoisonner aussi tôt que vous aurez baissé la garde. Microbes et bactéries peuvent aussi être nos alliés. Les gentilles peuvent même se charger des méchantes… En les décimant toutes, vous risquez surtout de favoriser l'extension des plus féroces, des plus résistantes. C'est un peu le même schéma que l'antibio-résistance, vous savez pour les médicaments. Alors oubliez les formules chlorées, les lingettes anti-bactériennes (qui en plus ne sont pas biodégradables) en faisant le ménage régulièrement avec des produits écologiques, vous aurez une maison bien plus saine.

 

Cristaux de soude, bicarbonate de soude, percarbonate de soude, vinaigre blanc, savon noir… Ces quelques produits vont vous permettre de vous débarrasser de tous les autres. Ils sont aussi efficaces que polyvalents, complètement neutre pour l’environnement, exempts de COV, ces composés organiques volatiles qui s’introduisent dans notre organismes par les narines… Et sans danger pour vos chérubins *! Qui dit mieux ?

 

Liste non exhaustive de leurs pouvoirs :

 

Cristaux de soude : Dégraissant, détachant de vaisselles, entretien du marbre…

Vinaigre d'alcool bio :  désinfectant, anticalcaire, anti-rouille, vitres étincelantes, nettoyant des canalisations.

Bicarbonate de soude : poudre à récurer, assouplissant et détachant pour le linge, détartrant, désodorisant…

Percarbonate de soude : blanchissant, détachant, désinfectant, anti-moisissure…

Pour plus de recettes c'est ici.

 

* Veillez à tout de même prendre quelques précautions avec les critaux qui peuvent être irritant et le percarbonate qui est un comburant.  

Il y a du gaz dans l'eau !

Rédigé le 02/04/2014 / 1

Toujours interdit en France, le gaz de schiste vient peut-être de provoquer sa première fracture, celle du gouvernement. Europe Ecologies - Les Verts profite du remaniement pour claquer la porte d’un gouvernement Valls qui pourrait selon eux se laisser tenter par cette expérience explosive.

Ils ont dit non à Manuel Valls, Cécile Duflot et Pascal Canfin ne feront pas partis du nouveau gouvernement et tout vert qui se laisserait tenter risquerait l’exclusion ! Mardi soir, le bureau exécutif du parti a refusé par "sept voix contre trois" de participer au gouvernement Valls, et préfère rester un « partenaire vigilant » de la majorité. Derrière ce refus, une vision politique divergente qui se cristallise notamment sur la question du gaz de schiste. Alors que le président de la République François Hollande mais aussi son premier ministre Manuel Valls s’y disent opposés, Arnaud Montebourg promu à la tête du ministère de l’économie et du redressement industriel, rêve d’exploiter cette ressource. Il a même évoqué la création d’une compagnie publique qui aurait notamment pour but de rechercher une technique d'extraction propre, autre que la fracturation hydraulique. Pendant 2 ans, les verts s'y sont opposés au gouvernement, maintenant c'est avec  Ségolène Royal, la nouvelle ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie qu'il va devoir en découdre. Le gaz de schiste elle ne veut pas en entendre parler.

Voici quelques arguments qu’elle pourrait lui opposer !


 La France manque de Gaz

Pas de miracle économique en perspective en Europe ou en France concernant la production de gaz de schiste. Voilà la conclusion d'une étude publiée, ce mercredi 12 février, par l'Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri — Sciences Po). Même si le sous-sol français contient du gaz de schiste, les stocks exploitables sont au final trop faibles pour en espérer une dépendance moindre aux importations d'hydrocarbures.

 

 Aux Etats-Unis, la bulle pourrait se dégonfler..

Avec ces quelques 500 000 puits d’exploitation du gaz de schiste, les Etats Unis semblent nager dans l’énergie pas cher. Une énergie pas cher qui propulse aujourd’hui l’industrie américaine et donc l’économie. Pourtant aux Etats Unis quelques mains se lèvent pour dénoncer un mirage économique. En 2011, un article de The New York Times a ainsi ébranlé la sphère gazière. Les industriels auraient largement surestimé les réserves en gaz de schiste du pays afin d’obtenir du gouvernement américain, l’autorisation d’exploiter. Les promesses de dollars coulant à flot pèsent bien plus lourds que n’importe quelles études environnementales ou sanitaires. 

 

Néfaste pour l’environnement et la Santé

Pourtant les études sont là. Comme par exemple celle de l’équipe de la DUKE University en Caroline du Nord qui a démontré dans plusieurs études que les puits d’eau potable situés dans un périmètre d’un kilomètre autour des points de forages contenaient jusqu’à 17 fois plus de méthane que les puits plus éloignés. Ils ont fait leurs analyses au nord-est de la Pennsylvanie, l’état le plus concerné par l’exploitation du gaz de schiste.

 

En France, c’est le toxicologue français André Picot, chercheur honoraire du CNRS qui s’est retroussé les manches. Il a publié en 2011 un bilan toxicologique sur l’exploitation du gaz de schiste. Au nom du secret industriel, les produits chimiques utilisés lors de la fracturation hydraulique sont inconnus, mais il a fouillé dans les dossiers et a pu en identifier quelques uns : Benzène, formaldéhyde, oxyde d’éthylène : 3 substances classées cancérogènes…. Ainsi que du chromate, un produit d’oxydation du chrome hautement cancérigène.

Plus de schiste moins de renouvelable.. 

En 2012, 640 milliards de dollars ont été investis afin d’explorer les ressources de nos sous-sols en gaz et pétrole et notamment en gaz ou pétrole de schiste. Une croissance de 13% par rapport à 2011. Quant aux énergies renouvelables, elles chutent de 11% sur la même période, pour atteindre 268 milliards de dollars.

Qui a dit que la lutte contre le réchauffement climatique était une priorité ? 

 

Laetitia Fouque