1. / Blogs
  2. / 100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

Vulves : toutes différentes !

Rédigé le 03/11/2016 / 0

Les vulves sont enfin mises à l'honneur dans toute leur diversité, grâce à certains confrères (du Figaro notamment), des études scientifiques plus nombreuses, des artistes qui leur rendent hommage ou des femmes, comme vous et moi, qui osent parler de leur anatomie en la célébrant. Ode à la vulve…

Le diktat d'une vulve stéréotypée

Les médias véhiculent une image stéréotypée de la vulve, dans les films X bien sûr mais aussi sur Internet, dans les magazines féminins ou érotiques. Rien ne doit dépasser, et surtout pas les petites lèvres des grandes lèvres… Ces images ne sont pas représentatives de la diversité féminine et sont retouchées, ou appartiennent à des femmes qui ont subi une labioplastie ou qui ont naturellement des petites lèvres, de petite taille. Pourtant, la taille, la forme, la couleur des vulves sont aussi variées que celles des pénis !
L'augmentation récente des vulvoplasties et certaines études montrent que les femmes n'aiment pas forcément l'aspect de leur vulve, ce qui est source de complexe, d'anxiété ou de stress, quant à montrer son sexe à son partenaire, ou limite leur sexualité, avec un refus du cunnilingus par exemple,

L'image de soi sexuelle, améliorée par la vision de vulves variées ?

L'équipe d'une psychologue américaine, Ellen Laan, a publié une étude[1] sur les vulves, "l'image de soi génitale", en d'autres termes la façon dont leur anatomie sexuelle était perçue par les femmes. Elle était mesurée par le questionnaire, le Female Genital Self Image Scale (FGSIS), qui comporte 7 questions concernant la satisfaction à propos de l'aspect des organes génitaux, de leur apparence, de leur odeur, leur fonctionnement. Il demande aussi si la femme est à l'aise de les montrer  à son partenaire ou à un soignant.

43 femmes allemandes, âgées de 18 à 53 ans et de niveau d'éducation équivalent à l'université, se sont vues présenter l'image de leur vulve. Deuxième étape : 29 se sont vues présenter des images de vulves naturelles et 14 des images neutres, d'objets, de nature, d'art,… Bonne nouvelles, les femmes de l'étude ont plutôt une bonne image d'elles-mêmes sexuelle, avec une moyenne de 20,8 sur 27 au questionnaire FGSIS. Après avoir vu les images de vulves naturelles, le score s'améliorait et passait à 21,93. Cette amélioration restait similaire 2 semaines plus tard. En revanche, ce n'était pas le cas après avoir les images neutres !

L'image de soi sexuelle a été évaluée avant et après l'exposition aux images, ainsi que 2 semaines plus tard. La fonction sexuelle, une dysfonction sexuelle ou l'estime de soi, l'anxiété étaient également évaluées. Même si le nombre de femmes était faible dans l'étude et que la majorité avait une bonne image de soi sexuelle,, les auteurs estiment impératif de présenter dans les médias des images plus réalistes et variées des vulves. Cela améliorerait l'image qu'ont les femmes de leur vulve.

Et la taille soi-disant "normale" ?

Il faut bien avouer que longtemps, les livres de gynécologie ont été imprécis. Citons cette étude[2] de 2005, portant sur 50 femmes anglaises,  âgées de 18 à 50 ans, révélaient les dimensions suivantes : la longueur des grandes lèvres (du mont de Vénus au périnée à allait de 7 à 12 cm, celle des petites lèvres de 2 à 10 cm et la largeur de celles-ci était comprise entre 0,7 et 5 cm. Mais ce n'est qu'une indication et la normalité en matière de sexualité n'existe pas… En revanche, si votre sexe vous angoisse, vous dérange profondément, regardez le dernier paragraphe de cet article, pour voir la grande diversité des sexes féminins. Si la gène persiste, parlez-en à votre gynécologue par exemple.

L'ode à la vulve

Je finis par quelques hommages aux vulves :

  • l'artiste Jamie Mc Cartney a conçu le Great Wall of vagina, un mur qui illustre la grande variété des sexes féminins, avec 101 sculptures de vulves réalisées à partir de 400 femmes ayant posé pour lui.
  • Une jeune Australienne, Emma, a lancé le blog où elle incite les femmes à poster les photos de leur sexe pour montrer la diversité et la beauté des différentes vulves.
  • Le photographe Philip Werner a conçu le projet 101 vagina, dotées de 101 photos de sexe (livre, exposition, site internet).

[1] Young women’s genital self-image and effects of exposure

to pictures of natural vulvas. Laan. Journal of Psychosomatic Obstetrics & Gynecology, DOI:10.1080/0167482X.2016.1233172 http://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/0167482X.2016.1233172?journalCode=ipob20

[2] Female genital appearance: ‘normality’ unfolds. Loyd. BJOG. Mai 2005. DOI: 10.1111/j.1471-0528.2004.00517.x http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1471-0528.2004.00517.x/full

 

 

 

Sponsorisé par Ligatus